Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Managed Cloud-Hosting : pour une structure de serveurs flexible

Planifier ses ressources est la mission qu’une entreprise ne peut se permettre de sous-estimer. Qu’importe le capital, l’équipement ou le nombre de salariés qui la compose, il est important de provisionner, de planifier et de constamment mettre à jour ses ressources pour pouvoir faire face, si besoin, à des difficultés financières ou personnelles. Néanmoins, l’hébergement est souvent omis des business plan. L’infrastructure informatique interne, les données des clients mais également les sites Internet nécessitent des structures de serveur appropriées qui, en fonction de leur taille et de leur capacité à croître, constituent en revanche des conditions sensiblement différentes en matière de matériel nécessaire et de charge de travail.

Trouver le bon fournisseur et louer les ressources qui conviennent à son serveur relève parfois du parcours du combattant. Si les capacités de stockage sont déjà suffisantes voire qu’elles sont trop abondantes, il se peut qu’une grande partie ne soit jamais utilisée, entraînant une perte d’argent inutile. La solution la plus populaire à ce problème est ce qu’on appelle l’hébergement cloud avec infogérance (ou managé). L’évolutivité de ce dernier est totalement flexible de sorte que seules les ressources nécessaires soient utilisées.

Définition de l’hébergement cloud avec infogérance

L’hébergement cloud avec infogérance fait référence à une solution moderne dont le but est de louer des ressources de serveur. Le terme lui-même est composé de deux éléments. Premièrement, le terme d’hébergement cloud révèle la composition des ressources d’un serveur. Contrairement au serveur dédié où un seul matériel est utilisé, il s’agit ici de structures de plusieurs serveurs reliés les uns aux autres et qui se trouvent dans un même cloud. Les fournisseurs parlent alors d’hébergement cloud si ces ressources sont répartis sur plusieurs serveurs, mais également s’il s’agit de ressources virtualisées sur les serveurs d’un centre de données. Pour cette raison, recourir à un service d’hébergement cloud avec infogérance exige de bien vous informer au préalable tant sur les formes de ressources que sur l’emplacement du serveur. C’est la seule manière de savoir où vos données sont sauvegardées, ce qui peut se révéler d’une grande importance tant en matière de sécurité des données que de performance.

Deuxièmement, le terme infogérance est séparé de la variante de serveur choisi (il existe par exemple des hébergements dédiés avec infogérance) et signifie que l’installation, la configuration et la maintenance du matériel soit le système d’exploitation, le CMS ou les outils d’analyse sont pris en charge par l’hébergeur. Le locataire détient pour sa part un accès administrateur voire un accès racine, il interagit néanmoins en grande partie via une interface Web avec le serveur en location.

Les avantages du serveur cloud managé

L’hébergement cloud avec infogérance combine les avantages d’une gestion professionnelle de serveur et d’un cloud computing (ou l'infonuagique au Québec), soit l’exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l’intermédiaire d’un réseau. Les trois éléments suivants du cloud computing sont mis en valeur par cette solution d’hébergement :

  • Infrastructure as a Service (IaaS) (infrastructure en tant que service en français) : que les ressources virtualisées soient réparties sur Internet ou qu’elles proviennent de plusieurs centres de ressources, les services d’hébergement cloud mettent à disposition l’infrastructure matérielle pour tous vos projets.
  • Platform as a Service (PaaS) (plateforme en tant que service en français) : La plateforme du système se base sur l’infrastructure du cloud. Il s’agit ici de tous les éléments du logiciel système sur lesquels les applications peuvent être exécutées, un serveur Web ou des outils de développement Web par exemple.
  • Software as a Service (SaaS) (logiciel en tant que service en français): Dans le cas d’un hébergement cloud en infogérance, vous n’avez pas besoin de vous occuper de l’installation et de la mise à jour de votre logiciel d’application. En règle générale, il convient de choisir vos applications habituelles telles que votre système de gestion de contenu ou un logiciel de boutique en ligne à partir du tableau de bord et de les installer en un clic sur votre serveur cloud.

Les sites Internet ne sont pas les seuls à reposer sur ce service. Les serveurs de cloud font bonne impression tant en tant que qu’environnement de stockage et de sauvegarde pour les données de toutes sortes qu’en tant que base pour diverses applications d’entreprise. Ces composants dits managés peuvent vous faire économiser du temps et de l’argent. Par ailleurs, étant donné que vos données se trouvent dans le cloud, il vous est possible d’y accéder de n’importe où et quel que soit votre appareil, du moment que vous disposez d’une connexion internet.

L’avantage principal de l’hébergement cloud comparé aux autres solutions est l’évolutivité infinie de ses ressources. Il vous permet, d’un côté, d’ajouter en temps réel de la puissance à votre processeur, de la mémoire de travail et de stockage, et de l’autre, d’optimiser les évolutions de votre entreprise. Les premiers à profiter de cette solution sont les responsables de sociétés fraîchement créées mais aussi les administrateurs de boutiques en ligne. Ce programme flexible représente une aubaine pour ces derniers pour deux raisons principales. D’un côté, il leur est souvent difficile d’estimer leur besoins en ressources en raison de leurs futurs incertains, de l’autre, il faut noter que les besoins d’un site Internet croissent en fonction des saisons voire des heures de la journée. Le entreprises ne payent donc que ce qu’ils consomment.

L’hébergement cloud avec infogérance est-il sûr ?

Les services de cloud sont régulièrement pointés du doigt par les autorités du fait des risques potentiels qu’ils présentent en matière de sécurité de données personnelles. Il n’est pas surprenant que les particuliers soient toujours aussi suspicieux face à la technologie du cloud. Néanmoins, le concept de sécurité qui assure la protection d’un serveur cloud managé est à peine plus performante que pour les autres solutions d’hébergement plus traditionnelles. Le fait que les supports connectés au cloud soient mobiles rend cet hébergement plus sûr face aux pannes. Par ailleurs, l’hébergeur est en règle générale très attentif à la sécurité des données de son client, ce qui peut faire penser qu’un serveur cloud puisse être bien plus sûr qu’un serveur dédié classique.

C’est seulement lorsqu’un cloud contient également des serveurs externes aux centres de données fournis  par son hébergeur que sa sécurité est problématique. Les deux aspects suivants préoccupent les clients :

  1. Le fournisseur d’hébergement n’est pas en charge du contrôle de la sécurité des serveurs. C’est pour cette raison qu’il est recommandé aux partenaires impliqués de s’occuper eux-mêmes des mesures de sécurisation des données de leurs utilisateurs.  
  2. Les serveurs peuvent se trouver n’importe où dans le monde. Indépendamment du fait que l’accès aux donnés puissent être lent, ce point peut être révélateur quant à la protection réelle des données personnelles des clients.

En France, la réglementation oblige les entreprises utilisatrices de services Cloud à s’assurer de la localisation physique des données qu’elles hébergent. On peut noter par exemple que le dépôt des données comptables n’est pas autorisé en dehors de l’Union Européenne. Si des factures sont localisées en dehors des frontières françaises mais dans un pays de l’Union, il faut alors en faire la déclaration. C’est la loi « informatique et libertés » qui garantit la confidentialité et la sécurité des données personnelles. C’est elle qui exerce une contrainte sur les fournisseurs de service cloud et leurs clients. Ce cadre est très strict et il convient de s’y soumettre. Vous trouverez plus d’informations sur la règlementation du cloud computing sur le site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

L’utilisation optimale d’un service d’hébergement cloud avec infogérance

Si vous avez trouvé un service d’hébergement qui répond à vos exigences quant à la sécurité de vos données personnelles et qu’il est pris en charge par votre logiciel, il conseillé de configurer vos réglages individuellement. Cela peut jouer en votre faveur si vous avez déjà une certaine idée de la masse de ressources dont vous avez besoin. Etant donné que votre forfait est à tout moment modifiable, vos marges de manœuvre sont importantes. Les fournisseurs offrent en règle générale plusieurs modèles tarifaires avantageux pour ceux qui planifient leurs ressources à l’avance. Si vous optez pour un modèle, vous économisez alors seulement si vous utilisez vos ressources et pas si vous restez en deçà de votre limite.   

Le choix du mode de paiement est également important. En principe, la solution optimale s’offre à vous que si vous procédez au préalable à des analyses mensuelles voire saisonnières de vos besoins en ressources. Si vos activités connaissent une forte croissance ou si ces dernières fluctuent en fonction des saisons, il convient alors d’opter pour la variante pay as you use soit payez ce que vous consommez qui est proposée par certains fournisseurs d’hébergement.

E-Commerce Système de Stockage Base de Données