Crowdfunding

Le crowdfunding, ou financement participatif, permet de réaliser des projets sans avoir à attirer des investisseurs de renom. Ce sont en revanche de nombreux fans et personnes intéressées par votre projet qui le financent directement, notamment grâce à des dons ou des prêts. Le crowdfunding est un concept relativement jeune qui a vu le jour en 2008 avec la fondation d'Indiegogo et, un an plus tard, avec le lancement de Kickstarter.com. Depuis lors, de nombreux projets aujourd’hui célèbres ont été réalisés grâce au crowdfunding, parmi lesquels des monnaies cryptographiques, des albums de musique, des projets de logiciels, des jeux vidéo et des articles innovants pour un usage quotidien.

Définition

le crowdfunding (terme formé à partir de l’anglais crowd = « foule » et funding = « financement ») se réfère à un financement de projet basé sur des dons émanant essentiellement de particuliers qui ont décidé de soutenir un projet. Dans la plupart des cas, un objectif de financement est fixé et le donateur est récompensé en fonction du montant du don effectué. La transparence du projet est alors essentielle pour le crowdfunding.

Qu’est-ce que le crowdfunding et comment fonctionne-t-il ?

Le crowdfunding se concentre sur un marketing attractif et efficace afin d'attirer les investisseurs privés. Dans la mesure où ce type de financement est basé sur la confiance, la promesse faite aux potentiels donateurs ne doit pas être irréaliste, mais doit en même temps les attirer pour les inciter à investir dans un projet qui n'a pas encore été mis en œuvre. Par conséquent, la transparence est l’une des données cruciales du crowdfunding. En tenant vos contributeurs au courant des derniers développements de votre projet, vous renforcez la relation de confiance que vous entretenez avec eux, mais pouvez également gagner de nouveaux donateurs. Enfin, de nouvelles personnes qui voient que votre travail est prometteur sont plus disposées à faire un don par la suite.

Le crowdfunding fonctionne donc souvent avec un effet boule de neige, puisqu’un projet réussi devient parfois viral sur les réseaux sociaux. Cette popularité relayée par les médias peut permettre de collecter des ressources financières impressionnantes pour un projet. Ce n'est toutefois pas une règle, même si les projets de financement participatif attirent souvent un nombre étonnant de donateurs volontaires. La plupart des plateformes de crowdfunding affichent le montant de l'argent déjà collecté. En définissant un objectif financier, la base de donateurs peut toujours suivre le succès de la campagne de crowfunding. Il est également possible de définir des étapes : plus l'on collecte d’argent, plus il est possible de s’engager dans des promesses concernant le produit final. Ces jalons sont souvent supérieurs à l'objectif de financement, de sorte que le projet atteigne une dimension plus importante que les prévisions initiales.

De plus, en tant que chef de projet, vous pouvez récompenser vos donateurs en fonction du montant du don effectué. Il est courant de faire certaines promesses à des donateurs plus généreux, par exemple une copie gratuite du produit final, une version premium, une mention dans les crédits, des produits spéciaux, l'admission dans un club VIP, et bien d'autres choses encore. Les donateurs reçoivent souvent une récompense pour leur don avant que le projet ne soit pleinement réalisé.

Modèles et exemples de crowdfunding

Les quatre principaux modèles de financement participatif diffèrent en fonction de ce que les donateurs reçoivent en échange de leurs dons. Le type de flux de trésorerie joue également un rôle. Il n'y a pas encore de termes clairement définis pour les noms des modèles, car ces types de crowdfunding sont apparus de façon quasi-spontanée ces dernières années. Les frontières entre les modèles sont souvent floues : au cours d'une campagne de crowdfunding, un système uniquement basé sur les dons purs peut évoluer vers le modèle classique basé sur les récompenses.

Crowdfunding : le modèle basé sur les récompenses

Le crowdfunding classique recueille les dons et promet en retour l'achèvement d'un produit final. Le système prévoit souvent de petites récompenses pour les donateurs, c'est pourquoi l’on utilise souvent le terme reward-based crowdfunding, littéralement « basé sur la récompense ». Ces récompenses peuvent être matérielles (marchandises, prototypes, etc.) ou non (mention dans les crédits, accès bêta, priorisation des précommandes, etc.). Souvent, les récompenses dépendent du montant versé.

Exemple : une petite équipe de développement travaille sur un concept pour un nouveau jeu vidéo innovant. Comme l'équipe ne trouve pas de partenaires d'affaires ou d'investisseurs appropriés, elle décide d’avoir recours au crowdfunding. Avec la promesse de terminer le jeu dans un délai d'un an au plus tard, les développeurs demandent un soutien d'un montant de 50.000 euros. Tous les donateurs seront récompensés par une mention dans les crédits à la fin du jeu. À partir d'un don de 50 euros, chaque donateur reçoit un t-shirt. À partir d'un don de 100 euros, il aura accès à la phase de test du jeu. Pour attirer les investisseurs particulièrement généreux, les développeurs proposent, pour un don à partir de 500 euros, de créer un personnage à l’effigie du donateur, qui apparaitre à un moment du jeu.

Le crowdinvesting, ou equity-based crowdfunding

Le crowdinvesting souvent appelé equity-based crowdfunding. Avec cette méthode, les investisseurs reçoivent une part du bénéfice futur. Cette forme de crowdfunding se retrouve principalement dans la scène des start-ups. Le potentiel de succès commercial de l'idée présentée est décisif pour le succès du crowdinvesting. Si ce chiffre est suffisamment élevé, l'investissement à grande échelle peut améliorer non seulement la base financière du projet, mais également sa portée commerciale. La nature virale du crowdfunding augmente également le niveau de notoriété de votre marque, ce qui permet de lui ouvrir de nouveaux marchés.

Exemple : une jeune start-up locale vend déjà une boisson respectueuse de l'environnement, qui est particulièrement populaire auprès des jeunes clients. L'entreprise veut se développer dans tout le pays, et commercialiser la boisson. À cette fin, elle lance une campagne de crowdfunding et promet aux investisseurs une part des bénéfices ultérieurs, proportionnel à l'investissement réalisé. À partir d'un certain montant, l'investisseur se voit également promettre un abonnement mensuel au produit.

Le crowdfunding par don, ou donation-based crowdfunding

Connu en anglais sous le nom de donation-based crowdfunding, ce modèle est le plus simple de tous : les dons sont simplement collectés sans aucune promesse de contrepartie. Le concept n’est pas neuf et il correspondait il y a encore peu à ce que l’on appelle une collecte de fonds ou une collecte de charité, mais il s’est considérablement développé avec la numérisation. En effet, l’utilisation d’une plateforme Web permet d’augmenter la portée de la campagne de crowfunding et de toucher un grand nombre de donateurs potentiels.

Exemple : un parc local doit se doter d’un nouveau terrain de football, mais la ville refuse de financer le projet. Une petite équipe de parents crée une plateforme de crowdfunding pour recueillir les dons des résidents locaux. Pour ce faire, chacun partage le lien vers le projet via ses propres réseaux sociaux. Comme le site est ouvert au public et que les dons peuvent être acceptés dans tout le pays, le projet arrive aux oreilles d’un footballer célèbre qui, touché par l’initiative, fait un gros don qui contribue à réaliser le projet.

Le crowdlending, ou crowdfunding par le prêt

Ce modèle désigne un type de crowdfunding basé sur le prêt, qui repose le plus souvent sur un ensemble de petits crédits très nombreux. Un certain taux d'intérêt est convenu avec les investisseurs, et pour des raisons de confiance c’est souvent un institut de renom qui le négocie et veille au respect des conditions. Contrairement au crowdinvesting, le crowdlending implique le remboursement du prêt accordé, y compris les intérêts, à chaque prêteur, une fois que le projet a atteint ses objectifs de réussite. Dans la mesure où le crowdfunding ne passe pas par une banque, une entreprise peut comptabiliser et taxer l'argent ainsi collecté en tant que fonds propres. Ceci peut ensuite être utile pour obtenir des prêts bancaires.

Exemple : une start-up veut investir dans un nouveau projet, mais ne dispose pas des fonds nécessaires pour le faire. La banque refuse un prêt car elle exige une part de fonds propres d'au moins 30 %. La start-up lance une campagne de crowdfunding et promet aux investisseurs le remboursement du montant du prêt à un taux d'intérêt de 5 % après deux ans au plus tard. Au bout de quelques mois, le capital nécessaire est atteint, et la banque accorde le projet, qui peut alors commencer.

Les facteurs de succès d'une campagne de crowdfunding

Le crowdfunding a déjà permis de réaliser des projets impressionnants, mais ce système a également provoqué des échecs et de nombreuses déceptions, dont certaines ont causé d’importants dégâts. Le crowdfunding n'est pas un remède miracle pour le financement de projet ; il nécessite beaucoup de travail et de stratégie de la part des chefs de projets. Le succès du crowdfunding repose sur l'interaction de nombreux facteurs, dont voici les principaux :

  • Rester réaliste : la planification du projet dans le temps et l'objectif de financement doivent être définis de façon réaliste, ce qui dépend de nombreux facteurs. Il est recommandé de ne pas demander plus d’argent que ce qui se fait en général dans votre branche. Il est indispensable de procéder à une planification globale du financement pour fixer un objectif le plus réaliste possible. En effet, vous pouvez communiquer à vos donateurs potentiels un objectif de financement crédible uniquement si vous savez précisément combien coûtera le projet. De même, la description du projet lui-même ne doit pas être irréaliste, au risque qu’il ne soit pas pris au sérieux. Ces dernières années, les personnes qui ont donné dans le cadre du crowdfunding sont devenues plus sceptiques en raison de grandes déceptions. Un plan solide et une estimation réaliste constituent un bon moyen de convaincre les donateurs potentiels de vous suivre.
     
  • Rester transparent : communiquer régulièrement avec votre base de donateurs est important pour maintenir leur confiance en votre projet. Idéalement, il s’agit de leur envoyer des mises à jour régulières afin de montrer que le projet évolue réellement. Ceci augmente également les chances que votre projet attire plus d'attention et, par conséquent, plus de donateurs. Enfin, communiquer sur l’avancement du projet motive les donateurs en leur montrant que leur don a un effet réel. Celles et ceux et qui ont déjà participé peuvent alors avoir envie de fournir un soutien supplémentaire.
     
  • Paraître compétent mais rester accessible : tout le contenu que vous partagez doit être aussi professionnel que possible. Les vidéos et les images doivent être de grande qualité, et ne pas passer pour des réalisations amateur. Quant aux textes, ils ne doivent comporter aucune erreur. Mais il est important de veiller en même temps à ne pas paraître trop éloigné des donateurs. Ceci dépend également du groupe cible : par exemple, vous pouvez adopter un ton plus détendu pour un projet de jeu vidéo que pour un projet de logiciel qui s'adresse principalement aux entreprises. Trouver le bon équilibre est crucial afin de produire un effet sympathique sur les donateurs. Un certain nombre de codes implicites du marketing en ligne s'appliquent également au crowdfunding.
     
  • Tenir ses promesses : si vous récompensez des donateurs à partir d’un certain montant, il est important qu’ils ou elles reçoivent ces récompenses. Ceci renforce la relation de confiance que vous entretenez avec eux, et augmente les chances que ces donateurs fassent la publicité de votre projet. Dans l’idéal, il est recommandé de définir des récompenses faciles à honorer rapidement. Les produits dérivés, tels que les t-shirts ou les casquettes, constituent une bonne solution car ils sont relativement rapides à produire, et faciles à expédier. Ceci suppose également de disposer d’un bon logo, de sorte que les articles en eux-mêmes constituent une publicité efficace pour votre projet. Assurez-vous également de tenir vos promesses concernant les mises à jour de votre projet. Par exemple, si vous annoncez un article de blog hebdomadaire les avancées du projet, il est essentiel de fournir cette mise à jour. Enfin, il est important de ne pas négliger les publications régulières sur les réseaux sociaux, Instagram en particulier, pour illustrer la progression du projet et étendre votre communauté.

Avantages et inconvénients du crowdfunding

Avantages Inconvénients
✔ On dispose de beaucoup de liberté dans l’organisation du projet, sans compromis non souhaités. ✘ La pression constante de la performance peut conduire à la frustration ou à l'échec si l'on ne répond pas à ses propres exigences ; le manque de popularité peut mettre le projet en danger.
✔ Le projet est soumis à des tests de marché : si l'idée est mauvaise ou mal présentée, elle n'est pas financée, mais elle bénéficie en même temps d’un feedback précieux. ✘ La communication du plan de projet et la transparence constante des progrès favorisent le plagiat et le vol d'idées par les concurrents.
✔ Permet de rassembler une communauté autour du projet, ce qui génère une certaine popularité notamment sur les réseaux sociaux. ✘ La concurrence importante peut générer une certaine pression : les plateformes de crowdfunding sont aujourd'hui surchargées, avec parfois des projets absurdes ; votre projet doit immédiatement réussir à se démarquer parmi cette masse hétéroclite.
✔ Le financement direct par don est généralement plus rentable que le financement intermédiaire, par exemple les prêts bancaires. ✘ Le crowdfunding partage de nombreuses caractéristiques avec les communautés en ligne, y compris les membres toxiques : il faut être capable de faire face aux trolls, aux critiques injustifiées et excessives, ou encore aux attaques personnelles.
✔ La communication constante avec la communauté, ainsi que le feedback, sont motivants et garantissent de stimuler constamment la réflexion sur le projet et son avancée. ✘ La gestion de la communauté, qui prend parfois beaucoup de temps, peut détourner l'attention de l'avancement réel du projet.
✔ Le succès du produit final peut être mieux évalué grâce à au succès qu’il rencontre auprès de la communauté.  
✔ Dans la mesure où il est nécessaire de planifier le projet de façon professionnelle et de communiquer régulièrement sur ses avancées, le crowdfunding permet un travail efficace et concentré sur le projet.  
Conseil

Il est possible de démarrer des campagnes de crowfunding sur plusieurs plateformes spécifiques. Notre guide digital présente les principaux sites Web dédiés au crowfunding.

Exemples de campagnes de crowdfunding réussies

Blockchain/technologies de crypto-monnaies : Filecoin, Tezos, EOS

Les blockchains et les crypto-monnaies font partie des campagnes de crowdfunding qui ont remporté le plus de succès. Filecoin de Protocol Labs est une application pour le stockage décentralisé des données et permet des processus de paiement numériques basés sur la technologie blockchain. Avec environ 257 millions de dollars US, Filecoin est le projet de crowdfunding le plus réussi financièrement à ce jour. Viennent ensuite les projets Tezos (232 millions) et EOS (185 millions), qui sont également liés à la blockchain.

Cependant, le terme « crowdfunding » est controversé pour beaucoup de ces campagnes. Elles se placent en effet dans le cadre de la bulle spéculative des cryptomonnaies, et les contributeurs ne reçoivent le plus souvent qu'une certaine quantité de la monnaie cryptographique comme équivalent. Au lieu de développer un intérêt personnel et un certain enthousiasme pour un projet, les donateurs spéculent uniquement sur le succès de ces campagnes, qui est ainsi alimenté par l'engouement général pour les monnaies cryptographiques. C'est pourquoi les campagnes de crowdfunding dans le domaine de la blockchain et de la cryptographie monétaire s'apparentent davantage à de la spéculation boursière. Le fait est que le modèle de crowdfunding semble constituer un terrain idéal pour les monnaies cryptographiques.

Video games: Star Citizen and Undertale

Le crowdfunding a une influence considérable sur l'industrie du jeu vidéo, et a déjà aidé de nombreux développeurs indépendants à réaliser leurs projets. Le projet de jeu vidéo Star Citizen, de très grande ampleur, se classe quatrième derrière les trois projets de blockchain mentionnés ci-dessus. À ce jour, le jeu a récolté environ 180 millions de dollars, se démarquant clairement de la concurrence. Star Citizen est une sorte de bac à sable spatial qui garantit aux joueurs une liberté quasi-illimitée, et combine plusieurs genres de jeux vidéo parmi les plus populaires. La campagne de crowdfunding sur Kickstarter a déjà eu beaucoup de succès et a contribué à faire du projet un impressionnant succès populaire sur le Web.

Toutefois, c’est en vendant du contenu en rapport avec le jeu à venir que le projet a généré le plus de revenus. Selon le montant transféré, les donateurs pouvaient pré-commander des vaisseaux spatiaux, des objets et des propriétés du jeu. Les sommes versées, parfois folles, ont aidé Star Citizen à devenir encore plus célèbre : de nombreux fans ont versé des sommes à quatre voire cinq chiffres pour profiter de certains avantages lors de la publication du jeu. Ceci s'est également traduit par une réponse médiatique à la hauteur de l’ampleur du phénomène. Il y a donc beaucoup de pression sur le projet pour livrer la qualité et le rayonnement promis. Jusqu’à présent, les donateurs ont dû faire preuve de beaucoup de patience, puisque les dates de sortie et les étapes successives ont déjà souvent été reportées par les développeurs.

Contrairement à Star Citizen, le jeu de rôle culte Undertale de Toby Fox, met le minimalisme à l’honneur. La campagne Kickstarter était d’abord modeste, avec un objectif de financement de 10 000 dollars, mais le projet a réussi à gagner plus de 50 000 dollars. Le produit final a dépassé toutes les attentes en devenant un succès culte et l'un des jeux vidéo indépendants les plus réussis de tous les temps. Il figure sur toutes les listes de fin d'année des meilleurs jeux, parmi les jeux vidéo à gros budget, qui étaient beaucoup plus chers et plus chers à développer.

Undertale, qui rappelle les jeux des années 1990 avec son esthétique rétro, était en grande partie le projet personnel de Toby Fox. Ce jeu peu conventionnel par son histoire, son humour et son gameplay, a réalisé des chiffres de vente impressionnants et a ensuite été adapté sur PlayStation 4, PlayStation Vita et Nintendo Switch. Cette histoire à succès inspirante a été rendue possible grâce à une campagne de crowdfunding relativement modeste, et qui a fait de Toby Fox un millionnaire.

Alimentation : Flow Hive

La campagne Flow Hive est une ruche innovante qui permet aux apiculteurs d'extraire automatiquement le miel sans déranger la colonie d'abeilles. Il est ainsi possible de se passer d’un extracteur à miel classique. Le projet a permis d'amasser environ 13 millions de dollars et, en mars 2018, environ 50 000 ruches de ce type avaient déjà été livrées. Flow Hive est le projet le plus réussi financé par la plateforme Indiegogo. De plus, la ruche Flow Hive a été développée en réaction aux critiques de la première version, de sorte qu'une deuxième version améliorée est maintenant disponible. Le projet a suscité beaucoup d'attention dans les réseaux sociaux et les médias, et on le soupçonne d’avoir fait éclore de nombreuses vocations d’apiculteurs amateurs.

Software: FirstBlood

FirstBlood permet aux joueurs du monde entier de s'affronter sur une plateforme décentralisée. FirstBlood vise à révolutionner l’e-sport, domaine encore jeune et largement inexploité. Le système de récompense, spécifique au programme, est innovant car il fonctionne de la même façon qu'une monnaie cryptée via la technologie blockchain. En outre, les membres peuvent utiliser cette monnaie pour investir dans des jeux, des joueurs et des équipes, et assumer certains rôles dans la communauté, par exemple en tant que « membre du jury » et « témoin », qui à son tour est récompensé par de l'argent virtuel. L'idée était née, et en quelques minutes, environ 5 millions de dollars ont été collectés, les donateurs recevant en retour un certain montant de cette monnaie cryptée, en fonction de la somme donnée. De plus, les investisseurs ont bénéficié d'un rabais de 70 % sur la devise dans la première heure de la campagne.

Examples of unsuccessful or controversial crowdfunding campaigns

Le crowdfunding est devenu très populaire au cours des dernières années, comme en témoigne le grand nombre de plateformes disponibles. Cependant, outre les projets innovants et intéressants, il existe également de nombreuses campagnes absurdes et controversées, dont certaines ont suscité les railleries de la communauté Internet.

Le projet d'une américaine de 23 ans, qui voulait faire financer son avortement par le biais de la plateforme GoFundMe, a constitué l’une des plus grandes controverses dans l’histoire, certes jeune, du crowdfunding. Même si la jeune femme a rencontré de nombreuses critiques, elle a assez rapidement atteint son objectif de 2 500 dollars. La plateforme a souligné qu'il appartenait aux gestionnaires de décider comment dépenser l’argent collecté par une campagne, mais a souvent supprimé les appels aux dons de ce type depuis l'incident.

La campagne du chef de projet Zack Danger Brown était bien plus inoffensive, puisqu’il ne demandait que 10 dollars pour faire sa première salade de pommes de terre. Les quelque 55 000 dollars recueillis l'ont probablement aidé à réaliser ce modeste projet. Il convient toutefois de mentionner que Brown a ensuite fait don de la majeure partie de l'argent collecté à une organisation caritative.

La campagne du rappeur B.o.B., un flat earther assumé (quelqu'un qui pense que la terre est plate), a fait lever les sourcils à plus d’un. Sur la plateforme GoFundMe, il voulait récolter 200 000 dollars et plus tard 1 million de dollars US pour envoyer un satellite dans l'espace. Il devait alors photographier le « bord du monde » et prouver que la terre est en fait un disque. Jusque-là, B.o.B. n’a pu collecter que 7.000 dollars US, mais a suscité de nombreuses réactions dans les médias. Quoi qu'il en soit, il est intéressant de se demander si les projets de crowdfunding de ce type ne sont pas des campagnes de communication plus ou moins habiles.

Industrie automobile : Elio Motors

Elio Motors a proposé le concept d'une voiture écologique et économique à trois pneus, qui a été bien accueilli par les investisseurs : environ 6 000 donateurs ont soutenu le projet avec environ 100 millions de dollars, ce qui dépasse de loin leurs propres objectifs. La campagne de crowdfunding a donc été un succès en soi, mais n’a toujours abouti à aucun résultat concret. Elio Motors souhaitait à l'origine lancer la première version de son véhicule innovant dès 2012, mais n'y est pas encore parvenu. Selon les dernières données, la production devrait commencer en 2019. Quoi qu'il en soit, la promesse de livraison n'a pas été tenue jusqu'à présent et les investisseurs doivent encore patienter. Si d’importantes sommes d'argent ont déjà été collectées grâce à l'efficacité de la campagne, on ne sait pas très bien comment cet argent a été dépensé : fin de 2016, les dettes d'Elio Motors se seraient élevées à plus de 100 millions de dollars.

Jeu vidéo : Mighty No. 9

Le jeu vidéo Mighty No. 9 de Comcept, financé par Kickstarter, s’adressait surtout aux nostalgiques du jeu vidéo parce qu'il promettait de s’inscrire dans la lignée des classiques Mega Man. La campagne, qui mettait en vedette des développeurs de renom, a généré près de 4 millions de dollars, présageant une évolution favorable pour les fans du projet. Cependant, la sortie du jeu a dû être reportée à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'il arrive enfin sur le marché en 2017 et qu’il soit finalement démoli par le public et les critiques. Le jeu était de qualité très moyenne et ne répondait pas aux attentes. Au grand dam des investisseurs, les récompenses, principalement numériques, ont été mal gérées : parmi les erreurs de gestion figuraient notamment des codes bonus défectueux et des erreurs d’envoi. Par ailleurs, des personnes ayant pré-commandé le jeu n’ont même pas reçu le produit final.

Mighty No. 9 a certainement contribué à l'euphorie initiale du crowdfunding pour les jeux vidéo, qui s’est ensuite mué en scepticisme général à l'égard des promesses trop alléchantes. Ce projet est assez représentatif d’un engouement soudain qui retombe très rapidement, et de la façon dont une communauté formée autour d'un projet peut réagir aux déceptions.

Les plateformes de crowdfunding sont remplies de campagnes douteuses dont on se demande souvent si elles sont sérieuses ou non. Certains en effet cherchent à financer leur mariage ou leur lune de miel, tandis que d'autres rêvent d’un tatouage. D'autres encore utilisent la plateforme à des fins politiques, dont certaines se révèlent ouvertement racistes et oppressives. Bien sûr, les sites Web ne sont pas protégés des trolls qui ne font que se défouler pour le plaisir. Alors que de nombreux projets passent inaperçus et ne sont pas financés, de nombreuses campagnes ridicules, absurdes ou cruelles attirent l'attention des médias sociaux. C’est en partie ce qui explique que le concept de crowdfunding soit régulièrement critiqué, car l’attention portée à de nombreux projets absurdes concourt à ridiculiser l’ensemble du système. C’est la raison pour laquelle les campagnes de crowdfunding font maintenant partie intégrante de la culture même.