Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Créer ses propres photos de produits professionnelles

La réussite d’une boutique en ligne peut dépendre de la qualité de ses photos. Des clichés professionnels, qui mettent le produit en valeur, permettent d’inciter les visiteurs à l’acte d’achat. Le domaine du e-commerce est très concurrentiel, et le fait de présenter des photos de produits originales et créatives permet de se démarquer des autres boutiques en ligne. Grâce à un équipement adéquat, chacun peut créer des photos de produits réussies et uniques, sans avoir à recourir aux services d’un photographe professionnel.

Savoir se démarquer de la concurrence

Dans les articles du Guide Digital au sujet des photos de produits sur les boutiques en ligne, nous vous exposons en quoi le choix des photos influence directement le succès ou l’échec d’une boutique en ligne, et dévoilons des conseils sur les aspects sur lesquels veiller en matière de conception et de présentation. Il est très important de se démarquer avec des idées créatives. On peut trouver de très bons exemples sur les pages Google Shopping par exemple. Si tous les prestataires utilisent les photos de produits de leur fournisseur, l’internaute verra à de multiples reprises la même photo au cours de sa recherche d’un produit spécifique. D’un autre côté, si vous vous investissez en photographiant vous-même vos produits de manière à les mettre en valeur, vous incitez les internautes à visiter votre site et à y effectuer leurs achats. Nous vous dressons une liste avec les principales astuces pour créer des photos de produits soi-même.

Un équipement adapté

L’appareil photo est évidemment l’outil principal pour un résultat réussi. Pour trouver le bon outil, vous n’aurez pas forcément à casser votre tirelire en investissant dans un appareil coûtant plusieurs milliers d’euros. Un appareil doté d’un dispositif reflex à miroir ou d’un système à technologie semi-transparente seront parfaitement adaptés. Il en va de même pour les appareils compacts de qualité à un prix abordable, le principal étant de savoir manier ces outils de travail avec aisance.

Autres outils de travail pratiques :

  • Trépied : pour éviter que vos photos ne deviennent floues, il est nécessaire d’investir dans un trépied, notamment si vous effectuez des prises de vue prolongées. De plus, les trépieds ont pour avantage de permettre de faire nombreuses photos en utilisant la même perspective, jusqu’à ce que le résultat corresponde à vos attentes.
  • Table de prise de vue : il est préférable de placer les produits de petite taille et de taille moyenne sur une table de prise de vue. Cela permet d’éviter les ombres sur les photos de produits grâce à un fond blanc. Pour les plus bricoleurs, il est possible de construire une table de vue soi-même.
  • Boîte à lumière : la boîte à lumière (également appelée softbox ou lightbox) est un matériel d'éclairage d’une grande utilité qui permet l’absence d’ombres sur les photographies et le réglage de la luminosité. Il existe différentes boîtes à lumière, et les plus recommandées pour les photos de produits sont les boîtes rectangulaires.
  • Le flash : pour un éclairage réussi, l’utilisation du flash est nécessaire. Les flashs sont notamment nécessaires dans les pièces peu ou mal éclairées, et leur puissance peut généralement être réglée.
  • Réflecteur : à l’aide d’un réflecteur, il est possible d’éclairer certaines ombres sur les produits de manière ciblée. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’installer une autre source de lumière, car les réflecteurs permettent de diriger la lumière vers un point précis.

Les réglages de l’appareil photo

En tant que photographe, il est très important de savoir régler les différents modes disponibles sur votre appareil. En ce qui concerne l’éclairage, quatre facteurs entrent en jeu :

  • L’ouverture : l'ouverture (la valeur f/) concerne la profondeur du champ, soit la zone de netteté. Celle-ci dépend de la luminosité laissée rentrée dans l’appareil, via un système de diaphragme en iris. L’ouverture peut être réglée en fermant ou en ouvrant le diaphragme pour régler la profondeur de champ et joue un rôle important en photos de produits. Les règles de base sont les suivantes :
    • Petite valeur f = grande ouverture = une partie de l’image sera nette, car la profondeur de champ sera grande
    • Grande valeur f = petite ouverture = la majorité ou la totalité de l’image sera nette, la profondeur de champ sera plus petite
  • Vitesse d’obturation : la vitesse d’obturation est la durée d’exposition, ou temps de pose. C’est le temps durant lequel l’obturateur de l’appareil photo s’ouvre. De nombreux appareils ont des réglages automatiques performants. Si on veut tout de même régler le temps d’obturation manuellement, il est alors préférable d’essayer plusieurs réglages. Si le temps d’obturation est réglé manuellement mais qu’il est trop court, le résultat sera sous-exposé (ou « bouché). À l’inverse, une photo surexposée résulte d’un temps d’obturation trop long. Comme exposé précédemment, un trépied est nécessaire pour les longues durées d’exposition.

  • Sensibilité ISO : le bouton ISO de votre appareil photo permet de définir la sensibilité du capteur à la lumière. Lorsque la lumière est trop tamisée, il est préférable de choisir une valeur ISO plus élevée. Sachant que le produit doit être le mieux éclairé possible pour les photos en e-commerce, il convient d’augmenter la sensibilité ISO manuellement. 

  • L'équilibrage des blancs : le réglage de la balance des blancs doit toujours être effectué avant la première prise. Ce calibrage détermine la température des couleurs, c’est un moyen d’éviter une dominante chaude ou froide des clichés, et surtout d’une teinte à dominante légèrement verdâtre ou magenta. Les appareils photos numériques ont un réglage de la balance des blancs automatique, mais les photographes plus expérimentés peuvent effectuer un calibrage manuel.

Trouver la luminosité adaptée pour les photos de produits

Le produit ne peut être mis pleinement en valeur que si l’éclairage est adapté. Les photographes amateurs privilégient souvent la lumière naturelle. Mais en ce qui concerne les photos de produits, les experts conseillent de privilégier la lumière artificielle, car les conditions d’éclairage peuvent ainsi être réglées. Avec les outils évoqués précédemment, créer l’environnement pour une exposition parfaite est à la portée de tous.

Pour les finitions : la retouche de photos de produits

Avant de pouvoir charger les photos sur votre site Web, il vous reste encore une étape : la retouche de photos de produits. Cette étape est délicate, mais accessible à tous avec un peu d’entraînement et de patience. L’outil de retouche de photos le plus répandu est incontestablement Photoshop, néanmoins, des versions alternatives gratuites font également leurs preuves. Parmi celles-ci, on compte les logiciels GIMP ou encore PhotoScape qui sont tout à fait adaptés à cet usage.

Ces retouches consistent généralement à :

  • Recadrer les photos ;
  • Ajuster la perspective ou l’angle ;
  • Optimiser les couleurs et la luminosité ;
  • Régler les contrastes ;
  • Retoucher des parties de l’image.

Faire preuve de créativité

Les astuces citées précédemment permettent de créer des photos de qualité professionnelle. Néanmoins, les idées et la manière dont vous les mettez en place ainsi que la présentation du produit jouent également un rôle déterminant. Pour cela, n’hésitez pas à puiser votre inspiration sur le Web et sur les sites concurrentiels. Si vous ne désirez pas investir dans du matériel photographique, il est également possible de le louer pour vos premiers essais.

Magento Images