Comparatif de CMS : le top 5 des systèmes de gestion de contenu (CMS)

Pour augmenter le trafic de visiteurs sur un site Web et les fidéliser, il est important de proposer des contenus qui leur correspondent : les textes, les images, les vidéos et les illustrations apportent non seulement de la valeur ajoutée au lecteur et à l’utilisateur mais permettent également de mieux référencer le site sur les moteurs de recherche. D’autre part, ces contenus doivent au préalable être administrés, publiés, actualisés et communiqués. Cette tâche colossale ne peut être menée à bien sans l’aide d’un système de gestion de contenu (CMS) adapté. Voici un aperçu de ce qu’il faut savoir sur ces CMS ainsi qu’un comparatif des solutions Open Source les plus populaires.

Comment faire le bon choix ?

Choisir un CMS correspondant à ses besoins relève parfois du parcours du combattant. Le choix est en effet immense, il existe actuellement entre 250 et 300 programmes différents sur le marché. Les possibilités varient entre les solutions pour blogs et les sites Internet d’envergure pour les entreprises.

Ce qu’on attend et exige d’un CMS

Il faut tout d’abord définir les objectifs de son site Internet pour ensuite être à même de décider quel système adopter. Pour cela, la question à se poser est la suivante : quelle sera la nature du contenu du site ? Il est aussi important d’estimer combien de personnes travailleront en même temps sur le même projet et à quelle intensité. Chaque site Internet a des priorités différentes. La convivialité et une liaison facile à d’autres systèmes peuvent suffire aux premiers, tandis que les seconds attacheront plus d’importance au référencement naturel et à l’accessibilité de leur site.

Etant donné que les exigences varient en fonction des utilisateurs et que la palette des différentes fonctions est très vaste, il est difficile de faire un comparatif direct. Chacun se concentre en effet sur les priorités de son projet Web. Il faut donc au préalable s’informer sur le domaine d’application des CMS disponibles et voir quels sont ceux qui correspondent le mieux à ses objectifs.

Des champs d’application différents

On distingue en général trois différents domaines d’application dans un CMS. Ils constitueront les critères décisifs de votre choix. Les domaines d’application suivants sont les plus courants :

Gestion de contenu Web

Un CMS classique se focalisera sur la création et la gestion de contenu. Cela implique plusieurs éléments. Premièrement, plusieurs rédacteurs ont accès au Back-end, ce qui exige des méthodes de partage compliquées. Deuxièmement, le lecteur doit pouvoir traiter au mieux le contenu avec l’aide d’éléments multimédia. Troisièmement, le site doit être multilingue, savoir gérer les actualités, posséder une case de recherche plein texte et une gestion des accès complète.

Les publications de blog

Le blog se trouve au cœur de ce domaine d’application. Il se focalise sur la mise à disposition de contenus, des catégories complexes mais logiques tout en se couplant aux réseaux sociaux et autres fonctions du Web 2.0. Par ailleurs, il met l’accent sur l’interaction avec les lecteurs, la possibilité de contrôler les dates de publication mais aussi la possibilité de rédiger rapidement des articles.

Les réseaux sociaux

Le développement et la mobilisation des communautés virtuelles nécessitent des fonctionnalités plus complexes que pour un simple blog car le groupe cible est dans ce cas actif et non passif. Le contenu sera créé non seulement par les développeurs du site mais aussi et avant tout par les membres (contenu généré par les utilisateurs ou User generated Content en anglais). En général, l’architecture du système de ces solutions est modulaire et peut être étendue via une pléthore de fonctions Web 2.0.

Les solutions Open Source

Tous les CMS présentés ci-dessous sont des solutions Open Source. Il existe des solutions propriétaires qui sont commercialisées et qui appartiennent à des entreprises se chargeant de leur développement et de  leur évolution. Les solutions Open Source possèdent des codes sources que tout le monde peut librement modifier et présentent des services de programmation.  Tout le monde a donc le droit de les améliorer et de les développer afin d’adapter le CMS au mieux à ses besoins. Les entreprises sont attirées par ces solutions Open Source avant tout en raison de l’absence de licence. Par ailleurs, les systèmes Open Source sont toujours tenus à jour en matière de développement technique. Ce haut niveau se reflète dans la communauté d’utilisateurs qui contribue aux évolutions des CMS en créant des extensions.

Conseil

Afin de bien choisir votre CMS et d'en tirer avantage, il est imporant d'avoir une idée clair du contenu et de l'objectif de votre projet web.

Comparatif de CMS : les 5 systèmes les plus connus

Actuellement, les solutions les plus en vogue sont WordPress, TYPO3, Joomla!, Drupal et EzPublish. Ces systèmes sont adaptés tant pour les petits que pour les projets d’envergure. Cette liste n’est pas exhaustive mais recense les cinq programmes les plus importants, qui à eux seuls possèdent environ 85% de parts de marché dans le domaine du système de gestion de contenu (CMS).

WordPress

WordPress est le CMS le plus utilisé au niveau mondial et possède 60 % de parts de marché. Conçu initialement comme une plateforme de simple blogging, ses fonctions et templates ont évolué de façon considérable pour devenir ce qu’il est actuellement. Certains critiquent le fait que son système soit non seulement large et complexe mais aussi difficilement maniable. Ses utilisateurs bénéficient cependant d’un grand nombre de thèmes, d’extensions et de Widgets.

Les grandes lignes :

  • 18 000 extensions et plus de 14 000 thèmes gratuits ;
  • « prêt à publier » possible en 5 minutes ;
  • des URL bien adaptés au référencement naturel ;
  • des solutions mobiles de publication et de gestion.

Grâce à sa simple mise en place et son faible besoin en maintenance, WordPress s’adapte très bien aux sites Internet de petite taille, sans structure complexe. Cependant, il n’est pas conseillé pour les sites de grandes entreprises. Sa gestion peut se révéler peu intuitive pour des projets multi-sites ou multilingues.

Avantages :

  • installation simple ;
  • une interface utilisateur agréable ;
  • des extensions et des thèmes simples à intégrer.

Inconvénients :

  • a la réputation d’être moins sécurisé que les autres systèmes ;
  • limite la gestion des utilisateurs avec droits associés ;
  • est peu stable et peu performant lorsque le trafic Internet est important.

Pour les débutants en WordPress, ils ont la possibilité de l’installer en 1 clic grâce à l’offre d’hébergement de 1&1.  Ici, le fournisseur prend en charge toute la gestion technique et du côté serveur de sorte que l’administrateur de site Internet peut se concentrer sur son seul contenu.

TYPO3

Ce CMS, développé par le Danois Kasper Skårhøj est très important dans le nord de l’Europe. La communauté de TYPO3 est grande et très active aussi en France, ce qui permet à tout débutant d’y faire ses débuts en développement. Cette solution entièrement communautaire compte des experts engagés qui veillent au développement continu du système et à sa mise à jour.

Les grandes lignes :

  • gestion de contenu d'entreprise (gère l’ensemble des contenus d’une organisation) ;
  • pas de limite d’extensions et s‘adapte très facilement ;
  • gestion intégrée des droits d’administrateur ;
  • facilité de liaison avec d‘autres systèmes tels que les solutions CRM ou ERP.

Toutes les fonctions Web sont possibles, ce qui peut bien entendu rendre ce système extrêmement compliqué et complexe. Beaucoup de développeurs l’utilisent à cause de sa notoriété alors qu’un CMS plus simple serait un choix plus raisonnable. Par contre, TYPO3 est optimal pour les projets gros et complexes s’ils sont gérés par des professionnels de l’informatique.

Avantages :

  • une communauté large et active avec beaucoup d‘experts ;
  • très flexible ;
  • de nombreuses fonctionnalités ;
  • développement continu et toujours à la pointe de la technique.

Inconvénients :

  • exige beaucoup du serveur ;
  • création et adaptation qui exige une charge de travail importante ;
  • back-end peu intuitif pour les débutants.

Pour les sites d’ampleur qui utilisent TYPO3, il est judicieux d’installer le CMS dans le cadre d’une offre d’hébergement toute faite. Grâce à l’offre de 1&1, le système de gestion de contenu peut être installé en un seul clic.

Joomla!

Joomla! est avec WordPress le CMS Open Source le plus connu du marché. Il est un peu plus difficile de se faire la main sur ce système que sur WordPress mais il représente une très bonne option pour les utilisateurs débutants en informatique. Le petit plus pour débutant est l’énorme documentation à disposition et une communauté très active au travers de nombreux forums.

Les grandes lignes :

  • 7400 extensions disponibles ;
  • gestion de contenu classique ;
  • communauté très forte organisée en association : loi 1901 « L'Association Francophone des Utilisateurs de Joomla! » apte à s’entraider.

En règle générale, Joomla! exige de ses utilisateurs une certaine adaptation. Toutes les fonctions ne sont en effet pas intuitives, ce qui peut à la longue paraître irritant. Par ailleurs, les projets d’envergure peuvent rencontrer des problèmes de gestion de droits et de processus de validation.

Avantages :

  • création et installation relativement simple ;
  • grande palette d’extensions et de thèmes ;
  • des templates uniques et faciles à manier.

Inconvénients :

  • droits d’administrateur pas assez complets ;
  • peu intuitif ;
  • certaines extensions ne sont pas gratuites ;
  • les mises à jour d’extensions sont parfois manuelles et compliquées.

En raison de la complexité de ce CMS, il est conseillé d’intégrer Joomla! à une offre d’hébergement. Les mises à jour et l’infrastructure technique sont ainsi mises à disposition, ce qui facilite grandement la gestion du CMS.

Drupal

Le CMS modulaire Drupal a été créé dans les années 2000 et a été élu pour la deuxième fois consécutive comme le meilleur CMS Open Source du monde. Il est par exemple utilisé par la Maison Blanche. Il est considéré aujourd’hui plus comme un framework et moins comme un CMS au sens propre du terme. Drupal mise sur une installation réduite avec peu de modules même si ceux-ci sont extensibles et peuvent ainsi s’adapter aux besoins des utilisateurs.

Les grandes lignes :

  • architecture modulaire ;
  • installation réduite ;
  • pas de séparation entre le Front-end et le Back-end ;
  • 7200 modules pour la version 7, possibilité de personnalisation immense ;
  • un tutoriel d’installation très complet en français.

CMS prévu pour être étendu, de nombreux modules doivent être ajoutés en fonction de la nature du site Internet en question. Par ailleurs, le système se concentre sur les plateformes de réseaux sociaux. Ce CMS est par conséquent une solution parfaite pour les sites dynamiques basés sur des contenus générés par les utilisateurs.

Avantages :

  • système de rôles et de droits d‘accès ;
  • support multi-sites ;
  • forte communauté ;
  • réputé comme étant le CMS le plus sécurisé.

Inconvénients :

  • des configurations exigeant de véritables compétences techniques ;
  • la version basique demande beaucoup d’installations supplémentaires ;
  • les modules ne peuvent être installés que sur FTP .

Si Drupal est particulièrement adapté aux sites de plateformes communautaires, il ne faut pas pour autant négliger son aspect sécuritaire. Le Pack hébergement de 1&1 avec Drupal 1 assure ce pan et offre la possibilité à un administrateur d’avoir accès au CMS quel soit l’endroit où il se trouve.

eZ Publish

Le CMS eZ Publish est le moins connu de notre sélection mais l’un des plus complets avec un niveau de maîtrise des objets dans les pages très poussé. Ce système est cependant assez complexe et n’est pas recommandé sans l’aide d’un expert.

Les grandes lignes :

  • possède son propre framework ;
  • modification en ligne des contenus et forte interaction  depuis le front-office ;
  • nécessite un serveur PHP et SGBD ;
  • solution pour des budgets conséquents.

Du fait de son coût, eZ repose principalement sur un réseau d’entreprises partenaires, ce qui le rend quelque peu élitiste et donc peu accessible pour les PME et blogueurs.

Avantages :

    • système de rôles et de droits d‘accès ;
    • très performant ;
    • grande souplesse dans la structuration des données.

    Inconvénients :

    • communauté de taille moyenne et seulement en anglais ;
    • requiert une mémoire vive importante.

    L’alternative des CMS blog

    Une structure simple et un contenu clair suffisent à la plupart des sites Internet. Qu’il s’agisse d’un site d’entreprise, d’une vitrine ou d’un blog, pour la plupart de ces projets, TYPO3 ou Joomla ! peuvent paraître surdimensionnés. Pour les blogueurs, WordPress est bien entendu une bonne option. Cependant, il existe de nombreuses autres solutions alternatives telles que les blogs CMS. Nous pourrions citer le système Kirby. L’installation repose sur un tutoriel principalement en anglais mais est relativement facile. Ce CMS, qui fonctionne avec Dropbox, vous permet d’écrire vos contenus tout en les stockant sous forme de fichiers sans base de données.

    Tags: E-Commerce / Typo3 / Wordpress / Marketing de Contenu / Boutique en Ligne / Open Source