Cet article vous a plu?
1
Cet article vous a plu?
1

Astuces pour le business plan de votre boutique en ligne

La création d’une entreprise est le fruit d’un long processus de planification. Le business plan en est le fil conducteur car il rassemble toutes les idées, les informations pratiques mais aussi toutes les projections d’évolution de l’entreprise. Quelles sont les chances de réussite ? Quels sont les risques ? Il faut prendre en compte tous ces éléments dans le financement afin de s’assurer de la solidité d’un projet. Et quelles sont les particularités d’un business plan destiné à une boutique en ligne ?  Existe-il des lignes directrices à respecter dans le domaine de l’e-commerce ? Vous trouverez ici toutes les informations importantes sur les business plans typiques pour les boutiques en ligne.

Pourquoi un business plan est-il nécessaire ?

Pour certains, un business plan est synonyme de corvée. En réalité, il sert à analyser les risques et à planifier chaque étape de votre projet pour que vous, votre entourage et vos futurs investisseurs aient une idée juste de votre future entreprise. Chaque entrepreneur doit disposer de toutes les informations importantes reliées au planning prévisionnel, à la stratégie et au financement pour être apte à réagir à toute occasion. Un business plan est un instrument précieux tant dans le travail de financement que de recherche de partenaires. Pour les partenaires financiers potentiels, cette planification sert de base importante pour la prise de décisions.

Eléments d’un business plan

Si vous voulez créer votre entreprise, un business plan est le fil conducteur de votre projet. Pour commencer, il est pertinent de s’adresser à votre banque ou à un expert-comptable. En effet, si en tant qu’entrepreneur, vous n’avez aucune connaissance dans le domaine des affaires, il se peut que l’aspect financier et administratif de votre projet vous dépasse. Alors qu’une grande partie de la planification repose sur la responsabilité du fondateur, établir un bilan financier ou un compte de résultat peut s’avérer plus compliqué que prévu si vous ne vous faites pas aider par un professionnel.

En règle générale, les business plans sont tous structurés de la même manière. En premier lieu, il s’agit d’écrire un résumé de votre projet en prenant de soin de détailler de manière exhaustive tous les aspects importants. Il s’agit d’informer le lecteur et d’éveiller son intérêt. Il importe de mentionner tous les points décisifs ainsi que les conditions juridiques de l’entreprise. Voici les informations essentielles à faire figurer au début de votre document :

  • Nom et adresse de l’entreprise et de ses responsables
  • Date de création
  • Objectif de la société
  • Statut juridique
  • Capital, nature des apports

Voici un aperçu des éléments piliers d’un business plan à mentionner par la suite :

Idées directrices

L’idée du projet est à la base de toute création d’entreprise et constitue la clé de voûte de tout business plan. Le plus grand défi à relever est de bien savoir formuler ces objectifs et l’agenda de votre société en quelques lignes. Il faut que la langue utilisée soit simple, compréhensible, concise et marquante. Vous trouverez ici des exemples de business plan.

Le profil de l‘entreprise

Ensuite, il convient de présenter l’équipe, soit le porteur de projet ainsi que les personnes clés de l’entreprise, en faisant un résumé de leurs compétences qui seront utiles ultérieurement. Si vous utilisez le business plan pour faire des demandes de subventions, il vous faudra mettre l’accent sur les profils qui sont en accord avec l’aspect de sociétal de votre projet. En e-commerce, les compétences importantes sont les suivantes :

  • Compétences techniques : en programmation, en développement et en installation de logiciels ou en systèmes de gestion de contenu (CMS).
  • Compétence en marketing : tout ce qui a attrait à l’optimisation sur les moteurs de recherche, soit le référencement naturel et payant.
  • Compétence en logistique : expériences en système de gestion de marchandises, tout ce qui concerne les envois et les retours de produits.

Par ailleurs, les compétences en finance (comptabilité, contrôle de gestion), en management (du personnel mais aussi de projets) ainsi qu’en droit des affaires sont très appréciées.

Le groupe cible

Un public cible bien défini est un élément clé du business plan. En effet, c’est grâce à celui-ci que les étapes peuvent être bien établies (la stratégie de commercialisation et les mesures de marketing par exemple). On ne se rend véritablement compte de la taille du marché qu’une fois le groupe cible clairement défini. Dans le domaine du commerce en ligne, la gamme de produits dépend beaucoup des clients visés. 

En règle générale, le groupe cible est connu depuis le départ car il est le fruit de l’idée du projet. C’est pour cela qu’il faut différencier les stratégies B2B de celles en B2C. Les questions à se poser sont les suivantes : l’entreprise apporte-t-elle une solution nouvelle à un besoin existant ? Qu’est-ce qui caractérise le groupe cible ? Est-il segmenté ? Existe-il des données, des études dans ce domaine ?

Etudes de marché

Dans cette partie du business plan, il faut présenter la situation du marché auquel s’adresse le projet. Les informations suivantes sont essentielles : la taille du marché, sa structure, les facteurs d’influence, sa croissance potentielle, quelle est l’offre existante, le marché est-il mature... Voici une liste de sites qui pourront vous aider dans votre analyse. 

Une étude de marché vous permet également de faire un benchmark quant à votre potentielle concurrence. C’est indispensable pour donner de la visibilité à votre projet. Une idée peut certes être très pertinente mais elle présente obligatoirement des faiblesses. Si par exemple votre produit entre en jeu dans un marché saturé voire monopolisé par un acteur, il faudra envisager une stratégie novatrice.

Stratégie marketing

Pour réussir dans le domaine du e-commerce, il faut faire connaître sa boutique en ligne sur le Web et inciter les internautes à acheter. Dans le jargon du marketing, on parle ici de générer des conversions. En ce qui concerne les solutions publicitaires, vous avez l’embarras du choix : newsletters, référencement naturel ou payant, affichage publicitaire, flyers... Les compétences en marketing du porteur de projet jouent un rôle primordial. De plus, le plan d’action marketing est en lien direct avec le plan financier.

Voici les aspects à inclure (non exhaustif) dans votre plan d’action marketing :

  • Solutions publicitaires
  • Fixation des prix
  • Politique de distribution
  • Les services à mettre en place

Dans le commerce en ligne, les promesses marketing (la fameuse USP, de l’anglais unique selling proposition) jouent un rôle important dans la prise de décision des clients. Il peut s’agir de courts délais de livraison, de frais de port offerts, des labels sociétaux… Que les campagnes marketing soient physiques ou en ligne, il faut qu’elles soient innovantes. Les exemples sont nombreux, le bouche à oreille via une vidéo qui fait le buzz sur YouTube par exemple. Un business plan complet doit contenir le suivi des performances, le budget marketing, le taux de conversion et le coût de recrutement des clients.

Structure de la société

Cette partie du business plan traite de l’organisation générale de la société comprenant tant les aspects structurels que la gestion des ressources. Pour commencer, il faut mentionner la structure du personnel en partant de la direction jusqu’aux employés. Par la suite, la rémunération de chaque acteur du projet devra être présentée. 

Le business plan devra également comporter toutes les stratégies de l’entreprise en termes de marketing et de vente, les facteurs clés de succès et veillez à ne pas oublier les objectifs chiffrés. Les points à retenir sont bien entendu aussi les questions administratives, telles que la comptabilité, les impôts et le droit des affaires. Quant aux aspects techniques, comme par exemple les logiciels de boutiques en ligne, il est important de se documenter. Dans le domaine de l’e-commerce, l’accent est mis sur la gestion des stocks ainsi que le retour des marchandises.

Prévisions financières

La création d’un capital et d’un plan financier est de loin la partie du business plan qui demande le plus d’investissements. Il est préférable de travailler sur ce point avec des experts dans le domaine. En ce qui concerne le plan financier d’une boutique en ligne, la perspective commerciale est primordiale.  Voici les éléments importants (non exhaustifs) :

  • La prévision des ventes (sur trois voire cinq ans)
  • Le capital initial requis de la boutique en ligne
  • Informations sur les liquidités de l’entreprise

Les trois domaines essentiels d’un plan financier :

Plan de besoin en capitaux

Cette partie du business plan traite des ressources financières aux différentes étapes du projet. Cela inclut les coûts de création et de mise en service ainsi que les frais d’exploitation. Les questions centrales sont les suivantes : de quoi l’entreprise a-t-elle besoin lors de la phase initiale et durant sa croissance ? Si vous ne disposez pas d’assez de ressources propres, il est nécessaire de s’adresser à une banque ou à un investisseur tiers.

Budget prévisionnel

Le budget prévisionnel est utilisé pour définir vos capitaux propres ainsi que les besoins financiers et les sources de financement prévues. Un ratio élevé de capitaux propres est bien entendu souhaitable, surtout pour les boutiques en lignes qui peuvent prévoir d’importantes dépenses au début (par exemple constituer leur stock de produits). Dans ce cas, il est nécessaire d’avoir recours à des investisseurs tiers.

Rentabilité prévisionnelle

En ce qui concerne la rentabilité financière de votre entreprise, il est conseillé de créer une prévision financière pour trois à cinq années à venir. Cette partie du plan financier est importante tant pour les porteurs de projet que pour les investisseurs, qui pourront ainsi estimer les chances de succès de l’entreprise à long terme. Il faudra y faire figurer les estimations de revenus ainsi que les charges.

Analyse des risques et des opportunités

Une fois que toutes les informations sont rassemblées et que l’étude de marché est réalisée, il faut effectuer une analyse des risques et des opportunités. Un business plan est là pour mettre en avant les forces et les faiblesses d’un projet et pour ainsi vérifier si celui-ci est crédible.

Au cours de cette étape, il est utile de créer différentes versions du business plan en fonction des personnes auxquelles il est destiné. Tous les contacts internes doivent être considérés en priorité. Il est possible par exemple de séparer les parties techniques qui peuvent engendrer des dépenses imprévues, pour ainsi définir de la manière la plus réaliste possible les risques encourus. Il faut savoir être honnête avec toutes les parties prenantes du projet. Cela favorise, d’un côté, la confiance qu’ils portent en l’entreprise et, de l’autre, l’atmosphère de travail à l’avenir si ceux-ci sont amenés à y travailler.

Il est primordial de rester transparent sur les risques avec les investisseurs. C’est seulement de cette façon que le projet pourra être crédible car il faut partir du principe que rien n’est parfait. En général, les investisseurs effectuent leurs propres analyses des risques. Une bonne solution est de prévoir pour chaque risque une stratégie de défense et de les définir dans le business plan. Les éléments typiques d’une analyse de risque sont les dépenses de croissance ainsi que les besoins en liquidités que peuvent entraîner un chiffre d’affaires trop bas.

Cet investissement en vaut la peine !

La création d’un business plan demande beaucoup de temps et d’énergie. Pourtant, cet effort en vaut la peine. C’est en rassemblant toutes les informations pertinentes qu’un concept d’entreprise pourra naître ce qui vous permettra d’identifier les forces et les faiblesses de votre projet. Le business plan peut donc vous aider à éviter bien des échecs. En règle générale, un business plan est le CV d’une idée d’entreprise, il présente son potentiel. Il permet également de mettre le porteur de projet à l’épreuve. Enfin, il est indispensable dans le cadre de recherche de financement.

E-Commerce Boutique en Ligne Création d'entreprise