Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Erreur 502 Bad Gateway : quel est le problème ?

Tout ne fonctionne pas toujours parfaitement lorsque l’on surfe sur Internet. De temps à autre, on souhaite visiter un site Web, et au lieu de ça, on tombe sur un code de statut HTTP. Ceci signifie que quelque chose est allé de travers ! Si, en tant qu’utilisateur, vous tombez sur un code dans la gamme des 500, cela veut dire que, dans la grande majorité des cas, l’erreur ne vient pas de votre connexion Internet, mais plutôt du serveur du site Web. En ce qui concerne l’erreur 502, il peut s’agir dans quelques cas d’un problème venant de votre installation, en particulier si vous obtenez ce code alors que vous essayez d’accéder à la page depuis n’importe quel côté. Voici nos conseils pour comprendre la source de ces erreurs et la façon dont il faut procéder pour parvenir à accéder au contenu de la page visitée. Vous êtes vous-même administrateur d’un site Web ? Voici aussi nos conseils pour comprendre d’où vient cette erreur.

Que signifie Bad Gateway ?

Le protocole Internet HTTP fournit toujours des codes de statut pour chacune des requêtes. La plus fréquente est probablement le numéro 200, qui signifie que tout s’est passé comme prévu. En général, ce statut n’est pas présenté aux utilisateurs, pour lesquels le site Web et le contenu correspondant s’affichent correctement. Il en va tout autrement pour les notifications d’erreur : si les codes 400 signalent une erreur émanant du client, les codes 500 à 511 correspondent à une erreur côté serveur. Les codes de statut indiquent également à quel moment l’erreur s’est produite, du moins pour les utilisateurs qui en comprennent la signification.

L’erreur 502 est souvent livrée avec le complément Bad Gateway, ou encore 502 Bad Gateway Nginx, 502 Bad Gateway Apache, ou Gateway registered endpoint failed to handle the request. Avec la très courante erreur 404 (page non trouvée), les erreurs Bad Gateway font partie des erreurs les plus répandues lorsque l’on surfe sur le Net. Elles arrivent donc lorsque le serveur, auquel accède le serveur principal, ne peut pas transférer la requête. Dans ce cas, le premier serveur fonctionne uniquement comme un proxy ou un gateway. En principe, toutes les requêtes sont transférées à Internet via des gateways. C’est la raison pour laquelle ce message est si frustrant : son nom seul ne permet pas de savoir à quel niveau de la chaine l’erreur est apparue.

Quelles sont les causes d‘un 502 Bad Gateway?

Dans la plupart des cas, une erreur Bad Gateway vient du côté du serveur et ne peut pas être réparée par l’utilisateur. Toutefois, il est également possible que le navigateur reporte une erreur 502 alors qu’elle n’existe pas. Il se peut enfin que la connexion de l’utilisateur soit défaillante, mais les raisons pour lesquelles apparait un code http d’erreur 502 sont en général les suivantes :

  • Panne du serveur Web : le gateway reçoit, entre autres, un résultat négatif lorsque le serveur cible est en panne totale. Ceci peut arriver en cas de panne système. Dans quelques rares cas, il se peut que les serveurs soient retirés du Web de façon spontanée, notamment si leur contenu est illégal.
  • Surcharge du serveur Web : lorsqu’un serveur Web atteint ses limites, il ne répond plus aux requêtes, et le gateway délivre un code de statut 502 Bad Gateway. Cette situation se produit lorsque le site connait un nombre de visites trop important, mais aussi dans le cas d’attaques DDoS. Ce type d’attaque vise à saturer la capacité du serveur et provoquer sa panne, grâce à un réseau de robots.
  • La programmation PHP est incorrecte : il peut parfois se trouver une erreur dans le code du site Web. Ceci empêche donc de répondre aux requêtes particulières, et délivre un résultat négatif.
  • Erreur dans la communication : il peut arriver que des erreurs surviennent des deux côtés (serveur et client) dans la transmission des requêtes.
  • Erreur dans le navigateur : les extensions de navigateurs peuvent également produire des erreurs lors de l’affichage d’un site Web, et afficher un code d’erreur 502.

Réparer une erreur 502

Les utilisateurs et les webmasters ont parfois chacun la possibilité de réagir en cas de Bad Gateway. Dans de nombreux cas, il suffit souvent simplement d’attendre. Souvent, l’erreur se trouve en dehors de sa propre sphère d’influence et elle est résolue par le fournisseur Internet ou l’hébergeur du serveur Web. Dans le cas où l’erreur se trouve de votre côté, il est important de savoir comment en rechercher les causes.

Côté utilisateur : réparer ou contourner une erreur 502

Si vous souhaitez accéder à une page Web et qu‘à la place s’affiche le code 502, il est fort probable que l’erreur ne se situe pas de votre côté. Dans la plupart des cas, il suffit de recharger la page. Si ceci permet de résoudre le problème, cela signifie que le serveur était temporairement saturé. Dans la mesure où ces pannes peuvent durer plus longtemps, il est parfois nécessaire d’attendre environ 15 minutes avant de recharger la page. Vous recevez toujours un message d’erreur ? Il convient alors de vider le cache et supprimer les cookies, car il se peut que votre navigateur, au lieu de recharger vraiment la page, affiche uniquement des données sauvegardées dans sa mémoire interne. (Il n’est pas nécessaire de supprimer tous les cookies. Au sein du navigateur, il est possible d’afficher les tous les cookies, et de ne supprimer que ceux qui sont en rapport avec la page Web en question).

Si l’erreur se situe du côté du serveur et que vous souhaitez accéder immédiatement au contenu, vous pouvez également procéder d’une autre façon. Pour ce faire, il faut utiliser le cache de Google. Google sauvegarde des sites Web pour une courte durée sur un serveur propre, et peut ainsi afficher une version antérieure du site Web que vous souhaitez consulter. Pour afficher la page dans le cache, il suffit de taper cache: dans la barre de recherche, suivi de l’URL de la page à laquelle cous souhaitez accéder, par exemple cache:https://facebook.com. Il faut cependant rester conscient que ceci vous permettra uniquement de consulter une ancienne version de la page Web. Si vous devez remonter encore plus loin dans l’histoire de la page pour trouver une version qui fonctionne, il est possible d’utiliser Wayback Machine, qui enregistre les archives du Web. Là, vous trouverez plusieurs versions de la page en question, enregistrées au fil des ans.

L’erreur peut également se trouver dans votre système, même si le code statut laisse entendre autre chose. Pour vérifier si l’erreur se produit également chez d’autres utilisateurs ou si c’est uniquement de votre côté, vous pouvez utiliser le programme Down for everyone or just me? Si toutefois vous obtenez la mention Bad Gateway pour chaque site Web que vous souhaitez visiter, il est clair que l’erreur se situe de votre côté, qu’il s’agisse de l’ordinateur, du navigateur ou du pare-feu. Si le problème n’arrive que de votre côté, il est recommandé de vérifier les fonctionnalités de votre navigateur. En premier lieu, il est conseillé de redémarrer le navigateur Web. Si cela ne produit aucun effet, essayez de démarrer votre navigateur en mode sans échec. Les plugins sont désactivés lorsque le navigateur est en mode sécurité. Il convient donc de s’assurer au préalable que c’est bien une extension qui cause l’erreur.

Pour ce faire, il suffit d’ouvrir la ligne de commande de votre système d’exploitation (pour Windows c’est le panneau de commande, pour Mac le terminal). Commencez par localiser le fichier à ouvrir dans le navigateur, et tapez son chemin complet entre guillemets dans la ligne de commande. Chaque navigateur dispose d’une commande spécifique pour démarrer en mode sans échec :

  • Firefox: „C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox.exe” -safe-mode
  • Internet Explorer: „C:\Program Files\Internet Explorer\iexplore.exe“ –extoff
  • Chrome : le navigateur de Google ne propose pas de mode sans échec. Toutefois, lorsque vous passez en mode navigation privée, toutes les extensions sont désactivées.

Une alternative consiste à utiliser un autre navigateur que celui que vous utilisez habituellement. Si cela réussit, il est recommandé d’installer à nouveau votre navigateur. Si le changement de navigateur ne résout pas l’erreur Bad Gateway, il est temps de vérifier les paramètres de votre réseau. L’option la plus simple consiste à redémarrer votre modem et votre routeur. Si cela ne suffit pas, il convient d’essayer de passer du WLAN au LAN et d’utiliser un câble.

Parfois, l’erreur 502 Bad Gateway ne provient ni de vous ni de l’administrateur du site Web, mais du fournisseur d’accès Internet. La cause est alors une mauvaise entrée dans votre serveur DNS. Pour contourner l’erreur, il suffit d’installer un autre serveur DNS dans vos paramètres. Sous Windows, ceci se change dans les paramètres de la connexion TCP/IP. Pour tester, vous pouvez accéder au  serveur DNS libre de Google, en tapant 8.8.8.8 et 8.8.4.4.

Si l’erreur vient du côté du webmaster, il ne vous reste, en dehors du recours à la version du cache, qu’à prendre votre mal en patience. Dans la plupart des cas, cette erreur est temporaire, et sera traitée rapidement par le webmaster. Dans le cas de petites pages, il peut être utile de prendre l’initiative et de contacter directement le webmaster : il se peut qu’il ou elle ne soit pas au courant de la panne et se réjouisse des informations que vous lui apportez.

Côté webmaster : contrôler le site Web

Un visiteur de votre site Web vous a informé qu’il recevait un code d’erreur 5020 lorsqu’il essayait d’accéder à votre site Web. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Pour le webmaster comme pour le visiteur, il n’est pas toujours évident de déterminer d’où vient l’erreur. Il est recommandé de commencer par vérifier si le site Web est accessible en général. Si votre serveur est réellement défaillant, il faut contacter le fournisseur d’accès à Internet. Il se peut qu’ils soient déjà au courant de la panne et que leur équipe travaille à trouver une solution. Il est également conseillé de vérifier les fichiers log du serveur à la recherche d’éventuels messages d’erreur. La programmation PHP est une fréquente source d’erreur : il est donc conseillé de vérifier si l’erreur provient de là ou de votre base de données. Si nécessaire, vous pouvez avoir recours à un back up ancien pour trouver une solution au problème.

Souvent, l’erreur survient uniquement parce que le serveur rencontre une surcharge temporaire, ou qu’il a mis trop de temps à répondre à une requête. Si ces surcharges deviennent fréquentes, nous vous conseillons de contacter votre fournisseur d’accès : vous parviendrez ensemble à mettre au point une meilleure configuration de votre serveur Web, de sorte qu’il ne défaille pas aux heures de grande affluence. Il arrive également parfois que quelque chose déraille dans la communication entre les différents serveurs. Il est donc recommandé de vérifier si le pare-feu est correctement installé, et s’il ne bloque aucune requête légitime. Si la résolution du nom ne fonctionne pas correctement, ceci peut constituer une source supplémentaire d’erreur. Il convient donc de vérifier les paramètres de votre nom de serveur avec votre fournisseur d’accès. Pour les utilisateurs de 1&1, ceci se trouve dans l’espace client : il vous suffit ensuite de sélectionner le domaine approprié et d’aller dans les paramètres DNS.

Conseil

Si vous êtes face à une panne de serveur que vous ne pouvez résoudre en quelques minutes, veillez à informer les utilisateurs de votre site au moyen des réseaux sociaux.

Protocoles Réseau HTTP