Cet article vous a plu?
1
Cet article vous a plu?
1

Qu‘est-ce qu’un VPS (virtual private server) ?

Un VPS, de l’anglais virtual private server, en français serveur dédié virtuel ou plus simplement serveur virtuel, est un modèle répandu d’hébergement qui fait partie de la catégorie de service IaaS (Infrastructure as a Service) délivré par les nombreux fournisseurs d’accès Internet. On peut définir un VPS comme une machine virtuelle (en anglais virtual machine, VM en abrégé), qui emploie les ressources d’un serveur physique et offre aux utilisateurs les mêmes fonctionnalités qu’un serveur dédié classique. Ainsi un VPS représente le même concept qu’un VDS (en anglais virtual dedicated server).

Dans le domaine commercial de l’hébergement Web, une machine physique de haute performance héberge normalement plusieurs VPS, chacun ayant son propre système d’exploitation (OS, pour operating system) et offrant aux utilisateurs un accès complet à la racine. Ainsi chaque administrateur de serveur opère de manière indépendante des autres utilisateurs sur le même matériel informatique. La gestion du matériel s’opère à travers un hyperviseur : un gestionnaire de machine virtuelle. C’est simplement un programme qui crée et gère des machines virtuelles. L’hyperviseur définit l’environnement virtuel et offre pour chaque serveur dédié virtuel un partage de ses ressources physiques comme le processeur (CPU, de l’anglais central processing unit), la mémoire vive (RAM, de l’anglais random access memory) ou encore l’espace disque. Les droits d’accès à la racine permettent à un utilisateur de VPS d’installer toutes les applications qui sont supportées par le système d’exploitation choisi – ceci peut inclure un logiciel de serveur Web, un serveur d’Email, ou encore des applications spécifiques pour le e-commerce ou les systèmes de blogs. 

Avantages et inconvénients d‘un VPS

Le serveur dédié virtuel se positionne comme un bon compromis entre deux solutions d’hébergements : l’hébergement partagé qui est la solution la moins coûteuse et l’option de posséder son propre serveur dédié, très onéreuse pour cette dernière. Le modèle d’hébergement virtuel dédié offre aux utilisateurs un large spectre de possibilités pour un tarif raisonnable et abordable. En effet la création de reproductions virtuelles d’un système informatique individuel sur une plateforme commune de partage est un processus bien plus simple pour les entreprises d’hébergement Web que de préparer de manière séparé un matériel informatique pour chaque utilisateur. Enfin un haut niveau d’indépendance des systèmes des utilisateurs est obtenu par encapsulation. Chaque VPS sur le matériel partagé peut être utilisé de manière sécurisé et protégé des autres systèmes qui opèrent en parallèle.

Le partage des ressources du matériel que chaque VPS obtient de l’hyperviseur central est généralement défini en avance. Ainsi il est garanti pour chaque utilisateur un niveau de performance minimum du serveur. Mais les performances réelles d’un VPS sont généralement bien supérieurs au minimum garanti, notamment lorsque les autres systèmes opérant sur le matériel en partage ne sont pas utilisés. En effet, l’hyperviseur relocalise les ressources libres et non utilisés sur les autres systèmes partageant le matériel.

Chaque VPS utilise son propre système d’exploitation. Ce qui signifie que les erreurs et les attaques malveillantes sont restreintes au système d’exploitation (OS) individuel, les autres VPS qui opèrent sur le même matériel ne sont pas affectés. Mais comme le serveur dédié virtuel donne aux utilisateurs un accès complet à la racine, l’administration de ces serveurs est donc beaucoup plus complexe que pour un hébergement partagé ou mutualisé ou les configurations basiques et les mises à jour sont gérées par la compagnie d’hébergement Web.

Un autre désavantage du VPS, cette fois-ci en comparaison à un serveur dédié est la restriction dans l’usage du matériel en termes de ressources réseau. Les serveurs virtuels sur un système d’hébergement sont contrôlés par un nombre spécifique de réseaux adaptés et les connexions LAN ne correspondent pas généralement au nombre que le serveur dédié virtuel utilise.

Un autre modèle d’hébergement similaire au VPS est l’hébergement Cloud avec une tarification à la consommation réelle plutôt que par abonnement fixe.

Qui devrait utiliser un VPS ?

Le modèle d’hébergement du serveur dédié virtuel est principalement adapté pour les utilisateurs expérimentés qui sont à la recherche d’une solution d’hébergement personnalisée pour leurs projets Web mais qui n’ont pas forcément le budget pour avoir un serveur dédié classique. Ainsi un VPS est seulement recommandé pour les entreprises qui opèrent sur un réseau ouvert et ayant des connaissances de l’administration d’un serveur.

Les petites entreprises, blogs ou les sites d’information sommaires avec un nombre raisonnable de visiteurs peuvent gérer leurs pages simplement en utilisant un modèle d’hébergement partagé ou mutualisé. L’utilisation d’un serveur dédié virtuel est particulièrement intéressant pour des projets Web importants comme les sites communautaires, boutiques en ligne de taille moyenne ou sites d’entreprises qui génèrent un haut trafic et ont donc besoin d’être supportés par une solution de matériel informatique solide garantissant une bonne performance. En outre un VPS permet aussi l’accès à la console, autorisant ainsi d’installer des logiciels ce qui est souvent impossible dans le cas d’un hébergement partagé ou le client va dépendre du bon vouloir de l’hébergeur s’il souhaite une technologie ou un logiciel spécifique (par exemple : Ruby on Rails, Node, le système de base de données NoSQL, ou Windows).

Grâce à une tarification mensuelle raisonnable et à une bonne évolutivité, le VPS est la solution idéale pour une entreprise de taille moyenne. Les serveurs virtuels sont généralement rapides et faciles à mettre à jour. Enfin si un projet nécessite davantage ou au contraire moins de performance que prévu initialement, il est toujours possible de simplement changer de tarif qui va correspondre au mieux à vos besoins. Enfin, actualiser un VPS n’entraine aucune migration des données, contrairement au serveur dédié, et les ressources additionnelles sont simplement libérées par l’hyperviseur.

Conseil

Avec 1&1, louez votre propre serveur virtuel sous des conditions favorables pour un grand nombre de projets (serveur web, serveur mail ou mêmes vos propres applications).

Réseau FTP Outils