Cet article vous a plu?
6
Cet article vous a plu?
6

Revente de noms de domaine : peut-on gagner de l’argent ?

En se débrouillant bien, il est possible de gagner beaucoup d’argent en revendant un nom de domaine. On peut acheter un nom pour une somme modique et le revendre à un prix plus élevé. Cependant, cela n’est pas aussi facile qu’on le croit. La difficulté réside dans le choix du nom de domaine, qui intéressera ou non les potentielles entreprises. Vous trouverez dans cet article les grandes lignes et les notions utiles concernant le monde de ce « second marché ».

La revente d’un nom de domaine

A l’origine, un nom de domaine est considéré comme un bien public. En vendant un nom de domaine, on transfert une propriété vers une autre. La vente d’un nom de domaine signifie que le propriétaire change, ce qui entraîne un transfert des droits.  Il est normalement possible de commercer avec tous les noms de domaine, à condition de respecter le droit des marques. Les noms de domaines génériques tels que parfum.fr ou ordinateur.fr ne sont pas protégés par la loi ce qui signifie que tout le monde peut les réserver.

Conseil

Toujours sans nom de domaine ? Obtenez-en un maintenant avec 1&1 !

Comment est estimée la valeur d’un domaine ?

Les domaines qui sont indexés par Google et qui arrivent en haut des résultats de recherche sont très estimés par les domaineurs (un revendeur de noms de domaine, francisation du terme anglais domainer). Par ailleurs, tout ce qui a attrait au référencement naturel est très important, les profils des backlinks ou le volume de recherche d’un mot clé dans un nom de domaine par exemple. Aussi, il faut privilégier la construction : courts, qui sautent aux yeux et légers. Enfin, l’extension est essentielle, les domaines de premier niveau (TLDs) tels que .fr ou .com sont bien entendu très prisés.

Que sont les noms de domaine premiums ?

On caractérise certains noms de domaine par noms de domaine premiums car ils comportent un aspect particulièrement attractif, valorisé et donc prisé. Mais que sont vraiment ces noms de domaine et quelle valeur ajoutée apportent-ils ?

Il n’existe pas de définition exacte pour le terme de nom de domaine premium. Les registrars des différents noms de domaine de premier niveau sont les seuls responsables de l’attribution des noms de domaine. En général, un nom de domaine premium considéré comme ayant une grande valeur, comporte les caractéristiques suivantes :  

  • le nom de domaine est facilement remarquable, grâce à un nom court et marquant.
  • il contient des mots-clés qui présentent un fort volume de recherche sur les robots d’indexation.
  • il contient une notion qui reflète des tendances économiques ou sociales.
  • le nom de domaine convient pour le nom de la marque (mais n’est pas encore protégé en tant que marque).

Politique de prix des noms de domaine premiums

Une autre caractéristique des noms de domaine premiums est leur prix, plus élevé qu’un nom de domaine standard. Habituellement, les frais associés à l’attribution de noms de domaine relèvent de leur terminaison. L’attribution d’un nom de domaine .fr est généralement onéreuse. La valeur stratégique de tels noms de domaines premiums justifient leur prix plus élevé. Le responsable (registrar) de l’attribution de noms de domaine fixe le prix pour les terminaisons. L’AFNIC est par exemple responsable de l’attribution des extensions en .fr. Le prix d’un nom de domaine premium dépend aussi du nom lui-même : il n’est pas rare de constater d’importantes différences d’un nom à un autre. Un nom peut également gagner ou perdre de la valeur, ce qui se répercutera dans son prix.  

Les noms de domaine premium sont certainement plus chers que les noms de domaine habituels. Toutefois, leur acquisition peut se révéler profitable pour des exploitants de sites Web, mais aussi pour des marchands de noms de domaine. Un nom de domaine concis et prisé reçoit bien plus d’attention et augmente la probabilité que les visiteurs se rendent de nouveau sur le site. Un domaine de première qualité permet ainsi d’obtenir plus de visiteurs. Ces noms de domaine disposent d’un potentiel marketing extrêmement élevé, qui les distinguent des noms de domaine classiques.

Vous avez des idées de noms de domaine au regard de cette tendance ? Découvrez rapidement avec le vérificateur de noms de domaine disponibles 1&1 si celui de votre souhait est disponible et s’il s’agit d’un nom de domaine premium.

Domaine check
  • .fr
  • .com
  • .shop
  • .blog
  • .xyz
  • .org

Comment la valeur des noms de domaines est estimée, ce qu’il faut savoir :

  • Construction d’un nom de domaine
  • Pertinence pour le moteur de recherche
  • Potentiel du marché et viabilité
  • Pouvoir de négociation et situation juridique

Bien entendu, un nom de domaine a la valeur qu’un acheteur lui accorde. Les termes « potentiel du marché et viabilité » jouent donc un rôle central. Cette valeur peut évoluer : un nom de domaine qui n’intéressait personne il y a deux ans peut tout d’un coup valoir une fortune car une nouvelle entreprise a mis la main dessus.

Quel est le travail d’un domaineur ?

Celui qui se lance dans le second marché des noms de domaine cherche des extensions pouvant lui rapporter de l’argent. Pour cela, il est possible soit d’acquérir des noms de domaines libres dont le potentiel de revente est fort ou d’acheter des noms déjà enregistrés et les revendre plus tard. Beaucoup de domaineurs réservent leurs noms, cette pratique est appelée Backorder. Les fournisseurs proposant ces services enregistrent un nom de domaine automatiquement et préviennent lorsque celui-ci est disponible.

Comment revendre son nom de domaine ?

La revente d’un nom de domaine peut être réalisée de plusieurs manières. Le registrar d’un domaine (ou interface registre)  reste en général anonyme et tout le monde peut le contacter. Bien entendu, les détenteurs de domaine peuvent aussi proposer leurs marchandises virtuelles. Voici les trois manières  de vendre un nom de domaine :

L’acheteur rentre directement en contact avec le propriétaire

Si le domaine voulu a déjà un propriétaire, il est possible d’entrer directement en contact avec cette personne. Sur la plupart des registres (les bureaux d’enregistrement), l’AFNIC par exemple qui s’occupe de l’extension .fr, il est possible de trouver les noms et les contacts des propriétaires de noms de domaine. La transaction peut avoir lieu de façon privée sans obligation de contacter le premier registrar.

La revente de noms de domaine est recherchée par les propriétaires

Il en va autrement avec les domaineurs dont c’est le métier. En général, ils indiquent directement sur les sites en question que leurs noms de domaine sont à vendre et communiquent leurs coordonnées. Ils peuvent aussi procéder autrement : ils partent à la recherche d’acheteurs et de prospects  et leur proposent par la suite de racheter les noms de domaine.

La revente de noms de domaine est recherchée par les

La troisième possibilité est de mettre votre nom de domaine sur un site de revente officielle. Le leader du marché en France et à l'international est l’entreprise allemande Sedo qui met en relation les acheteurs et les vendeurs de noms de domaine. La plateforme exige par ailleurs des frais d’intermédiation assez élevés. 

La revente de noms de domaine pour gagner de l’argent

En 2014, la France comptait environ 7,9 millions de noms de domaine, dont 36,4 % avec l’extension .fr. D’après Sedo, le prix moyen d’un .com est de 2500 $ tandis qu’un .fr s’élève à 2000 $ (période de 2011 à 2012). Ces enchères peuvent être très lucratives et se chiffrer en millions d’euros. Ces transactions restent pourtant des exceptions et la plupart des ventes de noms de domaine en .fr tournent autour de 500 euros.

Les meilleures ventes au monde et en France

Les records de vente ont avant tout été enregistrés à l’international. Comme vous l’avez deviné, le .com domine le marché avec des transactions s’élevant à des millions d’euros. Cependant, le marché français de l’extension .fr détient quelques prouesses.

À l’’international :

• Business.com, 345 000 000 $

• CarInsurance.com, 49 700 000 $

• Insurance.com, 35 600 000 $

• VacationRentals.com, 35 000 000 $

• ConsumerSearch.com, 33 000 000 $

En France :

• Credit.fr, 587 500 €

• Auto.fr, 100 000 €

• Mutuelle.fr, 78 001 €

• Campings.fr, 35 000 €

• Locations.fr ,25 500 €

Peut-on gagner beaucoup d’argent en devenant domaineur ?

Certaines de ces transactions peuvent paraître impressionnantes mais elles restent pourtant des exceptions. Celui qui possède un nom de domaine générique (dont le nom est utilisé au quotidien) peut gagner rapidement beaucoup d’argent en le revendant. Cependant, ces noms de domaine sont devenus très rares et sont aujourd’hui presque tous pris. Celui qui désire se lancer dans ce commerce doit bien se renseigner sur les tendances du marché au préalable.  

Les notions importantes

DNS

Le DNS (Domain Name System) est le service central des adresses IP. Il permet de traduire les noms de domaine en informations, notamment en adresses IP et conduit à l’ordinateur portant ce nom.

Registre des noms de domaines

Il s’agit d’une base de données qui administre les noms de domaine de premier niveau (TLDs) dans le DNS. Il contient donc une liste de noms de domaines déjà réservés avec les informations sociales de leurs utilisateurs (noms et coordonnées). Ce service s’appelle Whois (contraction de l'anglais who is ?, signifiant littéralement qui est ?). Pour acquérir un nom de domaine, il faut se tourner vers les Registrars ou bureaux d’enregistrement. En France, la création de domaine doit être validée par l’AFNIC.

Registrar

Il s’agit d’une société ou d’une association qui se charge de l’enregistrement des noms de domaine, 1&1 en est un bon exemple. Les Registrars ont besoin d’une accréditation en fonction des noms de domaine de premiers niveau, par exemple l’AFNIC ou l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, de l’anglais, autorité de régulation des noms de domaine) aux États-Unis. 

Nouveaux TLD TLDs