Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Alternatives à ownCloud : aperçu des meilleures solutions Cloud

Aujourd’hui, il existe une panoplie de fournisseurs pour stocker gratuitement vos fichiers. L’alternative connue pour avoir réussi à s’imposer face à Dropbox est ownCloud. Ce logiciel libre d’hébergement de fichiers, basé sur Apache, PHP et MySQL, peut être utilisé par des utilisateurs multiples ou à titre individuel. OwnCloud dispose d’un serveur de données central, d’une interface Web pratique, et a pour grand avantage la possibilité d’administrer des droits à des utilisateurs ou groupes d’utilisateurs pour les données stockées. Même si une version gratuite existe, il est possible de souscrire à l’« Enterprise Edition » qui offre davantage d’options et une assistance technique. Dans les fonctions complémentaires, on note notamment la mise à l’échelle et l’authentification unique (SSO).

Un inconvénient de ownCloud est toutefois le chiffrement. Il est certes possible de partager des données avec d’autres utilisateurs au sein du même ownCloud, et de partager des fichiers publiquement ; toutefois, lorsque le chiffrement est activé, ces fonctionnalités ne sont plus disponibles. Certains types de données peuvent être exclus du chiffrement, mais dans la pratique, il faut constamment l’activer et le désactiver.

Aperçu des alternatives ownCloud

Solution Cible Caractéristiques Inconvénients Clients
Seafile Débutant à avancé Rapide, fiable et possibilité de collaboration Quelques fonctions manquent pour la synchronisation Windows, macOS, Linux, Android
Nextcloud Débutant Migration facile, développement ambitieux Version simplifiée de ownCloud Windows, macOS, Linux, iOS, Android
Syncthing Avancé Bonne interface Pas de système de surveillance de données Linux, macOS, Windows, Android
SpiderOak Avancé Bon chiffrement des données Closed-source, vitesse de téléchargement lente Windows, macOS, Debian, Fedora, Slackware, Android, iOS
SparkleShare Avancé Pour les utilisateurs Linux, bien adapté et performant Compliqué - plutôt pour les utilisateurs expérimentés Windows, macOS, Linux
Resilio Sync Avancé Conseillé pour le partage de fichiers Pas de système de surveillance des données Windows, macOS, Linux, Android
GoodSync Avancé Nombreuses fonctions dans une version complète complexe Intéressant surtout dans sa version complète payante Windows, macOS, Linux, Android, iOS

Nous avons choisi de vous présenter des alternatives à OwnCloud fiables, qui valent la peine d’être considérées si vous cherchez de nouvelles solutions pour héberger vos fichiers.

Seafile

L’une des alternatives les plus connues à ownCloud est Seafile. Elle est fortement appréciée par les utilisateurs qui recherchent des logiciels open-source. Il s’agit presque d’un clone de Dropbox mais le serveur, tout comme le client, sont ici sur un code source ouvert. Seafile propose également en option le chiffrement client de bout en bout.

L’installation est relativement simple et les fonctions de l’hébergeur se défendent bien par rapport à ownCloud. Toutefois, Seafile se concentre surtout sur le partage de fichiers et la collaboration. Ainsi, il n’offre pas de solutions complètes pour les autres besoins en termes de Cloud, contrairement à ownCloud. Quelques fonctions manquent également à l’appel, telles que les services de synchronisation CalDav et CardDav.

L’hébergeur peut en revanche convaincre grâce à ses services de gestion de données et de collaboration des utilisateurs : fonction commentaires, envoi de messages et gestion de versions font partie des grands avantages de Seafile, fonctionnalités d’ailleurs particulièrement appréciables pour le travail en équipe. Point fort également, les synchronisations peuvent s’effectuer rapidement et avec une grande fiabilité. Seafile est disponible pour les clients macOS, Windows et Linux tout comme pour iOS et Android. Le serveur peut fonctionner sous Windows, Linux ou sur un Raspberry PI.

Nextcloud

Nextcloud est la suite non officielle de ownCloud. En effet, ce sont d’anciens collaborateurs de ownCloud qui se sont regroupés afin de penser un programme basé sur celui qu’ils avaient initialement aidé à développer. Grâce à la structure familière de NextCloud, les utilisateurs de ownCloud n’auront aucune difficulté à faire la transition. La migration, depuis ownCloud notamment, est très simple. Aujourd’hui, l’équipe cherche encore à améliorer son service de sauvegarde Cloud. NextCloud travaillerait particulièrement sur une meilleure intégration de sa communauté d’utilisateurs, pour mettre ensuite en place les fonctions demandées par ces derniers.

Syncthing

Syncthing peut être considéré comme une version open-source de Resilio Sync (autrefois connu sous le nom de BitTorrent Sync). Ce projet ambitieux est en constante amélioration, même si le logiciel fonctionne déjà très bien. Il dispose d’une interface attrayante et constitue une bonne solution pour la synchronisation pair à pair.

Le point négatif de Syncthing est qu’il n’a pas intégré de système de surveillance des données. Cela signifie que l’ensemble du référentiel Sync doit être scanné lors de modifications, ce qui peut affaiblir considérablement sa performance. En outre, son installation sur Ubuntu peut rendre difficile les synchronisations. La solution n’est par conséquent pas des plus recommandées pour les utilisateurs Linux.

Dès l’installation, on peut remarquer que Syncthing n’est pas adapté aux débutants. Pour ceux qui sont habitués à la structure simple de ownCloud et qui l’apprécient, Syncthing peut représenter un changement trop drastique. Si vous souhaitez tout de même vous orienter vers une alternative open-source, alors le jeu en vaudra la chandelle à coup sûr.

SpiderOak

SpiderOak est certainement l’alternative la plus connue à Dropbox qui intègre un chiffrement de bout en bout. Cette solution a bonne presse du côté de ses utilisateurs, et a par ailleurs été mentionnée par Edward Snowden de manière positive. Malgré cette réputation et le lancement d’offres de logiciels open-source pour un chiffrement professionnel, SpiderOak est en fait en closed source. Ceci signifie que l’utilisateur doit aveuglément croire l’hébergeur que ses clients sont bel et bien sur un chiffrement de bout en bout fiable et sécurisé, et qu’il n’a pas recours à des backdoors lors des téléchargements. Malgré cette incertitude, le niveau de sécurité semble rester supérieur à bien d’autres solutions, notamment à Dropbox.

SpiderOak est largement plus souple que Dropbox. Quelques ajustements vous permettront de stocker autant de répertoires que vous le souhaitez sur l’ordinateur utilisé. Une fois votre arborescence de répertoires établie, cette dernière va faire partie du cluster SpiderOak et pourra être vue par l’ensemble des autres parties prenantes. Pour synchroniser des répertoires sur plusieurs ordinateurs, installez d’abord une sécurité pour la structure choisie sur tous les ordinateurs. Ensuite vous pourrez configurer la synchronisation qui comprend le nombre voulu de répertoires sécurisés.

Le plus gros inconvénient de SpiderOak est cependant la vitesse lente de téléchargement. Le téléchargement d’un répertoire dans son intégralité peut prendre beaucoup de temps.

SparkleShare

Le logiciel open-source SparkleShare s’adresse à un public expérimenté. Ce système complexe est surtout utilisé par les administrateurs Linux. C’est en effet une bonne alternative à ownCloud à condition tout de même de disposer de bonnes connaissances techniques. Un avantage majeur est l’utilisation du système de gestion de versions Git. Cela permet de suivre vos modifications de fichiers, ce qui est particulièrement appréciable pour les projets sur lesquels travaillent plusieurs employés. Pour placer les fichiers sur son propre serveur local, le protocole SSH est également nécessaire.

Les utilisateurs SparkleShare doivent toutefois se confronter à quelques limites dans la synchronisation des données. Il est en effet opportun de synchroniser sa musique ou ses images personnelles avec un logiciel complémentaire. De plus, le chiffrement client de SparkleShare n’est pas idéal car il est impossible de crypter les noms des fichiers du serveur. A cela s’ajoute qu’un seul mot de passe peut être configuré, et qu’il ne peut ensuite être modifié. En bref, nul doute qu’un meilleur système de chiffrement aurait été préférable.

Cette alternative à ownCloud vaut toutefois la peine d’être essayée, si les complications techniques ne vous font pas peur et si vous opérez sous Linux.

Resilio Sync

Le logiciel freeware Resilio Sync permet la synchronisation de fichiers entre n’importe quels terminaux. Ceci est possible grâce au protocole BitTorrent, qui intervient dans les outils de partage de fichiers. En tant qu’utilisateur, vous pouvez profiter de cette manière d’un réseau décentralisé depuis des terminaux synchronisés. Le logiciel est opérationnel sur macOS, Windows, Linux et Android, et ne nécessite pas de liaison avec un serveur maître mais fonctionne indépendamment. Cela permet par exemple de synchroniser facilement des documents sur macOS et Windows tout en réalisant un back-up sur un appareil Android.

Avec la version freeware, vous pouvez choisir de synchroniser vos dossiers du disque dur de manière similaire à Dropbox. La création d’un compte n’est pas requise. En effet, tout dossier créé génère une clé secrète, c’est-à-dire une combinaison aléatoire de chiffres et de lettres pour le codage du dossier. Vous pouvez ensuite entrer la clé sur l’appareil souhaité, pour commencer la synchronisation.

Resilio Sync est particulièrement adapté à la distribution de données. Partagez la clé à des amis ou des membres de votre famille pour commencer. Il existe ensuite quelques fonctions pratiques comme la clé secrète de lecture seule (read-only secret), qui autorise seulement les téléchargements, ou la clé secrète à utilisation unique (one-time secret), qui permet d’accéder à un dossier pendant une durée de seulement 24 h. Il y a toutefois un léger inconvénient : la possibilité de changer les droits d’accès aux dossiers n’est, dans cette alternative à ownCloud, disponible que dans la version complète payante.

Goodsync

Une autre alternative pour les plus chevronnés est GoodSync. Le nom en lui-même doit sembler familier à de nombreux geeks. GoodSync est en effet l’une des alternatives à ownCloud les plus connues pour synchroniser des données sur les systèmes d’exploitation les plus courants. Les avis sur la version complète mais payante de cette solution se sont avérés positifs dans leur grande majorité.

Un inconvénient à GoodSync est malgré tout le processus complexe d’initialisation du programme, qui se trouve être difficile même pour les experts les plus confirmés. Il existe toutefois une foule de possibilités pour personnaliser votre initialisation et synchronisation ainsi que pour structurer vos fichiers comme bon vous semble. Le logiciel peut être utilisé sans restriction durant 30 jours. En optant ensuite pour la version complète, vous pouvez sauvegarder ou synchroniser jusqu’à 3 tâches et 100 fichiers. Si vous disposez d’un budget pour l’hébergement de vos fichiers, cette solution, disponible sous Windows, macOS, Linux, Android et iOS, saura sans nul doute vous combler.

Résumé

Quelles sont donc les meilleures alternatives à ownCloud ? Si vous recherchez une solution fortement similaire à ownCloud, NextCloud sera sans conteste votre premier choix. Seafile s’en rapproche également grandement et offre en plus de nombreuses fonctions pratiques. Pour les plus expérimentés, qui sont attachés à un bon chiffrement, SpiderOak et SparkleShare sont recommandés. SparkleShare est par ailleurs une solution optimale pour les utilisateurs Linux car il a été conçu pour ce système d’exploitation, contrairement à Syncthing. Ce dernier se démarque en revanche grâce à la possibilité d’effectuer des synchronisations peer-to-peer efficaces. Avec Resilio Sync, le réseau de partage de fichiers est décentralisé. Garder toutefois à l’esprit que la version complète de ce programme est payante. Goodsync est également payant mais le service d’hébergement de fichiers reste particulièrement complet, ce qui peut avoir le pouvoir de convaincre les plus experts. Pour savoir quelle alternative à ownCloud est la meilleure pour vous, deux questions sont finalement essentielles à vous poser : à savoir, quelle utilisation vous souhaitez en faire et quel est votre niveau de connaissances.

Lexique