Cet article vous a plu?
3
Cet article vous a plu?
3

Les alternatives à Google les plus populaires

Lorsque l’on effectue une requête sur Internet, le premier réflexe est de chercher sur Google. Ce moteur de recherche est non seulement le leader du marché en France, mais aussi dans le monde. Plus de 93% des recherches des internautes français sont effectuées sur Google. Mais l’entreprise basée à Mountain View en Californie est loin d’être la seule à proposer ces services. Voici ici une liste des moteurs de recherche qui constituent des alternatives à Google, et présentent parfois de nombreuses similarités avec le géant américain, tout en se montrant plus respectueuses de la vie privée des utilisateurs.

Google, Yahoo et Bing dominent le marché

Si le leader du marché fait souvent parler de lui à cause de nombreux scandales concernant l’exploitation des données de ses utilisateurs, une partie de la concurrence de Google mise justement sur ces failles pour proposer des moteurs de recherche alternatifs. Si Bing et Yahoo, les compétiteurs américains de Google, copient largement le business model du leader, il existe en Europe de nombreux projets tournés vers l’innovation, de nouveaux moyens de financement ou qui visent des groupes cibles bien précis. Les administrateurs de sites Web devraient donc garder à l’esprit qu’il existe des alternatives à Google pour optimiser leur projet Web.

Google est le leader du marché des moteurs de recherche et ce principalement aux Etats-Unis (86 %) et en Europe (93%). Ces parts de marché laissent peu de place aux concurrents directs tels que Yahoo et Bing. La situation n’est en revanche pas la même partout. La Chine par exemple voit le moteur de recherche Baidu arriver en première position. D’autres pays font également état de cette différence, ce qui n’est pas étonnant étant donné leurs politiques de l’information.

Parts de marché des différents moteurs de recherche en juin 2016. Ce graphiques est téléchargeable en PDF ici.

Bing : un produit de Microsoft basé sur le même modèle que Google

C’est Microsoft qui est à l’origine de l’alternative la plus connue au géant du marché. Le moteur de recherche Bing se classe en deuxième position derrière Google, mais toujours loin derrière. En effet, la part de marché de Bing en France était d’environ 4% en 2015. Néanmoins, un internaute sur cinq utilise le moteur de recherche de Microsoft aux États-Unis. Les raisons de ce succès outre-Atlantique s’expliquent entre autres par le plus large éventail de fonctionnalités disponibles pour le marché américain.

Du point de vue de la présentation, Bing présente de nombreux points communs avec Google. Microsoft propose, tout comme Google, d’effectuer des recherches ciblées dans les catégories « actualités » et « images ». De plus, Bing offre également un service de cartographie en ligne tout comme Google Maps. En tant qu’alternative au Knowledge Graph de Google (un graphe de connaissance dynamique), Bing a développé le Satori Knowledge Base, qui exploite les données de Wikipedia. La version beta, lancée en 2009 et successeur de Microsoft Live Search, se démarque par une série de nombreuses coopérations avec des réseaux sociaux variés comme Facebook, Twitter ou encore LinkedIn.

Avec l’intégration de ces services perfectionnant les résultats de recherches sur le Web avec Bing, ce moteur de recherche propose des résultats plus ciblés pour les images et des innovations plus avancées que chez Google. Néanmoins, Bing n’est pas un moteur de recherche anonyme et ne répond donc pas aux attentes de ceux qui ne veulent pas que leurs données soient analysées pour proposer des publicités ciblées. 

Pour Contre
✔ Travaille en étroite collaboration avec les réseaux sociaux ✘ Protection des données faibles et pas d‘anonymat
✔ Service de cartographie propre ✘ Serveur aux États-Unis
✔ Propose également une fonctionnalité actualités  

Yahoo : un moteur de recherche « Powered by Bing »

Tout comme Google, Yahoo est un des grands noms de la Silicon Valley. Ce portail Web faisait partie des pionniers de l’Internet et compte 700 millions d’utilisateurs pour son service email. Cependant, le moteur de recherche de Yahoo est peu utilisé en France, avec moins de 3% de parts de marché. Aux États-Unis, on compte en revanche environ 10% d’utilisateurs parmi les internautes.

Yahoo est partenaire de Microsoft depuis 2009 et affiche désormais la mention « Powered by Bing ». En ce qui concerne les résultats de recherche, l’algorithme commun livre presque les mêmes résultats sur Microsoft et Yahoo. Cette alliance entre les deux entreprises permet d’atteindre des parts de marché de 30% sur le marché américain, ce qui concurrence sérieusement Google. C’est pourquoi les administrateurs de site Web avec une cible américaine doivent prendre en compte ces moteurs de recherche alternatifs.

Pour Contre
✔ Coopération avec Bing ✘ Protection des données faibles et pas d‘anonymat
✔ Grand portail d‘actualités ✘ Serveur aux États-Unis
✔ Service propre de messagerie gratuite  

Tandis que Bing et Yahoo, les deux principaux concurrents de Google, copient le modèle commercial du leader du marché, il existe de multiples projets en Europe. Ces moteurs de recherche alternatifs trouvent des moyens de financement novateurs et ont un groupe cible particulier dans le viseur. Les moteurs de recherche anonymes par exemple connaissent un succès grandissant, notamment depuis l’affaire PRISM. Ce programme, développé par les agences de renseignement américaines, dont la NSA, avait pour objectif de collecter des informations et des données en ligne. Google, Facebook, Yahoo et de nombreuses entreprises ont eu à dévoiler des chiffres sur les informations demandées par les services secrets. De nombreux internautes ont réagi en se tournant vers des moteurs de recherche alternatifs anonymes ou non. C’est pourquoi les administrateurs de sites Web doivent également prendre en compte ces autres moteurs de recherche s’ils désirent optimiser le référencement de leurs sites ailleurs que sur Google.

DuckDuckGo : le métamoteur anonyme

Il en va différemment pour DuckDuckGo. DuckDuckGo est « le moteur de recherche qui ne vous espionne pas », comme l’indique son slogan. L’entreprise américaine est une combinaison entre un métamoteur et un propre robot d’indexation. Pour cela, DuckDuckGo utilise plus de 100 services tels que Bing, Yandex ou encore Wikipedia, tout comme son propre programme nommé DuckDuckBoat.

À l’inverse de Google, Bing et Yahoo, ce moteur de recherche est réputé pour répondre à des normes strictes de protection des données privées. Selon l’entreprise, ni les adresses IP, ni les recherches effectuées par les utilisateurs ne sont exploitées. Au lieu de miser sur un placement publicitaire ciblé, les publicités sont placées en fonction des mots-clés recherchés. Ce modèle se base sur le principe suivant : « une annonce publicitaire par page de résultats ».

Outre les recherches sur le Web, DuckDuckgo permet de trouver des images, des vidéos, des actualités, des produits ou encore des offres d’emploi. De plus, les utilisateurs ont la possibilité de filtrer les résultats de recherche sponsorisés. Ainsi, DuckDuckGo se positionne comme étant une alternative à Google efficace pour les utilisateurs qui désirent utiliser un moteur de recherche anonyme qui protège leur vie privée.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ Serveur aux États-Unis
✔ 400 sources pour les résultats de recherche  
✔ Disponible en hidden service Tor  
✔ Les publicités peuvent être désactivées  

Ixquick : surfer anonymement grâce au service Proxy

Tout comme DuckDuckGo, le moteur de recherche Néerlandais Ixquick mise sur le respect de l’anonymat de ses utilisateurs et va même un cran plus loin. A l’aide d’un service Proxy intégré, les internautes ont la possibilité de rester anonymes sur les sites Web sur lesquels ils se rendent via les résultats de recherche. Ainsi, les administrateurs de ces sites voient l’adresse d’lxquick, mais pas l’IP de l’utilisateur. Ce métamoteur utilise Yahoo, Gigablast et Yandex pour proposer les résultats de recherche.

C’est sous la forme d’une constellation que l’utilisateur prend connaissance des sources d’où proviennent les résultats de recherche, chacune étant représentée sous la forme d’une étoile. À titre d’exemple, un résultat représenté par deux étoiles provient de deux sources différentes. Ixquick propose également des résultats de recherche pour les images et les vidéos et permet de filtrer les résultats en fonctions de critères propres.

Tout comme DuckDuckGo, Ixquick n’exploite pas de données personnelles et les adresses IP des utilisateurs ne sont pas enregistrées. Bien qu’Ixquick soit une entreprise européenne, certains des serveurs opèrent depuis les États-Unis. Afin que les utilisateurs puissent protéger au mieux leurs données, les paramètres n’autorisent que les serveurs européens. L’entreprise a reçu le prix EuroPriSe pour la protection des données.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ Le programme n’est plus développé
✔ Service email propre (payant) ✘ Offre uniquement une recherche Web, images et vidéos
✔ Serveurs européens  
✔ Utilise Yahoo, Gigablast et Yandex  
✔ Service de proxy  

Startpage : la grande filiale d’Ixquick

Ixquick opère principalement son moteur de recherche filiale Startpage. L’accès à la plupart des domaines d’Ixquick est transféré vers Startpage. Seul Ixquick.eu autorise les utilisateurs à accéder à la recherche originelle. Startpage, qui a en fait été mis au moins pour présenter un nom plus accrocheur, est construit d’une manière différente.

Le slogan « enhanced by Google » le révèle : la page de démarrage est uniquement basée sur les données du leader du marché. Toutefois, les requêtes restent anonymes et ne génèrent pas de cookies. Malgré leur collaboration, Startpage ne livre aucune donnée concernant ses utilisateurs à Google. De plus, cette alternative à Google a seulement accès à son stock de données, mais l’ordre des résultats est déterminé par un service qui dispose de son propre algorithme. En ce qui concerne la protection des données, le moteur de recherche applique les mêmes règles que la maison mère. De la même manière qu’Ixquick, Startpage se finance grâce à de la publicité non personnalisée.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ Utilise les données de Google
✔ Service email propre (payant) ✘ Offre uniquement une recherche Web, images et vidéos
✔ Serveurs européens  
✔ Algorithme de classement propre  
✔ Service proxy  

Oscobo : le moteur de recherche anonyme pour le marché britannique

Oscobo est un moteur de recherche anonyme de Grande-Bretagne. Tout comme d’autres moteurs de recherche qui misent sur la haute protection des données de leurs utilisateurs, Oscobo affirme ne pas enregistrer ou vendre les données de ses utilisateurs. Ce projet a été créé à l’initiative de Fred Cornell, qui a longtemps travaillé chez Yahoo et a voulu proposer un moteur de recherche alternatif à ceux disponibles sur le marché. Ainsi, ce service renonce aux méthodes de tracking des utilisateurs, populaires en Grande-Bretagne. Plutôt que de proposer de la publicité ciblée, Oscobo base ses publicités sur des mots-clés.

À l’inverse de Qwant ou de Hulbee, ce service n’a pas développé sa propre technologie pour effectuer des recherches, mais se base sur l’index de recherches de Bing et Yahoo. De plus, Oscobo intègre des résultats de Twitter dans ses propres résultats. 

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ N’a accès qu’au réseau Bing et Yahoo
✔ Affichage des résultats Twitter  
✔ Propose aussi une fonction Actualités  

Hulbee : le moteur de recherche anonyme avec contrôle parental

Le moteur de recherche suisse Hulbee propose des standards de protection des données élevés. Ce moteur de recherche anonyme a été développé sous le nom « Swisscows » et le principe des recherches repose sur une reconnaissance sémantique des informations. En plus des résultats de recherche affichés, des termes de recherche pertinents et classés par thématique sont proposés.

En plus des résultats de recherche classiques (vidéos, sites internet, images), Hulbee compte un traducteur en ligne et une fonction de recherche de musiques avec un player intégré. Les créateurs de ce moteur de recherche misent de plus sur une technologie de filtrage intégrée pour bloquer les résultats à caractère pornographique ou violent et non adapté aux enfants. Cette alternative à Google est par conséquent  idéale pour les écoles, les entreprises ou institutions publiques.

Pour protéger les données privées des internautes, Hulbee renonce à la collecte des données de leurs utilisateurs. Les informations personnelles comme l’adresse IP ou les cookies (qui servent à identifier les internautes) ne sont donc pas stockées. Tout comme les autres alternatives à Google qui prennent au sérieux la protection des données, ce moteur de recherche se finance grâce à de la publicité non personnalisée. Il encourage par ailleurs les dons des utilisateurs.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ Le filtre pour enfants ne peut pas être désactivé
✔ Recherche sémantique  
✔ Fonctionnalité de traduction  
✔ Recherche de musique avec filtre intégré  
✔ Filtre les contenus pornographiques et violents  
Conseil

Depuis plusieurs années, de plus en plus de moteurs de recherche pour enfants font leur apparition. Ils ne comprennent pas seulement des filtres pour enfants, mais également un contenu Web et un design adapté aux enfants.

Qwant : le moteur de recherche français innovant

Qwant, moteur de recherche français, se démarque de Google par la protection des données des utilisateurs également, et par un design novateur. Les résultats de recherche sont basés sur une technologie propre et sont présentés sous forme de tableaux et organisés par thématiques. Les utilisateurs voient s’afficher également dans des colonnes séparées les actualités, les résultats de shopping, et des publications de réseaux sociaux parmi les résultats de recherche. Ces résultats sont classés par catégories afin de donner un aperçu plus clair qu’avec la présentation de Google.

De plus, Qwant renonce à l’affichage de publicités. Pour cela, le projet est financé par la location de ses technologies de recherche aux entreprises. Au même titre que les moteurs de recherche DuckDuckGo et Ixquick, le moteur de Qwant mise sur des standards de protection des données très stricts, au profit de ses utilisateurs. Les données saisies par les internautes ne sont pas intégrées dans une base de données et il n’y a pas de processus de tracking des utilisateurs. Qwant utilise des cookies temporaires qui ne collectent pas de données personnelles, car les cookies à but commercial sont bloqués.

De même que Hulbee, cette alternative à Google présente une fonction de recherche de musique. Il est notamment possible de visionner des vidéos de YouTube directement dans le navigateur. Hulbee comprend aussi une fonction pour créer des tableaux de notes ou d’inspiration : de la même manière que sur Pinterest ou des réseaux sociaux similaires, les utilisateurs de Qwant peuvent enregistrer du contenu intéressant et le partager avec d’autres internautes. Il est nécessaire de s’inscrire pour accéder à ses fonctionnalités.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ Design peu clair
✔ Recherche de musique et d‘actualités, notes  
✔ EU-Server  

Wegtam : la recherche hybride

Le moteur de recherche allemand Wegtam mise avant tout sur la qualité du contenu. Wegtam repose sur quatre grands principes : l’accès libre à l’information, la pertinence des résultats, la réduction de contenus commerciaux et l’anonymat. Wegtam combine pour cela sous la forme d’une recherche hybride un index de recherche propre avec diverses sources externes au choix, dont Google, Bing et Yahoo, qui sont sélectionnés par défaut. Si vous ne souhaitez pas paramétrer les sources, il suffit de cliquer sur les profils pré-crées «General », « Science », « Developer », « Food ». La source du résultat de recherche est indiquée sous un snippet. Une fonction de recherche de vidéos et de personnes est également possible.

Selon Wegtam, aucune donnée sur les utilisateurs n’est stockée. Pour surveiller le trafic et la charge du serveur, le moteur de recherche a recours aux programmes d’analyse New Relic et Piwik. Bien que Wegtam se positionne contre la commercialisation de la recherche Web, son mode de financement se base sur la publicité.

Pour Contres
✔ echerche anonyme ✘ Design un peu daté
✔ Recherche hybride personnalisable ✘ Fait appel à des outils d’analyse pour mesurer le trafic
✔ Portail d‘actualités  

MetaGer : le métamoteur qui protège les données des utilisateurs

MetaGer est également un métamoteur de recherche élaboré outre-Rhin. Il a été développé à l’université de Hanovre, et il opère depuis 2012 en collaboration avec l’association SUMA-EV. Pour délivrer les résultats de requêtes, MetaGer repose sur 20 à 30 moteurs de recherche, qui peuvent chacun être utilisé par les internautes pour compléter les sources disponibles.

MetaGer n’offre toutefois pas de rayonnement important. Les mesures de protection des données sont convaincantes car MetaGer ne stocke pas de cookies, n’a pas recours au user tracking et que l’adresse IP est anonyme. De plus, les utilisateurs ont la possibilité d’utiliser un proxy anonyme et les serveurs MetaGer sont basés en Allemagne, connues pour ses règles strictes en matière de protection des données.

Le moteur de recherche allemand se finance grâce à de la publicité (qui apparait au-dessus des résultats organiques) et des dons de membres. Il est également possible d’utiliser MetaGer sans publicité. Outre la recherche Web, MetaGer propose toute une gamme de fonctionnalités utiles, comme Assoziator (qui permet de trouver des termes de recherche similaires), une recherche de codes sources et un minimiseur d’URL. Le moteur de recherche a également mis au point son propre service de cartographie, pour l’instant uniquement disponible en Allemagne. Il faut toutefois faire certaines concessions sur le design, pas vraiment orienté vers le confort de l’utilisateur.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ Design peu convivial
✔ Association à but non lucratif  
✔ Disponible en tant que hidden-service Tor  
✔ Accède à de nombreux moteurs de recherche  
✔ Recherche de code source  
✔ Serveurs européens  
✔ Service de proxy  

YaCy : le moteur de recherche décentralisé

Avec YaCy, l’utilisateur devient administrateur. YaCy est basé sur le principe du pair à pair et se distingue donc fortement des moteurs de recherche classiques. De plus, YaCy fonctionne directement sur l’ordinateur de l’utilisateur, et non sur un serveur Web. Celui-ci peut être mis en réseau avec les ordinateurs des autres utilisateurs de YaCy, de manière à ce que le réseau de recherche soit le plus décentralisé possible. Ce sont les utilisateurs qui déterminent quels sites le moteur de recherche peuvent indexer. De cette façon, chaque utilisateur peut démarrer un robot d’indexation, et choisir à quelles pages il accède. Le classement est généré en fonction des résultats croissants ou décroissants des utilisateurs. Le réseau communautaire échappe ainsi à la censure, ainsi qu’aux pannes généralisées.

De plus, les données des utilisateurs ne sont pas collectées, dans la mesure où centraliser des données privées est techniquement impossible avec un tel mode de fonctionnement : les requêtes sont entrées à partir des ordinateurs respectifs des utilisateurs et non d’un serveur, de sorte que les données y restent et ne sont pas communiquées. Le projet, né en Allemagne, est soutenu par l’institut technologique de Karlsruhe, et l’association pour l’accès au savoir SUMA-ES. Ce logiciel en open source est compatible avec Windows, Linux et MacOS.

Pour Contre
✔ Pair à pair / réseau décentralisé ✘ Index de recherche restreint
✔ Open Source ✘ Le programme doit être téléchargé
✔ Recherche anonyme ✘ Gamme de fonctionnalités assez réduite
✔ Les données restent sur l’ordinateur des utilisateurs  

Benefind, le moteur de recherche pour la bonne cause

Benefind vous permet de faire des dons grâce à vos recherches Web : pour chaque requête, le fournisseur d’accès reverse 1 centime à une organisation d’utilité publique. L’utilisateur peut choisir en amont à quelle cause est reversé cet argent. Les revenus sont générés par de la publicité, et Benefind en reverse 70% à des associations. La technologie et les résultats de recherche proviennent de Yahoo et Bing (qui sont également impliqués dans la publicité), si bien que les utilisateurs n’ont pas à faire de compromis avec la qualité des résultats de recherche. Outre la recherche Web, Benefind offre la possibilité de rechercher des images ainsi qu’une fonctionnalité particulièrement intéressante, qui propose de rechercher des boutiques en ligne. Lorsque l’on fait des achats sur Benefind, 10% de la valeur des biens sont reversés à des organisations caritatives.

Pour Contre
✔ Recherche à but non commercial ✘ Gamme de fonctionnalités restreinte
✔ L’utilisateur peut choisir à quelles organisations profitent ses dons ✘ L’anonymat n’est pas complet
✔ Entreprise européenne ✘ N’a accès qu’aux réseaux Bing et Yahoo

Unbubble, pour échapper à la bulle de filtres

Le moteur de recherche allemand Unbubble cherche à résoudre un problème du monde digital et à dépasser la bulle de filtres. L’entreprise a donc pris le parti de livrer des résultats aussi neutres que possible. Le métamoteur de recherche a accès à 30 sources différentes. De plus, le moteur de recherche favorise ce type de source qui, selon l’entreprise produit « l’impression globale la plus équilibrée ». Par ailleurs, l’autocomplétion et les suggestions de recherche ne sont pas générées par les requêtes des utilisateurs, ce qui conduirait à une bulle de filtres dans la mesure où tous les utilisateurs cherchent la même information. Au lieu de ça, c’est le contenu des sites Web qui est utilisé pour générer les résultats.

De plus, l’offre se présente aussi comme un moteur de recherche anonyme : le service n’enregistre aucune adresse IP et ne les transfère pas aux sources utilisées. De plus, Unbubble propose des filtres pour enfants, avec trois degrés de filtrage (fort/modéré/désactivé). Le moteur de recherche est financé par du sponsoring et des liens d’affiliation, ainsi que par les dons des utilisateurs.

Pour Contre
✔ Recherche anonyme ✘ aucun
✔ Sources nombreuses  
✔ Serveurs européens  
✔ Filtres pour enfants réglables  
Remarque

La bulle de filtres désigne un effet d’Internet, à travers lequel l’utilisateur n’accède qu’à un spectre d’informations considérablement filtré. L’algorithme ne lui présente en effet que des résultats susceptibles de l’intéresser. Dans la mesure où chaque groupe social a accès à des informations et à des analyses différentes, il devient très difficile de construire un discours commun.]

WolframAlpha : des réponses à la place des références

Le moteur de recherche WolframAlpha présente une approche complètement différente que celle de l’algorithme de Google. Au lieu de livrer à l’utilisateur le meilleur contenu Web, le moteur de recherche lui procure directement des données factuelles. C’est la raison pour laquelle les utilisateurs ne peuvent entrer que des requêtes factuelles, car le moteur de recherche ne peut pas représenter les opinions. Le moteur de recherche alternatif délivre un grand nombre de données. Si l’utilisateur souhaite en apprendre plus sur ces sources, il lui suffit de cliquer dessus pour accéder à plus d’informations.

Il existe également une version premium, qui permet aux utilisateurs de télécharger des images et d’autres données, et les faire analyser par le moteur de recherche. Le programme, disponible uniquement en anglais, et s’adresse avant tout aux chercheurs, aux écoliers et aux étudiants, mais Bing et l’assistant vocal d’Apple utilisent également les résultats de WolframAlpha. Derrièrele projet se trouve l’entreprise américaine Wolfram Research, qui produit essentiellement des logiciels de mathématiques et de sciences naturelles.

Pour Contre
✔ Délivre directement les résultats ✘ Seulement disponible en anglais
✔ Comprend très bien les requêtes ✘ N’offre que des données et pas d‘opinions
✔ Offre peu de protection des données et pas d’anonymat  

Résumé : vue d’ensemble des alternatives à Google

Lorsque l’on compare plusieurs alternatives à Google, il est frappant de remarquer que pour nombre d’entre elles, la protection des données joue un rôle essentiel. Ceci est bien compréhensible car le respect de la vie privée est, en fin de compte, le seul critère sur lequel les moteurs de recherche alternatifs peuvent réellement rivaliser avec Google. En effet, à part de rares exceptions, les alternatives à Google sont basées sur un design et des fonctionnalités similaires à celles du leader de Mountain View.

  Existe depuis Mode de recherche Index de recherche Publicité Anonomat Emplacement des serveurs Particularités
Bing 2009 Robot Web USA 2e moteur de recherche le plus important
Yahoo 1995 Robot Web USA Freemail
DuckDuckGo 2008 Méta recherche/ Robot Web ? Peut être déscativée USA Tor-Hidden-Service
Ixquick 1998 Méta recherche USA/EU Service Proxy
Startpage 2006 Méta recherche USA/EU Service Proxy
Oscobo 2015 Méta recherche ? Résultats Twitter
Hulbee 2009 Recherche sémantique ? CH Filtre pour enfants
Qwant 2013 Robot Web ? EU Recherche de musique
Wegtam 2013 Méta recherche / Robot Web EU Choix des sources
MetaGer 1996 Méta recherche / Robot Web Peut être désactivée en cas d‘abonnement EU Association d’utilité publique
YaCy 2003 Peer-to-Peer L’ordinateur de l‘utilisateur Décentralisé
Benefind 2009 Méta recherche EU Recherche d’utilité publique
Unbubble 2014 Méta recherche EU Résultats de recherche neutres
WolframAlpha 2009 Recherche sémantique USA Livre directement des réponses
Conseil

Si vous souhaitez continuer à utiliser Google comme votre moteur de recherche principal, nous vous conseillons de l’utiliser au mieux grâce aux opérations Google. Ceci vous permet de spécifier vos requêtes, de façon à obtenir les résultats les plus appropriés. 

Google Référencement Naturel Protection des Données