Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Qu’est-ce qu’un serveur ?

Le terme de « serveur » possède deux significations en informatique. On qualifie par serveur non seulement l’ordinateur qui fournit les ressources d’un réseau informatique, mais aussi le programme fonctionnant sur cet ordinateur. Nous vous donnons les deux définitions d’un « serveur » ci-dessous :

  • Serveur (Hardware): un serveur matériel (hardware) est un réseau d’ordinateurs reliés par une machine physique et sur lequel fonctionnent un ou plusieurs serveurs logiciels (software). Une alternative au terme de serveur (Hardware) est « hébergeur » (Host en anglais). En principe chaque ordinateur est utilisé avec un serveur logiciel.
  • Serveur (Software): un logiciel serveur est un programme effectuant des interactions en réseau avec d’autres programmes appelés logiciels clients. Le service apporté dépend du type de logiciel serveur. La base de la communication en réseau est cette relation Client-serveur. Lors de l’échange de données, différents protocoles de transmission entrent en jeu.

Comment fonctionne un serveur ?

La mise à disposition de services de serveurs sur un réseau s’effectue sur le modèle client-serveur. Ce concept permet de répartir les tâches sur différents ordinateurs et les rendre accessibles à plusieurs utilisateurs finaux, de manière indépendante. Chaque service disponible sur un réseau est administré par un logiciel serveur. Il s’agit de la seule manière d’assurer un accès permanent au serveur et selon les besoins pour des clients tels que des navigateurs Web ou des programmes de messagerie électronique. Le mode de communication utilisé entre client et serveur est déterminé par le protocole de communication. Les deux types de serveurs courants définis ci-dessous permettront d‘éclaircir ce principe : 

  • Serveur Web : La tâche primaire d’un serveur Web est de stocker les pages Web, de les traiter et les livrer à des clients comme un navigateur ou à un robot d’indexation (Crawler) d’un moteur de recherche. La communication entre le serveur (software) et le client s’établit grâce au protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) ou sa variante sécurisée HTTPS. En général les images, feuilles de style ou script sont transmis via des documents HTML. Les serveurs Web courants sont des serveurs http Apache, Microsoft Internet information Services (IIS) ou Nginx.   
  • Serveur de fichiers (File-Server) : un serveur de fichiers sert à l’enregistrement central de fichiers accessibles depuis différents clients sur un réseau. Les entreprises misent sur de tels systèmes de gestion de fichiers dans le but que plus de groupes de travail puissent accéder aux mêmes fichiers. Un serveur de fichiers sert à résoudre les conflits que peut entraîner la présence de différentes versions de données locales. Il permet de stocker l’ensemble des versions de fichiers et permet une sauvegarde centrale des données de l’entreprise. Si l’accès au serveur de fichiers se fait par Internet, les protocoles de transmission tels que FTP (File Transfer protocol), SFTP (Secure File Transfer Protocol), FTPS (FTP via SSL) ou encore SCP (Secure Copy) entrent en jeu. Les réseaux locaux (LAN) recourent quant à eux aux protocoles SMB (Server Message Block) et NFS (Network File System).
  • Serveur email : un serveur mail est composé de plusieurs modules logiciels dont l’assemblage permet la réception et l’expédition de courriers électroniques. En général, le protocole utilisé est le Simple Mail Transfer Protocol (SMTP). Les utilisateurs qui voudraient accéder à un serveur email ont besoin d’un client email dont le but est de récupérer les messages du serveur et de les expédier dans la boîte de réception électronique. Ce chargement passe par le protocole IMAP (Internet Message Access Protocol) ou POP (Post Office Protocol).
  • Serveur de bases de données : on définit un serveur de bases de données comme un programme informatique permettant à d’autres programmes l’accès en réseau à un ou plusieurs systèmes de bases de données. Les logiciels de ce type ayant les plus grandes parts de marché sont Oracle, MySQL, Microsoft SQL Server, PostgreSQL et DB2. Les serveurs de bases de données  sont en général compatibles avec les serveurs Web pour l’enregistrement et l‘expédition de données.
  • Gameserver: un serveur de gaming (jeu vidéo) est un logiciel serveur conçu spécialement pour les jeux multi-joueurs en ligne. Ces serveurs gèrent les données du jeu en ligne et permettent une interaction synchrone avec le monde virtuel correspondant. La base matérielle d’un serveur de gaming est obtenue grâce aux centres de données locaux de fournisseurs spécialisés.
  • Server Proxy : le serveur proxy sert d’interface de communication dans des réseaux d’ordinateurs. En tant qu’instance de transmission, le serveur Proxy accepte les demandes du réseau et les transmet sur sa propre adresse IP. Un serveur Proxy permet de filtrer les communications, de contrôler la bande passante, la mémoire cache ou encore d’augmenter la disponibilité de vos ressources en répartissant les charges de données. De plus, un serveur Proxy permet un anonymat plus avancé, car l’adresse IP du client derrière le proxy n’est pas dévoilée.
  • Serveur DNS : DNS (Domain Name System) ou système de nom de domaine est la dénomination d’un réseau informatique. Pour le World Wide Web, les serveurs DNS sont d’une importance capitale car ils traduisent des noms de domaines tels que www.exemple.com en adresses IP correspondantes. Découvrez plus d’informations sur le thème des systèmes de noms de domaines dans notre guide.

En théorie différents types de serveurs peuvent être hébergés sur une seule et même machine physique. Il est toutefois courant d’associer un ordinateur autonome pour chaque type de serveur voire de répartir le domaine d’administration d’un serveur sur plusieurs machines. Cela permet d’éviter que la charge d’un service sur le matériel ne se répercute sur la performance d’autres services.

Que signifie hébergement de serveur ?

Tandis que l’utilisation d’un serveur dédié est souvent réservée aux grandes entreprises, les indépendants et les particuliers recourent souvent à la location de ressources pour leurs projets.  Des fournisseurs spécialisés proposent des serveurs en location sous différents modèles d’hébergement, avec lesquels l’utilisateur ne doit pas s’occuper de l’exploitation de la machine physique.  La palette de produits est large : des serveurs dédiés, où les composants matériels et leurs ressources sont exclusivement réservés à un client, ou encore des tarifs d’hébergement partagé, ou plusieurs serveurs clients virtuels sont basés sur la même machine physique. Découvrez les avantages et inconvénients des différents modèles d’hébergement dans notre article.

HTTP FTP SSL Base de Données