Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Présentation des alternatives à WordPress

Les statistiques de w3techs montrent que plus de 50% des projets Web conçus avec un CMS sont créés avec WordPress (état en juillet 2017). Depuis son lancement en 2003, le programme open-source a largement été plébiscité par les utilisateurs à travers le monde : d’abord conçu comme une trame de blog, WordPress est devenu entre-temps un outil pour concevoir tout type de site Web, qu’il s’agisse d’une page d’entreprise, d’une boutique en ligne ou d’un site Web communautaire. Les nombreuses possibilités qu’offre aujourd’hui le programme sont le fruit d’un développement ultérieur du code de base, mais également du grand nombre de plugins disponibles, mis au point par des développeurs à travers le monde entier, et qui apportent à WordPress un grand nombre de fonctionnalités supplémentaires.

Bien que l’on comprenne facilement pourquoi ce programme est si apprécié, il existe plusieurs bonnes raisons de se tourner vers des alternatives à WordPress. Cet article vous explique pourquoi celles-ci peuvent s’avérer utiles, et quels sont les programmes les plus intéressants.

Pourquoi les alternatives à WordPress peuvent être intéressantes

En fait, rien ne s’oppose à l’utilisation de WordPress : l’équipe de développeurs jouit d’une solide expérience, et la communauté, qui ne cesse de grandir, est très active dans le processus de développement, en particulier des thèmes et des plugins. Les nouvelles demandes des utilisateurs sont prises en compte rapidement, et implémentées dans le programme grâce aux fonctionnalités correspondantes, qu’il s’agisse d’une meilleure gestion des droits, de compatibilité mobile, d’une meilleure intégration sur les réseaux sociaux ou encore de fonctionnalités shopping ou SEO. Si la majorité de ces ajouts ne fait pas partie de la version de base du programme, certains sont néanmoins ajoutés au code source. La simple trame de blog des débuts est donc devenue, au fil du temps, de plus en plus complexe.

Pour de plus petits projets Web tels que des blogs, pour lesquels WordPress a été initialement conçu, le système s’avère aujourd’hui bien trop ambitieux, un inconvénient qui peut aussi conduire à des problèmes de performance. Ce type de problèmes techniques, qui génère une mauvaise expérience utilisateur, résulte d’erreurs de programmation ou de plugins et de thèmes non compatibles. Si trop de plugins sont utilisés, ceci peut également avoir un impact négatif sur le temps de chargement, une caractéristique dont sont exemptes les alternatives à WordPress disponibles.

Outre les temps de chargement, la sécurité est également l’un des problèmes qui peuvent se poser lors de l’utilisation de WordPress. Le choix de plugins et de modèles est si vaste que l’équipe de développeurs ne peut pas vérifier toutes les extensions publiques. Dans la mesure où chaque extension du programme constitue une faille potentielle pour des attaques, les cybercriminels se servent de la popularité de WordPress pour commettre leurs méfaits. Les thèmes gratuits ou les extensions les plus utiles peuvent donc être des points d’accès pour les pirates et pour l’infiltration de malwares.

Résumé

la force de WordPress constitue aussi son point faible : le programme open-source est devenu si complexe qu’il n’est souvent plus adapté à la création de simples blogs ou sites Web. Par ailleurs, sa popularité en fait un accès de choix pour les cybercriminels et, par conséquent, un danger potentiel. À l’inverse, les alternatives à WordPress moins connues sont mieux protégées des cyberattaques. Par ailleurs, plusieurs distributeurs, au lieu de rentrer en compétition avec le leader mondial, se concentrent sur certaines disciplines qui peuvent être mieux adaptées aux besoins précis des utilisateurs.

Présentation de 4 alternatives à WordPress

Il existe évidemment des programmes qui se sont fixé pour mission de concurrencer WordPress. Dans la mesure où ce programme constitue déjà un très bon CMS, il est intéressant de regarder du côté des alternatives qui proposent des concepts plus spécifiques et s’adaptent peut-être mieux à votre propre projet. Ces programmes proposent en général tous les éléments dont vous avez besoin pour implémenter votre présence Web, tout en conservant un code bien plus léger que celui de WordPress et des autres programmes mondialement connus.

Enfin, ceci signifie qu’il est délicat de choisir une seule alternative à WordPress 2017 qui serait la meilleure. Ce qui est décisif, c’est dans quelle mesure le programme est adapté à la forme que vous souhaitez donner à votre projet. Dans la présentation des alternatives, nous tenons donc compte des projets et des personnes pour lesquels elles ont été créées.

Ghost : la solution facile pour les éditeurs

Le système de gestion de contenu Ghost, publié en 2003, a été lancé grâce à une campagne Kickstarter qui a permis de récolter 200 000 euros en un mois seulement. Cette alternative à WordPress, qui a déjà été installée 1,5 million de fois (état en juillet 2017), s’adresse à tous ceux qui souhaitent se concentrer sur l’écriture et sont à la recherche d’une plateforme pour publier des textes. La cible de ce programme est majoritairement constituée de bloggeurs, de journalistes indépendants, mais aussi d’équipes de rédaction complètes. Outre la version de bureau pour macOS, Windows et Linux (Ubuntu), il existe également un tableau de bord (Ghost Pro), permettant de gérer la mise en page et le contenu.

Ghost est parfaitement adapté aux besoins des rédacteurs sur de nombreux points. Publier du contenu est aussi simple que d’en programmer la publication ou de le modifier ultérieurement. Si l’on souhaite utiliser le programme pour une équipe de rédaction, ceci se fait très simplement en tant qu’administrateur de l’équipe. La plateforme de blogging est écrite en Node.js, contrairement à WordPress qui est basé sur PHP, et bénéficie ainsi d’un temps de chargement très satisfaisant. Le code très léger est particulièrement remarquable en ce qui concerne les performances des pages en direct. Afin de catégoriser les articles et de les optimiser pour les moteurs de recherche, il est possible d’ajouter les informations suivantes directement dans chaque entrée :

  • URL (manuelle ou automatique)
  • Date de publication (manuelle ou automatique)
  • Mots-clés
  • Auteur
  • Titre et description (y compris un aperçu)

Ghost repose sur le langage simplifié Markdown qui, combiné à l’éditeur WYSIWYG, convertit automatiquement le code en HTML. La responsivité étant la norme du programme, votre contenu est dès le départ optimisé pour tous les types d’appareils, qu’il s’agisse d’un PC, d’une tablette ou d’un smartphone. L’ajustement visuel du site Web fonctionne grâce à des thèmes (CSS, JavaScript), qui peuvent être paramétrés soi-même si l’on dispose des connaissances suffisantes. Le marketplace de Ghost propose également des thèmes finis en téléchargement. Cette alternative à WordPress peut être hébergée gratuitement sur son propre espace Web, ou en échange d’un abonnement mensuel sur l’espace du fabricant.

Pour Contre
✔ Service de haute qualité adapté aux débutants ✘ N’est pas compatible avec tous les hébergeurs
✔ Automatiquement optimisé pour les moteurs de recherche et les appareils mobiles ✘ Aucun plugin disponible

Kirby : construire son propre site sans banque de données

En 2012, le développeur Bastian Allgaier a mis sur les rails une alternative à WordPress très particulière. Son système, Kirby est non seulement compact, vite installé sur le serveur et facile à utiliser, mais il fonctionne en plus entièrement sans utiliser de banque de données. Les prérequis pour utiliser ce programme se limitent à un serveur Web (Apache 2 ou NGINX) et le langage de programmation PHP. Pour publier le site Web que vous avez créé, il est nécessaire d’acheter une licence, disponible en deux versions : pour les particuliers ou pour les entreprises. Kirby peut être utilisé pour créer un blog ou un site one-page, mais également pour le site complet d’une entreprise.

Kirby fait partie des systèmes de gestion de contenu qui ne comportent pas de banque de données ; c’est la raison pour laquelle toutes les données sont enregistrées sous forme de document texte (.txt). Grâce à Kirbytext, une extension du langage Markdown, il est facile de formater chacun des contenus. Les kirbytags, qui correspondent plus ou moins aux raccourcis WordPress, sont une des particularités de ce système. Cette fonctionnalité permet d’intégrer des éléments spécifiques et de les définir de façon autonome. Il existe en outre des kirbytags prédéfinis destinés aux éléments souvent utilisés, les images par exemple. La structure du site Web est définie selon un système de dossiers. Par exemple, tout le contenu destiné à être publié se trouve dans le dossier « Content », tandis que les données complémentaires telles que les fonts, les feuilles de CSS ou les snippets JavaScript se trouvent dans le dossier « Assets ». Kirby compte également d’autres caractéristiques, parmi lesquelles :

  • Peu d’exigences en termes de hardware ;
  • Une interface Web en option (Kirby Panel) ;
  • Des sites Web multilingues sans les plugins ;
  • Une interface de programmation très flexible inspirée de jQuery.

En plus de renoncer aux banques de données, Kirby fournit de solides performances et se montre très accessible pour les débutants, ce qui en fait une réelle alternative à WordPress pour des projets Web simples. Le programme se démarque grâce à son code très léger exempt de fonctionnalités inutiles. Il s‘agit cependant d’un système flexible, qui peut être étendu grâce à nombre de plugins. Les registres officiels de Kirby se trouvent sur GitHub. On y trouve tout type d’extensions, notamment pour le SEO, les interfaces de médias sociaux ou encore des outils d’analyse et de suivi. Grâce au template basé à la fois sur PHP et HTML, il est possible de créer facilement ses propres designs et mises en page. Enfin, des templates payants prêts à l’emploi sont disponibles sur getkirby-themes.com.

Pour Contre
✔ Fonctionne sans banque de données ✘ Non disponible en français
✔ Peu de prérequis système ✘ L’offre de templates est limitée

Koken, une élégante alternative à WordPress pour les photographes et les graphistes

Koken, lancé en 2013, a été mis au point par les trois développeurs Lauren Smith, Todd Dominey et Brad Daily. Il permet de créer gratuitement son propre site Web. Avec son interface qui rappelle beaucoup le programme de traitement d’image Lightroom d’Adobe et sa bibliothèque médias, cette alternative à WordPress s’adresse aux créatifs qui souhaitent présenter leur travail de façon esthétique. Pour les utilisateurs qui souhaitent héberger leur site Koken sur leur propre espace Web, il est nécessaire de disposer des dernières versions de PHP et MySQL, ainsi que des programmes de traitement d’image recommandés par le fabricant (ImageMagick, Imagick, GraphicsMagick, GD).

Lorsque l’on souhaite intégrer des images de façon stylisée dans un système de gestion de contenu classique, il faut souvent d’abord télécharger et ajouter des plugins à la trame de base. Koken, à l’inverse, fait de cette fonctionnalité une priorité et permet ainsi de gérer des photos et des vidéos directement depuis de centre média. De cette façon, il est facile de catégoriser et de tagger les différents éléments et de créer des collections très différentes pour chacune des pages de votre projet Web. De plus, il est possible de publier du contenu uniquement accessible aux utilisateurs autorisés, et qui restent invisibles pour les robots d’indexation des moteurs de recherche. Cette alternative gratuite à WordPress bénéficie des caractéristiques suivantes :

  • Éditeur WYSIWYG
  • Aperçu en direct
  • Synchronisation avec Adobe Lightroom (plugin nécessaire)
  • Éditeur CSS intégré
  • Raccourcis
  • Menu pour les titres, les descriptions et les tags par thème
  • Protection légale contre la contrefaçon

Grâce à sa grande simplicité d’utilisation, Koken facilite considérablement l’intégration de photos sur votre site Web. Avec n’importe quel navigateur, vous pouvez ouvrir et gérer l’interface aussi facilement que s’il s’agissait d’une application de bureau. Tous les composants disponibles sont basés sur le langage de balisage Lens. Ces templates déterminent les options pratiques et esthétiques à la disposition de l’utilisateur pour la réalisation de son projet Web. La boutique Koken, accessible directement depuis l’interface, propose un petit choix de thèmes mais également des extensions pour des fonctionnalités additionnelles. 

Pour Contre
✔ Excellente gestion grâce au centre média ✘ Non disponible en français
✔ Fonctionnalités utiles pour les images comme la protection contre la contrefaçon ✘ Choix de thèmes limité

Jekyll, un programme de premier choix pour les sites statiques

Les utilisateurs de Mac et Linux souhaitant publier un site Web statique disposent, grâce à Jekyll d’un outil puissant. Le programme a été développé en 2008 par Tom Preston-Werner, le cofondateur de GitHub. Il s’adresse en premier lieu aux développeurs qui ne souhaitent faire de compromis ni sur le confort ni sur le design dans la conception de leur projet Web. À l’instar de Kirby, cette alternative à WordPress n’utilise aucune banque de données. Il en résulte de hautes performances et une grande sécurité (pas de requête de banque de données, pas d’exécution de script côté serveur), ce qui assure aux pages statiques ainsi développées une très bonne qualité.

Le programme Jekyll, qui fonctionne sous licence libre de droits MIT, utilise le langage de templates Liquid. Les tags standards et les filtres sont donc compatibles avec le langage de programmation lors de la création de templates. De plus, Jekyll propose une gamme de tags et de filtres additionnels, qui facilitent considérablement le travail pour votre propre page Web. L’outil comporte aussi son propre serveur de développement, qui permet de visualiser des aperçus en direct. Pour structurer et publier du contenu, on peut s’appuyer au choix sur les langages de balisage Textile ou Markdown ; il est également possible d’utiliser PlainHTML. Cette alternative à WordPress propose en outre les fonctionnalités suivantes :

  • Une sélection d’éditeurs gratuits ;
  • Une grande flexibilité lors de la conception des templates ;
  • Le contenu n’est pas lié à un environnement en particulier ;
  • Contrôle de version avec Git ;
  • Compatible avec divers frameworks frontend tels que Bootstrap ou Semantic UI ;
  • Fonctionne avec tous les principaux moteurs de recherche.

Pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas utiliser Jekyll sur leur propre serveur, il est possible de l’héberger sur les GitHub Pages. Le service d’hébergement de GitHub est basé sur le moteur Jekyll et met gratuitement un générateur de sites Web à disposition des utilisateurs. GitHub Pages offre également, avec le Jekyll Theme Chooser, un outil pour créer son site Web directement depuis GitHub. Cette alternative à WordPress destinée aux développeurs peut à tout moment être étendue grâce à des plugins. Jekyll se distingue des 5 catégories de générateurs (création de contenu basé sur des règles), des converteurs (implémentation de nouveaux langages de balisage), des commandes, des tags et des hooks (réglages spécifiques des différents aspects du procédé de développement).

Pour Contre
✔ Pas de limitation dans le processus de développement ✘ Non disponible en français
✔ Hébergement gratuit, sûr et performant sur GitHub Pages ✘ Pas de programme de traitement d’image

Récapitulatif : tableau comparatif des alternatives à WordPress

Chacun des programmes présentés ci-dessus comporte des avantages spécifiques, qu’il s’agisse de caractéristiques marketing, de présentation des médias ou des besoins spécifiques des rédacteurs. En ce sens, chacun constitue une alternative à WordPress convaincante. Chaque programme se concentre donc sur sa discipline centrale, sans prétendre égaler le géant WordPress. Les programmes polyvalents qui se positionnent en tant que concurrents à WordPress sont détaillés dans notre comparatif de CMS.

  Entwickler Erscheinungsjahr Sprache Selbst-Hosting möglich Geeignet für
Ghost Ghost Foundation 2013 Anglais Oui Bloggeurs et rédacteurs
Jekyll Tom Preston-Werner 2008 Anglais Oui Développeurs
Kirby Bastian Allgeier 2012 Anglais Oui Débutants
Koken NetObjects 2013 Anglais Oui Photographes et graphistes

Wordpress Outils