Cet article vous a plu?
11
Cet article vous a plu?
11

Comparatif de CMS 2016/2017: le top 5 des systèmes open-source

Pour augmenter le trafic de visiteurs sur un site Web et les fidéliser, il est important de proposer des contenus qui leur correspondent : les textes, les images, les vidéos et les illustrations apportent non seulement de la valeur ajoutée au lecteur et à l’utilisateur, mais permettent également de mieux référencer le site, notamment sur les moteurs de recherche. D’autre part, ces contenus doivent être au préalable administrés, publiés et actualisés. Cette tâche colossale ne peut être menée à bien sans l’aide d’un système de gestion de contenu (CMS) adapté. Voici un aperçu de ce qu’il faut savoir sur ces CMS ainsi qu’un comparatif des solutions open source les plus populaires.

Comment faire le bon choix ?

Choisir un CMS correspondant à ses besoins relève parfois du parcours du combattant. Le choix est en effet immense, puisqu’il existe actuellement entre 250 et 300 programmes différents sur le marché. Les possibilités varient entre les solutions pour blogs et les sites Internet d’envergure pour les entreprises. Cela soulève la question suivante : quelles sont les exigences qu’un CMS doit satisfaire pour aider au maximum à la réalisation d’un projet Web planifié ?

Aperçu des champs d’application

Il existe trois principaux domaines d’application pour les systèmes de gestion de contenu. Le choix du logiciel pour un nouveau projet Internet doit être guidé avant tout par le domaine développé. Les domaines les plus courants sont la gestion de contenu Web, les publications de blog et enfin les réseaux sociaux.

Conseil

Afin de bien choisir votre CMS et d’en tirer profit, il est important d’avoir déjà une idée claire du contenu et de l’objectif de votre projet Web.

Gestion de contenu Web

Un CMS classique se focalisera sur la création et la gestion de contenu. Ceci implique plusieurs éléments. Premièrement, plusieurs rédacteurs ont accès au Back-end, ce qui exige des méthodes de partage compliquées. Deuxièmement, le lecteur doit pouvoir traiter au mieux le contenu avec l’aide d’éléments multimédia. Troisièmement, le site doit être multilingue, savoir gérer les actualités, posséder une case de recherche plein texte et une gestion complète des accès.

Les publications de blog

Le blog se trouve au cœur de ce domaine d’application. Il se focalise sur la mise à disposition de contenus, des catégories complexes mais logiques, tout en se couplant aux réseaux sociaux et autres fonctions du Web 2.0. Par ailleurs, il met l’accent sur l’interaction avec les lecteurs et doit offrir la possibilité de contrôler les dates de publication et rédiger rapidement des articles. Idéalement, tout ceci doit pouvoir être  directement géré via des appareils mobiles.

Les réseaux sociaux

Le développement et la mobilisation des communautés virtuelles nécessitent des fonctionnalités plus complexes que pour un simple blog, car le groupe cible est actif et non passif. Le contenu sera créé non seulement par les développeurs du site, mais aussi et avant tout par les membres (contenu généré par les utilisateurs ou user generated content en anglais). En général, l’architecture du système de ces solutions est modulaire, et peut être étendue via de nombreuses fonctions Web 2.0.

Peu importe le secteur que vous visez, chaque projet web commence avec un nom de domaine adapté.  Grâce à notre Domaine Check, il est facile de vérifier si votre nom de domaine désiré est toujours disponible:

Domaine Check
  • .fr
  • .com
  • .net
  • .blog
  • .shop

Logiciel propriétaire versus open-source

De nombreux systèmes de gestion de contenu fournis par des grands projets communautaires sont disponibles librement : on parle alors de logiciel open-source. Un système open-source possède des codes sources de programmation accessibles librement, et donc modifiables par les utilisateurs. Ainsi, les utilisateurs ont la possibilité d’améliorer et de développer le programme, pour adapter et personnaliser le CMS en fonction des besoins individuels. 

Le contraire de l’open-source est le logiciel propriétaire. Dans ce cas, le CMS est développé par un éditeur et vendu généralement comme un pur produit commercial. L’utilisation du système de gestion de contenu propriétaire est donc le plus souvent conditionné par l’achat d’une licence payante. Le code source n’est pas disponible pour les utilisateurs. 

Avec un logiciel open-source, il n’y a, la plupart du temps, pas de frais de licence. Pour les entreprises, ce sont donc des solutions particulièrement intéressantes sur le plan financier. Par ailleurs, les systèmes open-source sont toujours à la pointe en ce qui concerne le développement technique. Par exemple, derrière des projets populaires comme WordPress ou TYPO3, ce sont bien des communautés de développeurs avec un haut niveau professionnel qui contribuent au développent et à l’évolution des programmes. Enfin, une documentation complète et un processus transparent permettent en général de réparer facilement les défauts logiciels et de résoudre les failles de sécurité.

Mais quelle est la part du marché mondial des logiciels open-source, par rapport aux solutions propriétaires, pour l’exploitation et la mise en place d’un site Web ?

Comparaison internationale des logiciels pour l’exploitation d’un site Internet

WordPress est de loin la solution la plus populaire, car elle offre une gestion rapide et reste intéressante financièrement. Le cabinet d’analyse BuiltWith a estimé que près de 18 millions de sites Internet dans le monde utilisent le CMS open-source WordPress. Les autres projets open-source faisant partie des 10 logiciels de CMS les plus utilisés pour l’exploitation d’un site Web sont Joomla!, Drupal et TYPO3.

Les systèmes de management de contenu open-source, disponibles gratuitement et en libre accès avec des versions communautaires, font naturellement concurrence à des éditeurs HTML établis, tels qu’Adobe Dreamweaver ou le service en ligne populaire de Google, Blogger.com

Cliquez ici pour télécharger l’infographie sur les parts de marché des systèmes de gestion de contenu les plus utilisés.

Comparaison des 5 programmes de CMS les plus connus :

CMS Nombre de sites Web
WordPress environ 18 millions
Adobe Dreamweaver environ 2,7 millions
Joomla! environ 2,5 millions
Blogger environ 830 000
Drupal environ 772 000
TYPO3 environ 425 000
Shopify environ 282 000
Magento environ 272 000
PrestaShop environ 263 000
Brix environ 151 000

Les solutions de gestion de contenu e-commerce open-source bénéficient aussi d’une grande popularité dans le monde. En effet, plus de 270 000 sites marchands en ligne reposent sur la plateforme d’e-commerce Magento ou le logiciel français de boutique en ligne PrestaShop. Le succès de ces systèmes montre bien que les produits open-source sont devenus des standards même pour des sites ou des plateformes à but commercial.

Le succès des projets open-source est l’occasion de vous présenter les CMS open-source les plus populaires pour le marché français. Nous allons ainsi proposer une description détaillée des logiciels WordPress, TYPO3, Joomla, Drupal et Contao, ainsi qu’un tableau comparatif basé sur les critères suivants :

Les systèmes CMS les plus populaires en détail

Les systèmes open-source WordPress, TYPO3, Joomla!, Drupal et Contao sont devenus en France des solutions standards pour le fonctionnement d’un site Internet professionnel. Mais chaque système n’est pas forcément adapté à votre projet. Pour faciliter votre choix, nous présentons les fonctions de base et les champs d’applications de ces systèmes de gestion de contenu avec en outre des tableaux listant les avantages et les inconvénients.

WordPress

WordPress est, avec plus de 18 millions d’installation dans le monde, la solution de CMS open-source la plus utilisée sur le marché. S’il a initialement été conçu comme un système de blog, des extensions nombreuses et variées sont aujourd’hui disponibles pour permettre d’utiliser le programme comme un système de gestion de contenu entièrement fonctionnel.

Informations techniques
  • 18 000 extensions et plus de 14 000 modèles de conception gratuits
  • Installation en 5 minutes avec l’aide d’un assistant
  • URL adaptés aux moteurs de recherche
  • Édition et outils de gestion pour les solutions mobiles
Configuration systemème requise pour WordPress 4.7.2
  • Serveur Web : tout serveur avec support PHP et MySQL / MariaDB (recommandation : Apache)
  • Middleware : PHP 7 ou supérieur
  • Système de gestion de bases de données : MySQL 5.6 ou supérieur / MariaDB 10.0 ou supérieur
  • Hardware : les développeurs recommandent une mémoire PHP de 32 Mo ou plus.
  • Autres recommandations : support HTTPS /  pour un URL adapté aux moteurs de recherche, le module Apache mod rewrite est nécessaire

La grande communauté d’utilisateurs du logiciel profite d’un large choix de thèmes, plugins et de widgets. Cependant, les critiques estiment que le système est non seulement devenu trop complexe, mais aussi parfois lourd et confus. De plus, comme tous les logiciels de développement à succès, WordPress, est aussi devenu le CMS le plus ciblé par les attaques des hackers, en raison de sa large diffusion. Il est pour cette raison recommandé aux utilisateurs d’installer la dernière version du logiciel, et surtout de mettre à jour régulièrement les dispositifs de sécurité. Même si les rapports de sécurité sont publiés rapidement après des incidents de sécurité, les mises à jour ne sont pas toujours compatibles avec les nombreuses extensions qui sont parfois nécessaires pour une utilisation optimale du logiciel. Une mise à jour du logiciel peut notamment demander un effort important d’administration et de gestion pour les grands projets.

La simple installation de base de WordPress est relativement bien adaptée pour les petites structures de sites Internet. Pour les blogueurs notamment, qui souhaitent avoir un contenu changeant régulièrement avec des présentations attrayantes, WordPress représente un CMS efficace avec une interface Web pratique et intuitive. Mais pour des projets en ligne complexes, l’utilisation du logiciel devient de moins en moins facile. En principe, la mise en place d’un grand projet pour une entreprise est toutefois réalisable, même si dans ce cas elle s’accompagne souvent d’une surcharge administrative croissante. Par ailleurs, sa gestion peut s’avérer peu intuitive pour des projets multi-sites ou multilingues.

Si l’utilisateur recherche avant tout le fonctionnement stable d’un site Internet, WordPress,  avec un trafic relativement élevé sur le serveur Web, n’est pas la solution optimale. Les utilisateurs qui désirent des projets complexes de multi-domaines avec l’option multilingue devraient ainsi utiliser plutôt un système de gestion de contenu comme TYPO3.

Avantages Inconvénients
✔ Grande communauté ✘ Les fonctionnalités de CMS nécessitent des extensions supplémentaires
✔ Faibles coûts d’installation et de configuration ✘Les plugins ont souvent des failles de sécurité
✔ Interface utilisateur intuitive ✘Stabilité et performances réduites lors de trafic élevé
✔ Intégration facile des plugins et d’autres extensions ✘Mises à jour fréquentes de sécurité, ce qui conduit à une administration supplémentaire et parfois lourde
Conseil

Pour les débutants, il est possible d’installer rapidement et simplement WordPress grâce au pack d‘hébergement Managed WordPress. Avec cette offre, le fournisseur gère l’ensemble de la technique du côté serveur : de cette façon, les propriétaires de sites Internet peuvent se concentrer pleinement sur le contenu.

Si nous avons éveillé votre intérêt pour le CMS leader du marché, vous pouvez, pour plus d’informations sur le logiciel, lire notre article sur WordPress.

TYPO3

TYPO3 est, après WordPress, le projet open-source le plus populaire sur le marché. Le logiciel de CMS créé par le danois Kasper Skårhøj est continuellement amélioré par une équipe expérimentée. Il est donc régulièrement mis à jour au niveau technique. Ce logiciel est très populaire en Europe du Nord, mais la communauté de TYPO3 est relativement importante et très active aussi en France. Enfin, TYPO3 est une solution de CMS particulièrement adaptée pour les portails de grandes entreprises et les plateformes de commerce en ligne.

Informations techniques
  • Système de gestion de contenu pour les entreprises
  • De nombreuses fonctionnalités
  • Gestion intégrée des droits d‘administrateur
  • Facilité de liaison avec d’autres systèmes tels que les solutions CRM ou ERP
Configuration systemème requise pour TYPO3 8.5.1
  • Serveur Web : Apache (recommandé), MS IIS, NGINX
  • Middleware : PHP 7 ou supérieur
  • Système de gestion de bases de données : MySQL 5.5 ou supérieur / MS SQL Server 2000 / PostgreSQL 7.x et 8.x / Oracle 8, 9, 10 et 11 / Firebird 1.5.2
  • Hardware : minimum 256 MB de RAM
  • Autres recommandations : GraphicsMagick ou ImageMagick ; GDlib ; Freetype ; zlib / si le serveur Apache est utilisé : mod_gzip, mod_deflate, mod_rewrite; PHP-Cache (par exemple APCu, PHP-Accelerator, OPcache ou Zend Accelerator) ; des extensions individuelles peuvent nécessiter un logiciel supplémentaire.

TYPO3 offre l’accès à une grande et dynamique communauté. Les nouveaux arrivants qui rencontrent des problèmes peuvent ainsi compter sur une assistance simple et une réponse rapide à leurs difficultés. De plus, il existe de nombreux fournisseurs spécialisés pour TYPO3, qui fournissent des services de gestion technique adaptés notamment pour les utilisations professionnelles.

L’utilisation professionnelle d’un CMS puissant requiert souvent une grande expertise afin de pouvoir mettre en place un contenu multilingue et des pages à la structure complexe. La grande fonctionnalité garantit aussi une gestion professionnelle des droits pour l’entreprise et apporte des interfaces aux applications classiques d’entreprise tels que les systèmes CRM et ERP. Cependant, la période de formation est souvent longue et l’administration de ce système de gestion de contenu représente un effort non négligeable.

En principe, la large gamme de fonctions de TYPO3 permet de concevoir et de mettre en œuvre tout type de projet. Cependant, réaliser l’installation, la configuration et la maintenance représentent un travail important. La popularité et la bonne réputation du logiciel sont aussi dues au fait qu’il est utilisé même pour de petits projets et des sites simples. Les utilisateurs opèrent donc dans ce cas plus d’efforts que nécessaire. Les propriétaires de sites sont en effet mieux supportés par un logiciel modulaire avec une installation de base simple. Toutefois, pour les projets complexes accompagnés par des professionnels expérimentés en informatique, TYPO3 constitue la base optimale d’une présence réussie sur le Web.

Avantages Inconvénients
✔ CMS populaire avec une grande communauté (y compris de nombreux experts). ✘L’installation, la configuration et l’administration demandent un bon savoir-faire.
✔ Flexible, extensible et présentant de nombreuses fonctionnalités. ✘La large gamme de fonctions offerte pas TYPO3 requiert une plus grande exigence d‘hébergement par rapport aux autres systèmes comparables.
✔ Gestion des droits étendue, adaptée pour les entreprises. ✘ La période de formation pour les débutants est relativement longue.

Si vous souhaitez utiliser TYPO3 pour un projet complexe, son installation avec un forfait d‘hébergement est recommandée. Pour plus d’informations sur TYPO3 et une description détaillée de la large gamme de fonctions, vous pouvez consulter notre article.

Joomla!

Avec plus de 2,5 millions d’installations dans le monde, Joomla! est le second CMS le plus populaire sur le marché. Le logiciel est destiné aussi bien aux débutants qu’aux utilisateurs plus expérimentés, mais son application est plus exigeante que celle de WordPress. Contrairement au leader du marché, de nombreuses fonctionnalités sont déjà disponibles lors de l’installation de base, sans avoir recours aux extensions, ce qui représente un avantage pour les utilisateurs peu aguerris. Un autre avantage pour tous les types d’utilisateurs est la bonne documentation sous forme de livre en ligne ainsi qu’un forum communautaire actif.

Informations techniques
  • Actuellement plus de 7400 extensions disponibles
  • Gestion du contenu orienté objet
  • Communauté très forte, organisée en association loi 1901 (« Association Francophone des Utilisateurs de Joomla ! »), idéale pour s’entraider.
Configuration systemème requise pour le CMS Joomla! 3.x
  • Serveur Web : serveur HTTP Apache 2.0 (2.4 recommandé) avec mod_mysql, mod_xml, et mod_zlib; Nginx 1.8 ou supérieur ; MS IIS 7
  • Middleware : PHP 5.6 (7.0 recommandé ou supérieur)
  • Système de gestion de bases de données : MySQL 5.1 avec support InnoDB (5.5.3 recommandé ou supérieur) ; serveur MS SQL 10.50.1600.1 (10.50.1600.1 recommandé ou supérieur), PostgreSQL 8.3.18 (9.1 ou supérieur), MariaDB 5.1 (ou supérieur)

Joomla! a été développé à partir du CMS open-source Mambo. Le système est particulièrement populaire aux États-Unis et se définit par un concept de logiciel entièrement orienté objet, et basé sur un Framework MVC indépendant. Ceci permet ainsi aux utilisateurs de Joomla! de créer leurs propres extensions, et de les partager s’ils le souhaitent avec la communauté joomla! Repository. Cette base de données permet d’installer des extensions facilement via le Back-end. Les modèles personnalisés ou thèmes peuvent être crées à partir de Joomla! en intégrant des éléments de contenu prédéfinis.

Joomla! divise les extensions en plugins, composants et modules. Ceux-ci peuvent à la fois être utilisés dans le Back-end et dans le Front-end, ce qui contrarie parfois certains utilisateurs. De plus, le processus de gestion des droits peut parfois sembler incomplet, pour les grands projets notamment. Pour contourner ce problème, il existe des extensions disponibles, qui toutefois ne sont pas toujours gratuites.

Avantages Inconvénients
✔ En comparaison, ce CMS demande un faible effort pour l’installation et la configuration ✘ Gestion incomplète des droits
✔ Large panel d’extensions et de thèmes ✘ Les améliorations et les extensions sont parfois payantes
✔ Création simple et agréable de modèles ✘ Les extensions doivent parfois être mises à jour manuellement

Dans la mesure où il s’agit d’un programme complexe, il est conseillé d’obtenir Joomla! à partir d’un fournisseur d’hébergement, ce qui permet une meilleure gestion de l’infrastructure technique et des mises à jour régulières. Pour plus d’informations et des renseignements détaillés sur le large spectre de fonctions de ce CMS open-source, vous pouvez lire notre article sur Joomla!.

Drupal

Le CMS modulaire Drupal a été développé à l’origine comme une solution de communauté étudiante par Dries Buytart à l’Université d’Anvers. Elle est aujourd’hui disponible pour la communauté Internet en tant que logiciel de CMS open-source et libre. Le programme est disponible avec une installation de base très légère qui peut cependant être étendue par une large gamme de modules et d’extensions. Encore aujourd’hui, les atouts de ce CMS se situent au niveau de son espace communautaire. En effet, le module de base offre de nombreuses fonctionnalités communautaires sur le Web 2.0, comme des blogs, forums et des nuages de mots-clefs.

Informations techniques
  • Programme très flexible avec construction modulable
  • Installation de base légère mais dotée de plus de 36 000 modules d’extension
  • Accent mis sur l’édition sociale et les projets communautaires
  • Plus de 1100 pages pour le Definitive Guide avec toutes les informations nécessaires pour des applications spécifiques
Configuration systemème requise pour Drupal 8
  • Serveur Web : Apache, Nginx, MS IIS ou tout autre serveur Web avec support PHP
  • Middleware : PHP 5.5.9 ou supérieur
  • Système de gestion de bases de données : MySQL 5.5.3, MariaDB 5.5.20, serveur Percona 5.5.8 ou supérieur (moteur de stockage PDO compatible avec InnoDB est nécessaire) ; PostgreSQL 9.1.2 ou supérieur (avec PDO); SQLite 3.7.11 ou supérieur

Avec sa construction modulaire, le CMS Drupal offre de nombreuses possibilités d’individualisation. Cependant, les utilisateurs qui savent exactement ce dont ils ont besoin peuvent aussi ne pas réaliser la compilation manuelle des composants du logiciel. En effet, pour de nombreux scénarios ou besoins récurrents, des distributions préconfigurées basées sur des frameworks Drupal sont disponibles.

Mettant l’accent sur la publication sociale, Drupal est idéal pour les projets communautaires de petites et moyennes entreprises. La large gamme d’extensions offre également la possibilité de mettre en place des portails d’entreprise avec des structures complexes de multi-domaines. Toutefois, l’administration d’un noyau CMS avec de grandes extensions requiert des connaissances spécialisés et un savoir-faire solide. Si les fonctions de base du logiciel ne suffisent pas, les modules additionnels doivent être installés manuellement via FTP. La mise à jour des extensions est compliquée par un manque de compatibilité ascendante.

Le champ d’application principal de Drupal est la construction de plateformes sociales et communautaires. Avec son système flexible et modulaire, ce système de gestion de contenu est ainsi une excellente solution pour les plateformes dynamiques qui reposent sur le contenu généré par l’utilisateur.

Avantages Inconvénients
✔ Noyau du logiciel compact ✘ Configuration complexe à cause du manque de compatibilité ascendante
✔Large choix de modules d’extensions et de distributions Drupal prédéfinies. ✘ Version de base assez réduite qui nécessite des installations d’extensions
✔ Prise en charge de la gestion multi-domaines ✘ Installation des modules uniquement via FTP

Si Drupal est utilisée comme plateforme communautaire, la sécurité des données devient donc la plus grande des priorités. Les offres d’hébergement augmentent fortement la sécurité et fournissent aussi un accès local au CMS. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, nous vous conseillons de lire notre article de fond sur Drupal.

Contao

Le CMS Contao (ex- TYPOlight) est un système de gestion de contenu clair et facile d’utilisation. Le système possède en effet une interface multilingue intuitive et un niveau de gestion parfaitement structuré. Il a particulièrement été développé pour être compatible avec les standards du Web et permet l’accessibilité de contenu en ligne en XHTML Strict ou HTML 5.

Informations techniques
  • CMS facile d’utilisation et doté de nombreuses fonctionnalités
  • Plus de 1 900 extensions disponibles
  • Back-end multilingue
  • Service de mise à jour
  • Démonstration en ligne
Configuration systemème requise pour le CMS Contao 4.3
  • Serveur Web : Apache ou IIS avec PHP-  et MySQL-Support
  • Middleware : PHP 5.5.0
  • Système de gestion de bases de données : MySQL 5.0.3
  • Autres recommandations : pour bénéficier d’une utilisation optimale et complète des fonctions, les extensions PHP sont requises : GD, Imagick ou Gmagick ; DOM ; intl; mbstring ; mcrypt

Le CMS Contao, qui est assez populaire au niveau international, est aussi de plus en plus apprécié auprès des utilisateurs français. En effet, ce programme dispose d’une large gamme de fonctions dans la configuration de base, et peut aisément être étendu pour répondre aux besoins individuels, grâce à plus de 1 900 extensions disponibles. Le CMS propose aussi un gestionnaire de thème intégré. Ceci permet de configurer la conception et la mise en page d’un site Web basé sur Contao de manière individuelle et à l’aide de modules préfabriqués. De plus, des thèmes professionnels différents pour plusieurs champs d’application ou secteurs sont proposés pour les opérateurs de sites Internet. Ils représentent toutefois un certain coût.

Le logiciel est réputé pour ses normes de sécurité élevées, et offre aux utilisateurs une mise à jour directe et facile à réaliser simplement en un clic. Pour la version LTS du CMS, une assistance d’une durée de 4 ans est garantie.

Une démonstration en ligne ainsi qu’une documentation complète permettent un démarrage rapide pour réaliser facilement un site Internet. La compatibilité du serveur peut par exemple aussi être vérifiée par via Contao-Check, ce qui est nécessaire pour le configurer.

Ce CMS s’adresse notamment aux petites et moyennes entreprises, aux associations ou organisations à but non lucratif, qui sont à la recherche d’une certaine souplesse d’utilisation. Le programme fournit aux utilisateurs une architecture de système puissante, qui peut aisément être adaptée grâce aux diverses extensions, pour répondre aux exigeances de sites Web professionnels. Avec ce logiciel vous pouvez par exemple réaliser des solutions Intranet, des plateformes d’e-commerce, des portails d’entreprise ou des sites Internet de taille réduite, sans négliger les domaines du référencement Web et du Web analytique.

Seuls les workflows à niveaux multiples ne peuvent être intégrés dans la configuration par défaut avec Contao. C’est pourquoi les utilisateurs qui souhaitent mettre en œuvre des projets complexes d’entreprise avec des processus d’authentification et de partage devraient plutôt recourir à des solutions standards comme TYPO3.

Avantages Inconvénients
✔ Architecture puissante et extensible. ✘ N’est pas adapté aux solutions d’entreprises complexes.
✔ Facilité d’utilisation pour l’installation, la gestion et la mise à jour des extensions. ✘ Les worksflows à plusieurs niveaux ne sont pas supportés.
✔Bon niveau de sécurité. ✘En comparaison à celles des autres programmes, la communauté est relativement petite.

Avec une offre d’hébergement de 1&1, Contao peut être rapidement et facilement installé en un seul clic.

Pour plus d’informations et une description complète du la structure du CMS, vous pouvez lire notre article de fond sur Contao.

Dreamweaver : L’alternative au système de gestion de contenu

En étudiant les statistiques de BuiltWith, on constate aussi la grande popularité d’une alternative aux systèmes de gestion de contenu open-source : environ 2,7 millions de propriétaires de sites préfèrent ne s’appuyer sur aucun modèle, et ainsi développer leurs sites Internet en utilisant l’éditeur HTML Dreamweaver. Ce logiciel de conception Web, développé à l’origine par Macromedia, est distribué aujourd’hui par Adobe Systems. Il est accessible pour les utilisateurs dans le cadre de Creative Cloud (CC), en tant que produit exclusif pour MacOs et Windows.

Pour l’édition graphique de sites Internet et le contenu pour mobiles, Dreamweaver combine un éditeur WYSIWYG avec un moteur de codage puissant. Ceci fournit diverses fonctionnalités comme par exemple la coloration syntaxique, la complétion de code automatique, la validation et un aperçu du navigateur en temps réel. Outre HTML5 et CSS, le logiciel prend en charge les standards Web de logiciels comme PHP, Java, JavaScript, ASP ou XML ainsi que les préprocesseurs CSS SASS, Less et SCSS. Enfin, un Webdesign moderne et efficace peut être réalisé en utilisant le framework CSS intégré Bootstrap. 

En raison de la vaste gamme de fonctions et du coût relativement élevé d’une licence d’utilisation, le logiciel est principalement destiné aux professionnels. Pour plus d’informations sur Adobe Dreamweaver et une description des alternatives intéressantes, vous pouvez consulter notre article sur ce sujet.

Attentes et exigences d’un système CMS

Avant de choisir un des nombreux systèmes de gestion de contenu existants, il est nécessaire de bien définir au préalable les objectifs du projet en ligne. Pour cela les questions suivantes sont importantes :

  • Quel type de contenu doit être présenté ?
  • Qui prépare et réalise le contenu?
  • Quel est le groupe ou public ciblé ?
  • Quelles sont les ressources à disposition pour l’exploitation du site Internet ?

En outre, il est essentiel d’évaluer combien de personnes vont travailler simultanément sur le CMS et quel workflow doit ainsi être mis en place. Il faut également savoir si la création du contenu est dirigée par un bloggeur unique, par une équipe éditoriale complète, ou encore si les visiteurs du site peuvent contribuer à la création du contenu.

Chaque opérateur de site Internet doit pouvoir évaluer, en fonction de son projet Web, les différentes priorités concernant les efforts à fournir pour réaliser l’installation, la configuration, l’utilisation et la gestion du système, ainsi que la mise en place des fonctionnalités nécessaires. Certains vont plutôt choisir un programme pour sa facilité d’utilisation ou sa bonne connectivité à d’autres systèmes. Au contraire, d’autres vont se concentrer sur l’optimisation des moteurs de recherche, sur un accès facile au contenu en ligne, ou enfin s’intéresser surtout aux paramètres de sécurité.

Lors du choix du système CMS, il est aussi important d’étudier le large éventail de fonctionnalités offert pour répondre aux besoins individuels, qui par définition diffèrent d’un utilisateur à l‘autre. L’étude préalable de tous ces besoins est donc le meilleur point de départ pour effectuer une bonne comparaison et sélectionner le bon CMS. Pour ce faire, les tableaux comparateurs sont utiles, notamment pour connaître pour quels champs d’applications les solutions présentées sont les meilleures, et quelles sont les ressources nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du programme.

Installation, mise en application et configuration

Après avoir sélectionné un CMS pour réaliser votre projet en ligne, le premier obstacle est souvent l’installation du logiciel. Ceci vaut notamment quand le programme est complexe, ce qui entraîne forcément une installation et une maintenance du système plus compliquée. Joomla! et WordPress possèdent justement un assistant logiciel pour vous aider lors de l’installation du programme. De petits projets Web peuvent ainsi être mis en ligne en quelques minutes. Drupal, avec une installation de base très légère, peut aussi être une bonne solution pour celui qui cherche à débuter rapidement et facilement. Cependant, de nombreux projets nécessitent des modules supplémentaires et peuvent être difficiles à installer via FTP. 

L’installation du système de gestion de contenu autonome d’entreprise TYPO3 est également complexe. Ce système est davantage destiné aux utilisateurs qui souhaitent mettre en œuvre des grands projets Internet, comme des portails d’entreprise ou des plateformes e-commerce. Les opérateurs de sites Web doivent avoir une bonne connaissance et un bon savoir-faire afin d’effectuer l’installation, la configuration et l’administration du logiciel sans erreur. 

Toutes les solutions open-source de notre comparatif de CMS sont basées sur le langage de programmation PHP. Les utilisateurs de TYPO3 doivent également avoir une bonne connaissance du langage de base de données SQL et du langage de script côté client. Si vous souhaitez créer ou personnaliser des modèles de site Web, les connaissances PHP sont suffisantes avec Joomla!, WordPress, Drupal et Contao. Quant à TYPO3, il utilise son propre modèle de Template Fluid.

Tous les systèmes de gestion de contenu présentés ici peuvent être étendus via des plugins, des widgets, des extensions ou des modules. De nombreuses fonctions peuvent être utilisées uniquement sur la base d’extensions. Le tableau comparatif ci-dessous indique quelles sont les fonctionnalités prises en charge dès le départ, et quels sont les frais d’installation supplémentaires correspondants.

  WordPress TYPO3 Joomla! Drupal Contao
Catégorie Moteur de blog Gestion de contenu d‘entreprise Système de gestion de contenu Web Système de gestion de contenu Web Système de gestion de contenu Web
Licence GNU GPLv2+ GPL GNU GPL v2 GPL LGPL
Système d‘exploitation Plateforme indépendante Plateforme indépendante Plateforme indépendante Plateforme indépendante Plateforme indépendante
Serveur Web supporté Serveur Web avec support PHP et MySQL Apache, NGINX, MS IIS Apache, Nginx, MS IIS Serveur Web avec support PHP Serveur Web avec support PHP et MySQL
Base de données supportée MySQL, MariaDB MySQL, PostgreSQL, Oracle, Firebird, MS SQL Server MySQL, MS SQL Server, PostgreSQL, MariaDB MySQL, MariaDB, Percona Server, PostgreSQL, SQLite MySQL
Middleware PHP PHP, SQL, JavaScript PHP PHP PHP
Langage du template PHP Fluid PHP PHP PHP
Extensions et modules
Back-end basé sur un navigateur
Fonctions de reporting (par exemple pour l’exploration des données) Seulement avec une extension Seulement avec une extension Seulement avec une extension
Interface XML Seulement avec une extension Seulement avec une extension Seulement avec une extension Seulement avec une extension Seulement avec une extension
Intégration de vos propres scripts. Seulement avec une extension
Prise en compte des normes actuelles du Web

Gestion des utilisateurs

Toutes les solutions open-source présentées dans notre comparatif de CMS sont utilisables comme système multi-utilisateurs. Ce type de fonctionnement soulève forcément la question du rôle et des limites de chaque utilisateur. C’est pourquoi les fonctionnalités du CMS pour l’administration des utilisateurs doivent être un critère central de sélection lorsqu’un site Web est géré et construit simultanément par plusieurs utilisateurs, notamment au niveau du contenu. Le tableau ci-dessous montre que presque tous les programmes de notre comparatif des CMS prennent en charge les principales fonctions de gestion des utilisateurs. Seul le CMS Contao, principalement destiné aux petites et moyennes entreprises, repose sur les extensions pour le domaine des Workflows multi-niveaux.

  WordPress TYPO3 Joomla! Drupal Contao
Multi-tenant
Groupes d‘utilisateurs
Transmission des droits des utilisateurs
Restriction des droits des utilisateurs
Contrôle d’approbation à plusieurs niveaux
Workflow multi-niveaux Seulement avec une extension

Exploitation et création de contenu

Les opérateurs de sites Web dépendent des logiciels de CMS pour faciliter la création et la publication de contenu en ligne. Un bon CMS doit pour cela pouvoir fournir des fonctionnalités permettant aux utilisateurs de gérer le contenu du site Internet sans avoir des connaissances en programmation. Les critères importants de sélection sont nombreux : un éditeur WYSIWYG intuitif avec prévisualisation et correcteur orthographique, des options d’importation pour les éléments non textuels comme les vidéos, des animations Flash interactives ou du contenu audio, ainsi qu’une fonction de recherche avec la recherche plein texte.

Afin de faciliter la navigation des visiteurs du site Web vers un contenu pertinent, les CMS doivent également fournir un système de marquage (tagging) qui permet d’attribuer des mots-clefs significatifs au contenu.

Si la publication de nouvelles et d’actualités est au premier plan de votre projet, alors le système de gestion de contenu doit notamment soutenir les fonctionnalités de blogging qui permettent de promouvoir des nouveaux contenus sur le Web, et offrent aux lecteurs des outils d’interaction, notamment la fonction de commentaire ou de livre d’or. Enfin, les utilisateurs de CMS qui souhaitent réaliser des projets internationaux doivent évidemment s’assurer que le contenu peut être publié en plusieurs langues.

  WordPress TYPO3 Joomla! Drupal Contao
WYSIWYG
Eléments multimédia (Contenu vidéo et audio ou animation Flash) Seulement avec une extension Seulement avec une extension
Système de blog Seulement avec une extension Seulement avec une extension Seulement avec une extension
Vérification orthographique Seulement avec une extension Seulement avec une extension
Fonction de prévisualisation
Plusieurs langues Seulement avec une extension
Fonction de recherche Seulement avec une extension
Tagging ou marquage Seulement avec une extension Seulement avec une extension

Optimisation pour les moteurs de recherche et le responsive design

La haute qualité du contenu est souvent la clef du succès d’un site Internet. Toutefois, les opérateurs de sites Web qui veulent conquérir une position dans le trio de tête du classement des moteurs de recherche doivent aussi satisfaire plusieurs exigences techniques. Celles-ci concernent la structure URL du projet en ligne, la conception des métadonnées et l’alignement de la mise en page sur les appareils mobiles.

Toutes les solutions open-source de notre comparatif des CMS offrent aux utilisateurs la possibilité de paramétrer les URL dans un schéma URL spécifique qui peut ainsi être interprété par les moteurs de recherche ainsi que par les internautes. Tous les CMS prennent en charge cette fonctionnalité sans l’ajout d’une extension. 

Les méta-informations ont également un rôle significatif sur le classement des moteurs de recherche, comme par exemple le titre et la description d’une page Web. Ces derniers sont utilisés ensemble avec l’URL comme snippet sur la page de résultats, servant ainsi de teaser, et doivent donc dans le meilleur des cas inciter les visiteurs à cliquer. Tous les systèmes open-source présentés offrent aux utilisateurs la possibilité de créer manuellement des méta-informations individuelles pour chaque sous partie d’un projet en ligne.

La demande et les recherches Internet des utilisateurs ont également évolué avec le nombre toujours croissant de vues via les appareils mobiles. Les opérateurs qui, via la mise en page de leur site Web, ciblent encore exclusivement les utilisateurs d’Internet utilisant un appareil fixe, peuvent être assurés de baisser dans le classement des moteurs de recherche. Pour un nouveau projet Web, le sujet de l’adaptabilité du site Web pour les appareils mobiles doit être aujourd’hui une priorité. Les CMS font essentiellement une stricte séparation entre contenu et présentation. Pour toutes les solutions présentées dans l’article, des modèles peuvent être trouvés afin d’ajuster automatiquement l’affichage aux différents appareils des utilisateurs dans le cadre du responsive design. Cependant ils ne sont pas toujours fournis gratuitement.

  WordPress TYPO3 Joomla! Drupal Contao
URL compatible avec les moteurs de recherche Seulement avec une extension
Saisie manuelle des métadonnées comme le titre, la description et les mots-clefs
Possibilité de design Web responsive

Sécurité et service

Le service et le support sont des facteurs essentiels pour choisir le bon CMS. En effet, les petites et moyennes entreprises ne peuvent en général pas se permettre de recourir aux services payants d’agences professionnelles pour avoir une aide et un support à la conception, la mise en œuvre et la maintenance du site Internet.

L’autre point crucial pour la sécurité de fonctionnement est de savoir si le CMS open-source fournit les informations et les ressources nécessaires sous forme de thèmes, de plugins ainsi que des mises à jour régulières. Notre comparatif de CMS a uniquement sélectionné des systèmes qui comportent une forte communauté d’utilisateurs et de développeurs, ce qui assure en général la présence suffisante d’informations et de documents pour que les utilisateurs puissent utiliser le programme de manière sécurisé. Enfin, tous les logiciels ici offrent des plans et des mises à jour régulières du logiciel ainsi qu’une actualisation pour contrer les failles de sécurité.

Une étude de 2013 de l’Office fédéral allemand de la sécurité des technologies de l’information (BSI)  révèle justement que les logiciels open-source rivalisent de plus en plus en termes de sécurité avec les logiciels propriétaires payants. Les systèmes comme Joomla!, TYPO3, WordPress et Drupal sont justement présentés dans cette étude. La conclusion de l’étude est que la mise en œuvre des processus de sécurité des solutions open-source est en partie mieux développée que pour les produits commerciaux payants, qui eux sont développés avec la contrainte et la pression du temps. Seul le CMS Contao n’est pas pris en compte dans cette étude. Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette étude allemande sur le site officiel de l’Office fédéral de la sécurité des technologies.

  WordPress TYPO3 Joomla! Drupal Contao
Documentation
Tutoriels
Communauté

Conclusion

Notre comparatif de CMS montre que chaque solution présentée est basée sur des objectifs de développement de logiciels spécifiques qui influencent fortement l’orientation du projet. Vous ne trouverez pas un système de gestion de contenu parfait qui répond entièrement à tous vos besoins et vos exigences. C’est aussi pour cela que nous ne déclarons pas de CMS gagnant dans cette conclusion : nous vous invitons plutôt à peser les avantages et les inconvénients des différents systèmes en fonction de vos besoins et de vos projets.

WordPress est avant tout destiné aux blogs, et doit être amélioré avec des extensions appropriées afin d’être utilisé comme un réel CMS. À l’inverse, TYPO3 offre déjà une vaste gamme de fonctions dans son installation de base, seulement ces fonctions sont rarement utilisées pour de petits projets en ligne.

Le CMS modulaire Drupal est lui apparu dans le cadre d’un projet communautaire, et offre aux utilisateurs une large gamme de fonctionnalités Web 2.0. Si vous n’avez pas besoin de ce large spectre pour votre projet, il est alors plus utile de choisir un autre système de gestion de contenu, par exemple Joomla! qui avec de nombreuses extensions disponibles permet aux utilisateurs de personnaliser largement le système.

Pour une grande facilité d’utilisation et un accès libre au contenu en ligne de premier plan, Contao représente une bonne solution. Ce CMS est idéal pour les petits projets et bénéficie d’une communauté de taille raisonnable. Par rapport aux autres logiciels, il ne jouit pas d’une large gamme d’extensions disponibles, ni d’une vaste sélection de thèmes professionnels.

Enfin, nous vous présentons un petit tableau comparatif dans lequel nous confrontons les différents logiciels open-source en fonction des critères essentiels de sélection.

  WordPress TYPO3 Joomla! Drupal Contao
Installation et configuration
Facilité d‘utilisation (pour les rédacteurs)
Facilité d‘utilisation (pour l‘administration)
Coûts des extensions à ajouter. Service et support.
Extensibilité et personnalisation
Communauté
Sécurité

E-Commerce Typo3 Wordpress Marketing de Contenu Boutique en Ligne Open Source