Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Aperçu des balises méta importantes

On entend par balises méta les informations codées qui se trouvent dans l’en-tête d’un document HTML et qui spécifient les métadonnées. Celles-ci ne sont pas visibles sur les pages Web. Les agents utilisateurs tels que les navigateurs ou les robots de recherche sont les seuls à pouvoir lire les balises méta. L’objectif de ces éléments méta est de livrer des données supplémentaires à un site Web pour faire en sorte de faciliter l’analyse des documents HTML ainsi que la gestion du contenu des fichiers. Les balises méta de pages HTML suivent en général la structure suivante : l’attribution d’un élément défini puis celle de son contenu. Ainsi le schéma des métadonnées est le suivant : 

<meta name="Nom de l’élement" content="une description de la page "/>

Alors que les métadonnées des pages HTML jouaient il y a quelques années un rôle important en matière d’optimisation pour les moteurs de recherche, leur influence sur le classement de Google et ses concurrents est aujourd’hui devenue minime. Cependant, il convient aux administrateurs de sites Internet de conserver les informations dans les en-têtes HTML et d’y déposer les métadonnées complètes. En effet, elles sont toujours pertinentes pour les métamoteurs. Par ailleurs, les balises méta permettent de définir les instructions qui servent à contrôler les robots de recherche. 

Les balises méta importantes

La liste des éléments possibles dans l’en-tête HTML est longue. Au-delà des données essentielles telles que les titres de page, les descriptions et les définitions des caractères utilisés, l’en-tête (le titre des fichiers en HTML) permet de livrer des informations complètes aux agents utilisateurs. Ainsi les administrateurs de sites Internet peuvent définir des mots-clés ou donner des thèmes de pages via des balises méta. Par ailleurs, il faut nommer les rédacteurs voire les éditeurs ou alors mentionner les informations relatives aux droits d’auteurs dans les balises. Toutes ces informations ne sont pas pertinentes pour l’interaction avec les navigateurs Web et les robots de recherche. Il en va autrement pour les balises méta qui pilotent les comportements des agents utilisateurs en interdisant une indexation des pages HTML correspondantes ou en empêchant les crawler de suivre les liens sortants. La sélection suivante fera état des éléments méta les plus importants et de leur utilisation dans le cadre du fonctionnement d’un site Internet. 

Titre (title)

Le <title> n’est pas un élément méta à proprement parler mais plutôt une balise HTML indépendante. En raison de son interaction avec les agents utilisateurs, il est cependant souvent associé aux métadonnées. En tant qu’élément obligatoire de l’en-tête HTML, le <title> est placé en général avant toutes les autres balises méta. Lu par les navigateurs Web, il apparaît dans la barre d’un onglet ou d’une fenêtre en tant que nom par défaut lors de la création de signets et dans l’historique. Par ailleurs, tous les gros moteurs de recherche utilisent les balises <title> comme titres d’articles dans leurs résultats de recherche ou SERP (pour l'anglais search engine results page).

<title> Les balises méta principales et leurs fonctions | 1&1</title> 

Le <title> fait partie des nombreux facteurs positifs (environ 200) pour le classement d’une page dans une recherche organique. Dans le cadre de l’optimisation en onpage, il faut prêter attention à ce qu’un <title> ne dépasse pas les 55 caractères afin d’être lu par les moteurs de recherche. Par ailleurs, il est conseillé de placer les mots-clés principaux d’un site Internet dans ces balises <title>. Voici un exemple des informations type possibles :

<title> Les balises méta principales et leurs fonctions | 1&1</title> 

Codage des caractères

Si les caractères spéciaux ne sont pas déjà définis dans l’en-tête HTTP, il est conseillé de transmettre ces informations en utilisant HTML. Le but est par exemple de faire apparaître les accents sans erreur dans le texte.  Afin de spécifier les caractères spéciaux ou le codage de caractères, utilisez la balise méta suivante :

<meta charset="utf-8"/>

Les métadonnées sont également pertinentes si un navigateur ne reçoit pas de fichiers HTML par HTTP mais directement à partir du disque dur.

Description de pages

La description (aussi appelée balise méta description) est un espace dédié à la rédaction d’un court résumé du contenu de la page Internet. Etant donné que cette balise méta est prise en compte par les moteurs de recherche les plus connus tels que Google ou Bing dans leurs résultats de recherche, il est conseillé de faire très attention à leur rédaction. En raison de son importance sur le comportement de clics  des utilisateurs en ce qui concerne les recherches sur Internet, la description compte parmi les balises méta essentielles des pages HTML du SEO. Il convient aux administrateurs de sites Internet de faire attention à ne pas utiliser plus de 160 caractères, en comptant les espaces. Autrement, il se peut que certains caractères soient coupés dans les SERPs et que la description n’apparaisse qu’en partie. La balise méta description est avant tout destinée à l’internaute et doit par conséquent illustrer un résumé concis du contenu de son site internet. Pour Google, les administrateurs doivent faire en sorte que chaque page de leur site internet dispose d’une description individuelle et que celle-ci livre des informations précises sur le contenu proposé. Ce texte présente une valeur ajoutée évidente pour l’internaute et aide les administrateurs de site à augmenter leurs taux de clics lors de recherches sur Internet. Vous trouverez dans la description méta de cette page Web les données suivantes :

<meta name="description" content="Les balises méta codent les informations de pages HTML pour les navigateurs et les moteurs de recherche. Mais quelles données sont vraiment importantes ? "/>

Les mots-clés (keywords)

Les balises méta de mots-clés (ou balise méta keywords) permettent aux administrateurs de sites Internet de définir leurs mots-clés pour un programme de recherche. C’est par ces informations stockées qu’un internaute à la recherche des mots-clés dans la base de données d’un programme reçoit les pages HTML appropriées. Ces balises méta étaient auparavant essentielles pour le référencement et étaient l’élément clé dans les classements des premiers moteurs de recherche. Aujourd’hui, cet élément méta est tenu à l’écart dans le calcul des facteurs de classement de Google car il est facilement manipulable. Les autres concurrents du géant californien tels que Bing accordent également peu d’importance aux balises méta de mots-clés. Leur pertinence pour l’optimisation dans les moteurs de recherche d’un site Internet est l’équivalent de zéro.

Le fait que des mots-clés stockés dans les métadonnées n’aient pas ou peu d’impact positif pour le classement dans les recherches sur Internet ne veut pas dire qu’une mauvaise utilisation de ces balises méta ne soit pas pénalisante. Le choix d’un mot-clé implique une certaine sensibilité. Il convient d’éviter le « bourrage » (de l’anglais Keyword stuffing) mais aussi les balises méta mots-clés qui ne sont pas en lien avec les contenus des pages Web correspondantes. Etant donné que les scripts de recherche ainsi que les métamoteurs locaux reposent parfois sur des informations présentes dans les balises méta keyword, il est plus que jamais conseillé de choisir des mots-clés bien en lien avec le sujet. Certaines balises sont séparées par une virgule. Une phrase de mots-clés peut être composée de plusieurs éléments.

<meta name="keywords" content="mot-clé 1, mot-clé 2, mot-clé 3"/>

Auteur et droit d’auteur (author et copyright)

La balise méta « Author » (auteur) et « Copyright » (droit d’auteur) permet aux administrateurs de sites Internet de spécifier dans le code source d’une page HTML qui a créé la page en question et qui est légalement responsable de son contenu. Sur certains systèmes de gestion de contenus (CMS, de l’anglais content managment system), la balise auteur est automatiquement insérée et le nom de la personne qui a travaillé en dernier sur le page est toujours nommé. Cela présente l’avantage que des administrateurs peuvent voir dans le répertoire source qui gère quelle page. Ces deux balises méta sont facultatives dans le droit français.

<meta name="author" content="nom de l’auteur" />

<meta name="copyright" content="propriétaire du copyright" />

Informations pour les robots d’indexation (robots)

Un des défis des balises méta est de fournir des informations d’indexation pour les robots de moteurs de recherche. Ces derniers sont définis au niveau de la page via les données des balises méta robots. Utiliser les balises méta suivantes pour déterminer si une page est ajoutée à l’index d’un moteur de recherche est désormais possible dans les SERPs sur Internet. Par ailleurs, vous pourrez constater si des liens sortants sont suivis par les robots d’indexation ou s’ils sont ignorés. Les métadonnées de robots comptent parmi les balises méta essentielles en matière de SEO.

Index

Pour autoriser l’indexation d’une page dans un moteur de recherche, utilisez la balise méta suivante :

<meta name="robots" content="index"/>

Etant donné que l’indexation de pages Web correspond au comportement standard des robots d’indexation, cette donnée est en général inutile.

Noindex

Si une page HTML n’est pas ajoutée dans les index des moteurs de recherche, il vous faudra la définir explicitement. La balise méta suivante interdit à l’outil de recherche de transmettre les contenus d’une page HTML à une autre base de données :

<meta name="robots" content="noindex"/>

L’attribut « robot » se destine à tous les robots d’indexation des moteurs de recherche. L’attribut « noindex » contient l’information qui permet de bloquer les indexations. Interdire une indexation seulement pour quelques robots est possible en choisissant un nom d’attribut différent tel que « googlebot ».

Follow

Suivre un lien sortant d’une page Web fait partie des comportements standards des robots d‘indexation. Dans ce cas, les robots métadonnées peuvent être ainsi rédigés :

<meta name="robots" content="follow"/>

Cette balise méta est à la base redondante étant donné que le robot d’indexation des principaux moteurs de recherche suit toujours les hyperliens dès lors que rien d’autre n’est spécifié.

Nofollow

Si vous souhaitez empêcher qu’un robot de recherche n’atterrisse pas sur des pages sous-jacentes d’un site Internet ou sur d’autres domaines, alors voici les balises méta à inscrire :

<meta name="robots" content="nofollow"/>

Les robots d’indexations traitent la page Web comme si les liens éventuels n’existaient pas. Les éléments méta n’empêchent pourtant pas les robots de recherche de transmettre les contenus des fichiers HTML à la base de données.

Les balises méta Index/Noindex et Follow/Nofollow peuvent être utilisées aussi bien seules qu’en combinaison. On pourrait ainsi envisager qu’une page puisse être ajoutée dans un index mais que des hyperliens soient ignorés par le robot d’indexation. Les deux actions du robot de recherche peuvent être soit bloquées soit autorisées :

<meta name="robots" content="index,nofollow" />

<meta name="robots" content="index,follow" />

<meta name="robots" content="noindex,nofollow" />

Les équivalents HTTP

Grâce à l’attribut « http-equiv », les éléments méta peuvent contenir des équivalents aux informations présentes dans l’en-tête HTTP. Ces informations sont par exemple lues si le serveur Web n’est pas configuré en conséquence. Pour cela, la règle est qu’un en-tête identique est préféré à des balises méta de pages HTML

Cache-Control

Pour assurer qu’Internet soit rapide, il est courant de mettre des pages Web sur les serveurs proxy ou dans le cache d’un navigateur afin de les charger plus rapidement. Ce processus peut être évité grâce à la balise méta « cache-control » et le content no-cache :

<meta http-equiv="cache-control" content="no-cache"/>

Les pages Web dotées de cette balise doivent être chargées à chaque demande de page. Cela ralentit le téléchargement de la page mais cela peut être également pertinent si le contenu d’une page Web change constamment.

Expires

Au lieu de de bloquer complètement la mémoire cache,  l’attribut « http-equiv » vous donne la possibilité de définir une date d’expiration pour les fichiers HTML récupérés. Pour cela, voici la balise méta à utiliser :

<meta http-equiv="expires" content="date d’expiration en secondes"/>

Voici les pages HTML qui peuvent être affectées par des balises méta. Une fois la période de temps définie, le navigateur doit charger les documents HTML de l’adresse d’origine. Si les contenus sont chargés à partir de cette page,  une date d’expiration est sélectionnée à partir de 0 secondes. Après 12 heures, les administrateurs de sites Internet sélectionnent en conséquence 43 200 secondes.

<meta http-equiv="expires" content="0"/>

<meta http-equiv="expires" content="43200"/>

Vous pouvez également définir des durées, incluant dates et heures. Celles-ci doivent être spécifiées au format international et à l’heure de Greenwich.

<meta http-equiv="expires" content="Sat, 07 Feb 2016 00:00:00 GMT"/>

Refresh

Les balises méta comprenant l’attribut „http-esquiv“ permettent de créer une forme simple de transfert. De la même manière que la balise Expire, Refresh définit une date d’expiration. Lorsque cette limite est dépassée, les agents utilisateurs tels que les navigateurs Internet ou les robots d’indexation sont transférés vers une URL prédéfinie. Cet exemple de code présente un transfert en 10 secondes vers la page d’accueil de 1&1 :

<meta http-equiv="refresh" content="10; url=http://www.1and1.fr/"/>

Etant donné que la balise méta Refresh ne fonctionne pas sous certains paramètres de navigateurs, le World Wide Web Consortium (W3C, organisme de standardisation des techniques) conseille une implémentation côté serveur grâce au code HTML 301 plutôt qu’un transfert via une balise méta.

Générateur de balises méta

Il existe une pléthore de générateurs de balises méta sur Internet pour les administrateurs de sites Internet permettant de créer rapidement et facilement des balises méta. Celui du site OutilsRéférencement est très pratique. Pour ce faire, vous aurez besoin d’insérer vos informations uniquement dans le masque du générateur. Ce logiciel traduit les données par la suite en code source. Vous pourrez ensuite les transposer directement dans l’en-tête HTML de votre page Web. 

JavaScript HTML Référencement Naturel