Cet article vous a plu?
0
Cet article vous a plu?
0

Propriétaire, Admin-C et Tech-C: les mentions obligatoires d’un domaine

Si vous voulez enregistrer un nom de domaine, vous devez indiquer vos coordonnées de contact dans ce qu’on appelle les Whois, un service de recherche fourni par les registres Internet. On parle dans ce cas d’Admin-C et de Tech-C. Pour qu’un système de nom de domaine (DNS) soit associé à un nom de domaine enregistré, le champ administrateur de zone doit être rempli (Zone-C) pour définir la place d’attribution respective (Registry). Nous vous expliquons dans cet article quels sont les droits et les devoirs de ces représentants ou ayants droit.

Propriétaire de nom de domaine

Le propriétaire de nom de domaine détient la propriété légale et le droit d’utiliser son nom de domaine pendant la période d’enregistrement suite au dépôt de son nom de domaine. Si vous décidez d’enregistrer une adresse URL, vous recevez la propriété du domaine ainsi qu’une habilitation matérielle. Un propriétaire de nom de domaine ne doit pas nécessairement être une personne physique. Si vous souhaitez par exemple enregistrer une adresse Web pour votre entreprise, considérée comme une personne morale, cette dernière peut être considérée comme propriétaire du nom de domaine. Une copropriété est également possible.  Si le propriétaire du nom de domaine n’est pas une personne physique, le nom complet de l’entreprise est utilisé. D’autres indications doivent être renseignées en plus du nom du propriétaire comme l’adresse postale, le numéro de téléphone et l’adresse email et l’indication d’une boîte postale ne suffit pas.

Conseil

Obtenez votre nom de domaine gratuit dès maintenant avec 1&1 !

Admin-C

Lors de l’enregistrement d’un nom de domaine, l’assignation d’un point de contact administratif est nécessaire en plus du nom du propriétaire. Ce dernier est aussi appelé Admin-C. Il intervient auprès du propriétaire du nom de domaine et dispose d’un droit d’accès complet. Cela lui permet de procéder de manière autonome à n’importe quelle décision concernant le nom de domaine. Dans le cas d’un enregistrement de nom de domaine privé, le propriétaire doit également prendre la fonction de l’Admin-C. Les entreprises délèguent parfois cette tâche à des prestataires de services spécialisés. Ceci est principalement valable pour les propriétaires à l‘étranger qui souhaiteraient inscrire un nom de domaine .fr. Les mentions obligatoires pour un Admin-C d’un nom de domaine dans les Whois correspondent à ceux du propriétaire.

Changer d’Admin-C

En tant que propriétaire d’un nom de domaine, vous pouvez librement changer d’Admin-C. Cela est possible par le biais du prestataire de service Internet avec lequel vous avez enregistré votre nom de domaine.  Ce dernier met en général un formulaire pré rempli à disposition de ses clients. Des frais peuvent éventuellement être engendrés pour ce traitement. Lors d’un changement d’Admin-C, seul l’interlocuteur administratif est remplacé.

Responsabilité

De manière générale, l’Admin-C est considéré comme un mandataire autorisé et peut remplacer le propriétaire du nom de domaine. L’interlocuteur administratif d’un nom de domaine doit également s’occuper des infractions à la justice. La question de la responsabilité en cas de plagiat de nom de domaine ou de contenu suscite de nombreux débats. Si un de vos contenus est plagié, vous pouvez contacter l’hébergeur du site Web frauduleux pour qu’il procède à la fermeture du site. Le service d’hébergement Web est en effet responsable des contenus qu’il héberge devant la loi. Il est donc dans son intérêt de vous aider à résoudre le problème.

Conseil

Voulez-vous vérifier à qui appartient un certain domaine ? Utilisez WHOIS : consultation de domaine gratuite – 1&1.

Tech-C et Zone-C

Les interlocuteurs pour les questions techniques relatives à un nom de domaine sont quant à eux nommés Tech-C. Il peut s’agir d’une personne physique ou d’une dénomination générale pour un groupe de personnes (par exemple le service informatique d’une entreprise).  Le Tech-C est aussi déterminé par le propriétaire du nom de domaine, mais au contraire de l’Admin-C,  il ne possède pas de capacité d’action, pour la modification ou suppression d’un nom de domaine par exemple. Le rôle du Tech-C est souvent pris en charge par le prestataire de service Internet. Le remplacement de données d’enregistrement, d’informations administratives ainsi que de coordonnées par les données du prestataire de service Internet porte plusieurs avantages. Les informations personnelles restent anonymes, ceci protège non seulement contre le spam mais aussi contre l’abus de données par des parties tierce. Bénéficiez de cette fonction avec l’enregistrement privé de domaines de 1and1 – découvrez cela dès maintenant.

Le terme Zone-C désigne le gérant du système d’un nom de domaine. Celui-ci est par conséquent l’interlocuteur responsable de la prise en charge du système de nom de domaine pour les saisies DNS. Si aucun système de nom de domaine n’est assigné à un nom de domaine, le prestataire de service Internet se charge de remplir les missions du Zone-C.  Les mentions obligatoires dans les Whois pour le Tech-C et le Zone-C comportent, tout comme le propriétaire du nom de domaine ou de Admin-C, le nom (numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés pour les entreprises), l’adresse postale, le numéro de téléphone et l’adresse email.

Numérisation Création d'entreprise TLDs Nouveaux TLD